Reportage

Enfants et sida : Deuxième bilan de la situation

03 avril 2008

20080403_cover_200.jpg

Pour des millions d’enfants, le sida a irrémédiablement modifié le passage de l’enfance à l’âge adulte. En 2007, on estime que 2,1 millions d’enfants de moins de 15 ans vivaient avec le VIH et 15 millions d’enfants avaient perdu un de leurs parents ou les deux en raison du virus. Ils sont aussi des millions à subir une aggravation de la pauvreté, l’interruption de leur scolarité et la discrimination à cause de l’épidémie.

Cependant, selon le nouveau rapport ‘Enfants et sida : deuxième bilan de la situation’, d’importants progrès ont été réalisés pour réduire la propagation du sida depuis que l’UNICEF et l’ONUSIDA ont lancé leur Appel à l’action sous le slogan Unissons-nous pour les enfants contre le sida en octobre 2005.

Le rapport, rédigé en commun par l’UNICEF, l’ONUSIDA et l’OMS examine les progrès réalisés dans la riposte au sida chez l’enfant dans quatre domaines capitaux : la prévention de la transmission mère-enfant du VIH ; la fourniture de traitements pédiatriques ; la protection et le soutien des enfants affectés par le sida ; et la prévention de l’infection parmi les adolescents et les jeunes.  

Prévention de la transmission mère-enfant du VIH

Le rapport ‘Enfants et sida : deuxième bilan de la situation’ souligne que c’est dans le domaine de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (TME) que les progrès ont été les plus importants. En 2005, 11% seulement des femmes vivant avec le VIH recevaient les médicaments susceptibles de prévenir la transmission du virus à leurs enfants, mais à fin 2006, ce chiffre était passé à 31%.

En 2006, le Botswana annonçait que 7% seulement des nourrissons nés de mères séropositives au VIH avaient contracté le VIH, par rapport à 35-40% avant l’introduction du programme de prévention de la TME.

Pourtant, la plupart des 2,1 millions d’enfants de moins de 15 ans vivant avec le VIH en 2007 avaient été infectés avant la naissance, au cours de l’accouchement ou de l’allaitement.

Fourniture de traitements pédiatriques

Les progrès accomplis dans la prise en charge pédiatrique ont été tout aussi spectaculaires. En 2005, seuls 70 000 enfants recevaient des médicaments antirétroviraux (ARV), mais en 2006, ce chiffre était passé à 127 000 – une augmentation de 70% en un an.

En Afrique du Sud, la mortalité a été réduite de 75% chez les nourrissons séropositifs au VIH traités avant l’âge de 12 semaines.

Protection et soutien des enfants touchés par le sida

Le rapport montre que des progrès ont également été faits dans de nombreux pays pour protéger et prendre en charge les enfants affectés par le sida et permettre leur accès aux services sociaux. On note des progrès dans les taux de scolarisation des enfants dont les deux parents ont succombé à la maladie, même si les enfants affectés par le SIDA risquent toujours davantage que les autres de prendre du retard à l'école et de vivre dans des foyers plus pauvres.

Prévention de l’infection à VIH chez les adolescents et les jeunes

Le rapport souligne qu’il est urgent de recueillir de meilleures informations fondées sur des données éclairées concernant les comportements des adolescents et des jeunes, afin d’améliorer et de cibler les actions de prévention du VIH là où elles seront le plus efficaces. Il souligne aussi qu’il est important d’impliquer les jeunes dans la conception, l’exécution et le suivi des programmes de prévention du VIH qui leur sont destinés.

En Amérique latine et aux Caraïbes, MTV et l’UNICEF ont collaboré à la production d’un programme d’une heure intitulé ‘Sexprimez-vous’, au cours duquel des jeunes parlent ouvertement et honnêtement des rapports sexuels et de la sexualité, des rôles sexospécifiques et du VIH.

En Inde, des programmes ciblés de proximité, des services à l’écoute des jeunes et des activités de communication organisés dans 43 districts à forte prévalence contribuent à aider les adolescents et les jeunes, notamment les filles, exposés à un risque élevé.

Si les données présentées sont mitigées, le rapport affirme qu’il est possible de parvenir à une génération affranchie du sida. Pour ce faire, il appelle à l’action afin de renforcer les communautés et les familles dont le rôle est crucial pour tous les aspects d’une riposte au sida centrée sur l’enfant ; de renforcer les systèmes de santé, d’enseignement et de bien-être social permettant de soutenir les enfants touchés par le sida ; d’intégrer les services de prévention de la TME ; et de consolider les données afin de documenter les progrès et les lacunes et renforcer les engagements.

Reportages connexes


Politique et orientation:

Enfants et orphelins

Jeunes


Coparrainants:

UNICEF

OMS


Centre de presse:

Lire le communiqué de presse


Reportages:

Des signes de progrès dans la riposte mondiale au sida chez l’enfant (16 janvier 2007)


Publications:

Enfants et sida – Deuxième bilan de la situation (pdf, 2,49 Mb)