Reportage

Aimer, vivre et rêver : les femmes contre le sida en Arménie, au Moldova, au Kazakhstan, en Russie et en Ukraine

13 juillet 2007

Pendant une tournée de neuf jours dans cinq pays de la Communauté des Etats indépendants, un groupe d’ambassadrices de la lutte contre le VIH ont rencontré des décideurs et des organisations de la société civile pour les sensibiliser sur la question des femmes et du sida dans cette région du monde.

20070713_group_240.jpg
La tournée des Femmes contre le sida a été
conçue dans un contexte d’inquiétude grandissante
suscitée par le fait que les femmes sont de plus en
plus exposées au risque d’infection à VIH dans de
nombreuses régions d’Europe de l’Est et d’Asie
centrale.

La tournée des Femmes contre le sida a été conçue dans un contexte d’inquiétude grandissante suscitée par le fait que les femmes sont de plus en plus exposées au risque d’infection à VIH dans de nombreuses régions d’Europe de l’Est et d’Asie centrale. Le pourcentage de femmes adultes vivant avec le VIH est passé de 11 % en 1990 à 28 % en 2006.

La tournée a été parrainée par l’organisation AIDS Infoshare, l’ONUSIDA, la Coalition mondiale sur les femmes et le sida, et le Programme des Nations Unies pour le Développement. Dix ambassadrices de la lutte contre le sida de la région accompagnées d’invités spéciaux qui les ont rejointes à différents moments ont fait le périple ensemble pour s’informer sur les réalités de la relation entre femmes et sida dans différentes parties de la région ainsi que pour mobiliser les décideurs locaux afin qu’ils prennent les mesures qui s’imposent.

Dans les capitales de l’Arménie, du Moldova, du Kazakhstan, de la Russie et de l’Ukraine, ce groupe a rencontré des organisations de la société civile et des groupes de personnes vivant avec le VIH pour parler de certains des problèmes les plus graves tels que la stigmatisation et la discrimination et leurs conséquences, y compris perdre la garde des enfants, être expulsé de son domicile et perdre son emploi.

« Ce sont de vrais problèmes », a déclaré Deborah Landey, Directeur exécutif adjoint de l’ONUSIDA, qui a rejoint le groupe à la fin de la tournée. « Notre responsabilité collective est d’obtenir des résultats tangibles pour les femmes », a-t-elle ajouté. 

Dans la région, le principal mode de transmission du VIH est l’utilisation de matériel d’injection non stérile. Toutefois, on estime qu’une proportion croissante des infections interviennent lors de rapports sexuels non protégés – 37 % des cas déclarés en 2005. En Ukraine, la proportion de personnes infectées par le VIH lors de rapports hétérosexuels est passée de 14 % des nouveaux cas entre 1999 et 2003 à plus de 35 % dans les six premiers mois de 2006.

« Nous devons examiner chaque plan et chaque stratégie de lutte contre le sida pour voir s’ils sont efficaces pour les femmes », a souligné Mme Landey. « Nous n’avons pas d’autre alternative pour faire reculer l’épidémie dans cette région », a-t-elle ajouté.

20070713_poster_240.jpg
Le groupe des Femmes contre le sida a également
préparé un ensemble de réflexions et de
recommandations dont tenir compte lors de
l’élaboration des stratégies nationales de lutte
contre le sida dans la région.

La tournée s’est achevée comme elle avait débuté, avec des femmes. Sergei Golovach, célèbre photographe et invité de la tournée, a pris des photos de ses camarades ambassadrices en vue d’une exposition intitulée Aimer, vivre et rêver. Au moyen de portraits, il souhaite montrer qu’il n’est pas important de savoir qui est ou qui n’est pas séropositif au VIH.

« Regardez simplement cette photo », a déclaré Mme Landey, s’arrêtant sur le portrait d’une mère et de sa fille dont on a fait une affiche pour la campagne de sensibilisation. « On n’y voit que l’amour d’une mère – et le statut VIH n’entre en rien ».

Emue par ces portraits et par ce qu’elle a appris en écoutant les personnes ayant participé à la tournée, Elena Vasilieva, rédactrice en chef de la version russe du magazine Cosmopolitan a promis de publier un article sur la tournée des Femmes contre le sida dans le numéro de novembre. Elle a déclaré qu’un magasine de luxe était le support parfait pour aborder des sujets importants pour la société, et pour aider à se débarrasser des stéréotypes.

Le groupe des Femmes contre le sida a également préparé un ensemble de réflexions et de recommandations dont tenir compte lors de l’élaboration des stratégies nationales de lutte contre le sida dans la région. Insistant sur l’importance capitale de traduire ces recommandations en actions, Anna Dubrovskaya, de l’ONG 'Golos anti-SPID' de Russie a déclaré « nos merveilleuses recommandations ne serviront à rien s’il n’y a personne pour exiger des décideurs qu’ils tiennent leurs promesses. La chose la plus importante est de ne pas laisser mourir cette initiative ».


