Reportage

Art africain contemporain et sida

09 février 2007

20070209_painting2_300x.jpg

L’art africain est généralement perçu par les sociétés occidentales comme appartenant au folklore ou à l’artisanat. Ce n’est que vers la fin du XXe siècle que les soi-disant critiques d’art ont réexaminé le caractère exceptionnel de l’art africain contemporain, qui a enfin trouvé sa place dans la conscience culturelle des pays occidentaux.

En 1986, une exposition tenue à Paris a joué un rôle crucial dans le changement des perceptions concernant l’art contemporain non occidental. Cette exposition, intitulée Magiciens de la terre, montrait des œuvres d’artistes contemporains de tous les continents. C’est à partir de cet événement que fut créée la Contemporary African Art Collection (C.A.A.C – Collection d’art africain contemporain) par le collectionneur Jean Pigozzi, devenu l’un des plus grands promoteurs de l’art africain.

20070209_skis_240x.jpg

La collection de Pigozzi, l’une des plus importantes du monde, comprend des œuvres d’artistes qui vivent et travaillent en Afrique subsaharienne, et qui utilisent divers modes d’expression, allant de la peinture à la sculpture, à la vidéo et au multimédia.

L’intérêt de la collection et de la plus grande partie de l’art contemporain africain réside dans le fait que les artistes se sont libérés de la tutelle esthétique des modèles occidentaux et expriment des idées locales ou universelles dans un langage, une iconographie et une forme qui leur sont propres. Les artistes africains vivent et travaillent en contact étroit avec leur public et ils sont au fait des affaires tant locales que mondiales. De plus, la représentation des problèmes de la collectivité est devenue un schéma fréquent qui souligne l’importance de la communauté dans la société africaine.

Cheri Samba, l’un des peintres les plus célèbres du Congo, explique : « Mon art fait partie intégrante de mon milieu. Il tire son inspiration du peuple, il se préoccupe du peuple et il est fait pour lui » (1).

20070209_picture_250x.jpg

L’art africain plonge ses racines dans sa propre réalité, ce qui fait des artistes des chroniqueurs de leur époque. La tradition, la nature, les mythes et la vie quotidienne sont les sources d’inspiration de l’œuvre des artistes africains contemporains. Mais pour tous ces artistes, le sida et son impact sur leurs sociétés ont une influence inévitable sur leur conception de l’art.

Le sida a modifié la vie de millions de personnes, en particulier en Afrique subsaharienne, et son impact est enraciné dans la perception qu’ont les artistes de leur communauté. Leurs œuvres reflètent, de diverses façons, les effets de l’épidémie de sida sur les sociétés dans lesquelles ils vivent. Et l’art peut, et en fait doit, jouer un rôle important dans la riposte au sida.

La proximité des artistes africains avec leur communauté et le fait qu’ils utilisent un langage commun à tous, les place dans une situation idéale pour sensibiliser les gens à l’épidémie tout en provoquant la réflexion et le dialogue autour des questions liées au sida telles que la stigmatisation, la pauvreté, les inégalités entre les sexes et les droits humains.

 

Art et sida : La collection de l’ONUSIDA

A fin 2006, l’ONUSIDA a inauguré sa collection Art et sida dans son nouveau siège de Genève, un bâtiment qu’il partage avec l’Organisation mondiale de la Santé.

« Nous avons beaucoup de chance d’avoir reçu en prêt des œuvres de la collection Jean Pigozzi, » déclare Annemarie Hou, conservatrice de la collection de l’ONUSIDA. « Plusieurs des œuvres ont suscité des conversations de couloir et des discussions animées – lorsque nous avons entendu les gens parler des œuvres, nous avons su que la collection était un succès. »

La collection de l’ONUSIDA Art et sida est composée de pièces de qualité muséale qui provoquent réflexion et dialogue. L’accent a été mis, dans un premier temps, sur l’art et les artistes africains, dont les pièces ont été rassemblées grâce au soutien généreux des artistes, des collectionneurs et des donateurs.

 


Photos: UNAIDS/O. O'Hanlon
(1) Cheri Samba, 100% Africa, TF Editores & FMGB Guggenheim Bilbao Museoa, Bilbao, 2006, p.142

 


Note: Les œuvres de 25 artistes de la collection Jean Pigozzi ont été exposées au Musée Guggenheim de Bilbao, Espagne, du 12 octobre 2006 au 18 février 2007 dans une exposition intitulée  100% Afrique.

Reportages connexes