Reportage

L’ICC et l’ONUSIDA fêtent leur partenariat et se tournent vers l’avenir

17 novembre 2008

20081117_icc1_200.jpg
Michel Sidibé, Directeur exécutif adjoint de l’ONUSIDA (à droite) a accueilli David Morgan, Président du Conseil international du cricket, lors de sa visite à l’ONUSIDA consacrée à l’examen de la continuité de leur partenariat sur le sida. Genève, 17 novembre 2008. Photo : UNAIDS/D. Bregnard

David Morgan, Président du Conseil international du cricket (ICC), s’est rendu au Secrétariat de l’ONUSIDA à Genève où il a été accueilli par Michel Sidibé, Directeur exécutif adjoint.

Au cours d’une réunion avec le personnel de l’ONUSIDA et de l’UNICEF, le Président de l’ICC a réaffirmé l’engagement du Conseil au sein du partenariat étroit noué en septembre 2003, lorsque l’ONUSIDA et l’ICC se sont associés pour la première fois en vue de porter des messages de prévention du VIH aux jeunes des pays où le cricket est populaire. En 2006, l’UNICEF s’est à son tour associé à ce partenariat qui soutient aujourd’hui la campagne « Unissons-nous pour les enfants, contre le sida ».

Michel Sidibé a passé en revue les réussites mondiales qu’a déjà connues ce partenariat. Grâce à des événements internationaux importants ainsi qu’à des initiatives locales, joueurs et entraîneurs diffusent des messages visant à dissiper la stigmatisation, les peurs déplacées et les malentendus liés au VIH. Il a aussi parlé de l’importance de la prévention du VIH et des services de soutien à destination des jeunes.

« Nous devons mettre l’accent sur le soutien et le travail de riposte au sida, main dans la main, avec une nouvelle génération de jeunes dirigeants, notamment ceux vivant avec le VIH. Les travaux effectués dans le cadre de ce partenariat peuvent être utiles en la matière », a noté M. Sidibé.

« Je souhaiterais surtout saluer l’engagement de l’ICC et vous remercier de votre visite d’aujourd’hui. »

20081117_icc2_200.jpg
(de gauche à droite) : David Morgan, Président du Conseil international du cricket, Shashank Mane et Korey Chisholm, stagiaires à l’ONUSIDA, et Michel Sidibé, Directeur exécutif adjoint de l’ONUSIDA. Genève, 17 novembre 2008. Photo : UNAIDS/D. Bregnard

Plusieurs messages d’intérêt public sur le VIH ont été enregistrés par des stars telles que Graeme Smith, Kumar Sangakkara et Mahendra Singh Dhoni et sont diffusés dans les stades lors d’événements organisés par l’ICC et par les radiodiffuseurs. Lors d’événements internationaux, tels que la Coupe du monde ICC de cricket et la Coupe du monde Twenty20 de 2007, des activités sont menées. Des joueurs connus se rendent par exemple là où sont menés des projets communautaires locaux et portent des rubans rouges pour manifester leur soutien aux personnes vivant avec le VIH.

Un « Programme d’enseignement sur le VIH et le sida pour le cricket » a été élaboré par l’ICC et l’ONUSIDA pour que joueurs et entraîneurs puissent eux aussi sensibiliser les jeunes au VIH. Il contient aussi des conseils relatifs à la manière dont ils peuvent user de leur influence pour faire naître des changements positifs au sein de leurs communautés. Dans le cadre du programme intitulé « The Captain’s Pledge » (la promesse du capitaine), les capitaines de toutes les nations jouant au Test cricket ont pris part à des initiatives visant à faire comprendre aux jeunes les modes de transmission du VIH.

L’esprit du cricket

Andres Guerrero, chargé des partenariats à l’UNICEF, a joué le rôle de modérateur dans une discussion sur la planification stratégique de ces prochaines années.

Au cours de la réunion, Korey Chisholm, stagiaire à l’ONUSIDA, a expliqué comment le sport pouvait constituer une force permettant de faire changer les choses : en effet, il fait tomber les barrières de l’âge et renforce l’estime de soi. Il a remercié l’ICC d’avoir remplacé la stigmatisation par le soutien. Shashank Mane, stagiaire à l’ONUSIDA originaire d’Inde, a aussi partagé son opinion sur le partenariat ICC/ONUSIDA.

« Quand je vois l’influence du cricket sur ma vie, je pense que l’ONUSIDA et l’ICC ont beaucoup à se donner et à donner au monde en ce qui concerne la sensibilisation des jeunes au sida par le sport. »

« Dans le monde entier, l’influence du cricket est croissante, mais le sida continue malheureusement lui aussi sa progression. Je ne pense à aucune autre façon qui diffuserait mieux les messages de prévention du VIH et qui lutterait mieux contre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH qu’un partenariat de ce type. »

Reportages connexes


Coparrainants:

UNICEF


Centre de presse:

Coupe du monde ICC 2007 de cricket aux Antilles visant à placer les enfants et les jeunes touchés par le VIH sous les feux de la rampe (6 mars 2007) (pdf, 113 Kb) (en anglais)

L'Inde et le Pakistan lutte contre le sida par le biais du cricket (8 avril 2004) (pdf, 107 Kb) (en anglais)

Les équipes internationales de cricket soutiennent la Journée mondiale sida (28 novembre 2003) (pdf, 119 Kb) (en anglais)


Reportages:

Les stars australiennes soutiennent le projet Love Life (12 Septembre 2007)

Pour Graeme Smith, «le cricket peut contribuer à la lutte contre le VIH et le sida» (12 Septembre 2007)

L’équipe de cricket du Pakistan parle de la prévention du VIH (12 Septembre 2007)

L’accent sur le sida lors du championnat de cricket organisé par l’ICC en Afrique du Sud (10 Septembre 2007)

Les événements de sensibilisation au sida se poursuivent à la Coupe du monde de cricket (03 April 2007)

La Coupe du monde de cricket partenaire de la sensibilisation au sida (11 mars 2007)


Multimédias:

Voir la galerie de photos de la visite du Président de l'ICC à l'ONUSIDA

Voir les messages d’intérêt public : les joueurs de cricket parlent du VIH et du sida


Liens externes:

Conseil international du cricket

Unissons-nous pour les enfants, contre le sida


Discours:

Discours de Shashank Mane, stagiaireà l’ONUSIDA, lors de la visite du Président de l’ICC (17 novembre 2008) (pdf, 31.5 Kb) (en anglais)


Publications:

La publication sur le «Programme d’enseignement sur le VIH et le sida pour le cricket» (pdf, 1.16 Mb) (en anglais)