Recommandations des participantes à la tournée

Nous, les participantes au projet « Femmes contre le sida », avons visité cinq pays de la Communauté des Etats indépendants pour organiser des consultations avec les principales parties prenantes qui œuvrent dans le domaine de la prévention, du traitement et des soins du VIH. A la suite de ces consultations, nous avons élaboré les recommandations suivantes. Nous pensons que des mesures urgentes doivent être prises pour garantir l’accès des femmes à la prévention primaire du VIH ainsi qu’au traitement, aux soins et au soutien.

Nous souhaitons attirer l’attention sur un ensemble de recommandations que nous estimons être de la plus haute importance pour chacun de nos pays, indépendamment de leurs différences eu égard au stade de l’épidémie ou au développement économique et social. Nous invitons instamment toutes les parties intéressées à tenir compte de ces recommandations lors de l’élaboration des stratégies nationales de lutte contre le VIH/sida.

En particulier, nous recommandons:

  1. La mise en train de campagnes d’information et d’éducation sur la prévention primaire du VIH ciblant en particulier les femmes, parallèlement à un accroissement des efforts visant à lutter contre la stigmatisation et la discrimination.
  2. L’élaboration de nouveaux programmes visant à améliorer la qualité de vie des femmes séropositives au VIH, y compris des programmes pour assurer l’accès à des services de santé non associés au traitement antirétroviral et à la santé reproductive.
  3. L’accélération de la mise en œuvre de programmes visant à garantir la protection sociale des femmes séropositives au VIH.
  4. Le renforcement de la recherche sur les aspects sexospécifiques de l’épidémie de VIH en Arménie, au Kazakhstan, au Moldova, en Russie et en Ukraine.
  5. Des efforts accrus pour garantir la participation active des femmes aux processus de prise de décision à tous les niveaux.
  6. Un appui supplémentaire de l’Etat aux initiatives des femmes visant à améliorer la qualité de vie des femmes séropositives au VIH.
  7. Le développement des services de dépistage volontaire et de conseil avant et après le dépistage du VIH.
  8. Une coopération plus étroite entre les différents secteurs, les organisations gouvernementales/d’Etat et les groupes de la société civile, y compris ceux qui ne sont pas encore directement engagés dans des activités de prévention du VIH.
  9. Des efforts accrus pour garantir le respect du choix des femmes concernant les questions liées à la santé reproductive.
  10. La réalisation d’évaluations plus poussées des besoins des femmes en matière de prévention, de traitement, de soins et de soutien du VIH.
  11. Un appui à la mise en place de programmes tenant compte des différences entre les sexes, y compris un appui pour un plus grand développement du leadership et du militantisme chez les femmes.


Itinéraire

27 – 28 mai 2007           Almaty (Kazakhstan)

29 - 30 mai 2007            Erevan (Arménie)

30 mai - 1 juin 2007       Chisinau (Moldova)

2 - 5 juin 2007                 Kiev (Ukraine)

6 juin 2007                      Moscou (Russian Federation)



Participants à la tournée des ‘Femmes contre le sida’:

  • Grekova Anna – ‘Réseau ukrainien des PVS, Kiev, Ukraine
  • Dubrovskaya Anna – ONG ‘Golos-anti-SPID’, Ufa, Russie
  • Zavalko Natalia – ‘AIDS Infoshare’, Moscou, Russie
  • Ivannikova Maria - ‘AIDS Infoshare’, Moscou, Russie
  • Polozkova Vera – Correspondante du magazine ‘Cosmopolitan’, Moscou, Russie
  • Skibnevskaya Nina- ‘AIDS Infoshare’, Moscou, Russie
  • Slepneva Asya – Correspondante de la station de radio Mayak, Moscou, Russie
  • Stupak Tatiana – ONG ‘ Victoria’, Pavlodar, Kazakhstan
  • Tamazova Elena – ONUSIDA, Moscou, Russie
  • Untura Lyudmila – ONG ‘Enfance pour tous’, Chisinau, Moldova
  • Golovach Sergei – Photographe, Moscou, Russie


Photos: ONUSIDA/Serge Golovach

Liens:

Voire le photoreportage
Ecouter l’entretien avec Deborah Landey, Directeur exécutif adjoint de l’ONUSIDA (en anglais)
Consulter le site Internet de la Coalition mondiale sur les femmes et le sida (en anglais)
Consulter le site Internet du PNUD (en anglais)
Consulter le site Internet d’AIDS Infoshare (en anglais et en russe)


Reportages connexes