Reportage

Myanmar : Vers l’accès universel

21 août 2007

Que faudra-t-il pour que l’on parvienne à l’accès universel à la prévention du VIH, au traitement, aux soins et a l’appui au Myanmar ? Cette question s’est trouvée au cœur des discussions d’une réunion satellite organisée le lundi 20 août dans le cadre du 8e Congrès international sur le sida en Asie et dans le Pacifique (ICAAP).

Au cours de l’année écoulée, la riposte du Myanmar au sida a réellement progressé : un nouveau Plan stratégique national a été élaboré qui comprend un Plan opérationnel complet dont le coût a été évalué ; au terme de l’année 2006, le Three Diseases Fund a été lancé, pour devenir opérationnel au début de 2007. « Avec ces progrès majeurs, nous avons en 2007 une occasion réelle et tangible de poursuivre l’extension de la riposte au sida au Myanmar, en vue d’atteindre l’accès universel, » a déclaré Brian Williams, Coordonnateur de l’ONUSIDA dans le pays.

20070821_Oo_200.jpg
S.E. le Professeur Dr Mya Oo,
Vice-ministre de la Santé du Myanmar

Organisée par le Groupe thématique des Nations Unies sur le sida au Myanmar, la réunion satellite a fourni une vue globale de la situation épidémique actuelle, a contribué à exposer les progrès récemment obtenus dans la riposte au sida au Myanmar, et a été l’occasion de souligner la nécessité et l’intérêt de soutenir davantage encore l’intensification de la riposte.

Le Vice-ministre de la santé du Myanmar, M. le Professeur Mya Oo, a souligné l’engagement de son pays dans la lutte contre le sida et a décrit les efforts en cours, y compris la formulation d’un plan stratégique multisectoriel national dont le but essentiel est d’atteindre les personnes les plus exposées au risque. Le Vice-ministre a remercié le Three Diseases Fund pour son engagement dans les services de soins et de prévention du VIH dispensés au Myanmar et a appelé à davantage de ressources destinées à son pays, de telle sorte que la riposte engagée puisse s’intensifier et aboutir.

20070821_Wah_200.jpg
Mme Naw She Wah, représentante des
personnes vivant avec le VIH au Myanmar

Le deuxième orateur invité, Mme Naw She Wah, représentante des personnes vivant avec le VIH au Myanmar, a parlé de la nécessité d’améliorer l’accès au traitement pour les personnes vivant avec le VIH, de l’importance d’un appui élargi aux groupes d’entraide, y compris par la reconnaissance officielle des autorités, et a appelé les organisations internationales à majorer leurs financements afin d’étendre la couverture au-delà des 10 % de personnes séropositives au VIH qui, ayant besoin d’un traitement, en bénéficient aujourd’hui.

Des exposés techniques ont été présentés par le Dr Min Thwe, Directeur du programme national de lutte contre le sida, par le Dr Wiwat Peerapatanapokin, un épidémiologiste de l’East-West Center qui a récemment participé à un atelier sur la prévalence du VIH au Myanmar et par le Dr Frank Smithius, Représentant dans le pays de Médecins sans Frontières Hollande (AZG).

« Cette réunion a contribué à souligner les progrès réalisés ces dernières années au Myanmar, montrant qu’il était possible de fournir des services aux personnes qui en ont besoin, mais elle a également été l’occasion de rappeler que l’insuffisance de la couverture nécessitait un appui financier accru de la part de sources internationales et intérieures pour parvenir à l’accès universel, » a déclaré Brian Williams.




Liens:

Lire la présentation du Dr Min Thwe, Directeur du programme national de lutte contre le sida du Ministère de la Santé – ‘Service coverage for HIV and AIDS Myanmar’ (pdf, 740 Kb) (en anglais)

Lire l’exposé du Dr Smithius, représentant dans le pays de Médecins sans Frontières - 'Prevention and treatment of HIV in Myanmar' (pdf, 1,15 Mb) (en anglais)

Lire l’exposé du Dr Wiwat Peerapatanapokin, épidémiologiste auprès du East-West Center - 'Progress of HIV Epidemic in Myanmar 2007' (pdf, 197 Kb) (en anglais)

Reportages connexes