Déclaration à la presse

L'ONUSIDA accueille avec satisfaction la libération au Sénégal de neuf hommes emprisonnés en raison de leur orientation sexuelle

SENEGAL/GENEVE, 20 avril 2009 – L'ONUSIDA accueille avec satisfaction la décision prise par la cour d'appel de Dakar de libérer neuf membres d'une organisation de sensibilisation au problème du sida, emprisonnés depuis décembre 2008.  
Les neufs hommes avaient été condamnés en janvier 2009 pour actes contre-nature et création d'une association de malfaiteurs, selon les termes employés par les tribunaux sénégalais.

L'annonce de cette libération fait suite à un appel soutenu par des organisations de la société civile, le secteur public et certains partenaires, notamment l'ONUSIDA, le PNUD, l'Ambassade de France et l'Ambassade de Suède représentant l'Union européenne, tous ayant collaboré pour arriver à la libération des détenus depuis leur incarcération l'année dernière.

L'ONUSIDA a exhorté tous les gouvernements à prendre des mesures visant d'une part, à éliminer la stigmatisation et la discrimination à l'égard des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et d'autre part, à créer un environnement social et juridique garantissant le respect des droits de l'homme.

« L'homophobie et la criminalisation fondée sur l'orientation sexuelle des individus ne font que renforcer l'épidémie de sida », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « J'accueille aujourd'hui avec satisfaction la décision prise par la cour d'appel de libérer ces hommes. Nous exhortons le Sénégal à prendre des mesures afin que disparaissent de telles lois qui compromettent la riposte au sida. »

Les droits des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes doivent être protégés ; en outre, la question de la stigmatisation et de la discrimination doit être abordée, en amendant les lois qui interdisent certains actes sexuels entre adultes consentants dans la sphère privée, en renforçant la lutte contre les discriminations, en assurant des services de conseil juridique et en soutenant des campagnes sur le thème de l'homophobie. La capacité des pays à réaliser leurs objectifs en matière d'accès universel à l'horizon 2010 sera fortement compromise en l'absence de telles mesures.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays