Annie Lennox, Ambassadeur international de bonne volonté de l'ONUSIDA

La célèbre chanteuse compositrice et militante féministe écossaise Annie Lennox a été nommée Ambassadrice itinérante du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA). Mme Lennox, dont la carrière commencée il y a de nombreuses années a été récompensée par un prix, est l’une des célébrités du monde de la musique. Elle réitère aujourd’hui son engagement à défendre les femmes et les filles affectées par l’épidémie de VIH.
« Des millions de femmes et de filles doivent affronter un quotidien d’une grande dureté et cela est inacceptable », a déclaré Mme Lennox. « Si nous voulons mettre fin au cycle dévastateur provoqué par l’épidémie de sida, nous devons défendre les droits des femmes et des filles et nous opposer au fait qu’elles sont cantonnées à un statut de citoyens de seconde zone, ce qui les expose à un risque accru face au VIH. » Mme Lennox est une militante et une activiste qui agit pour plusieurs organisations engagées en faveur de la justice sociale. En octobre 2007, elle a lancé une campagne personnelle intitulée « Chanter » (Sing) afin de renforcer la sensibilisation et le soutien en faveur des femmes et des enfants affectés par la pandémie de sida en Afrique australe.
Elle a, par le passé, soutenu l’ONUSIDA en participant au lancement d’un plan d’action sur cinq ans en faveur de la suppression des inégalités entre les sexes et des violations contre les droits de l’homme.
« Comment ne pas être ému par Annie Lennox et par sa voix ? Je suis sûr que la passion qui l’anime et la personnalité qui la caractérise vont accroître la sensibilisation envers les ravages que le VIH provoque parmi les femmes et les filles », a déclaré le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé. « Avec l’énergie qui la stimule, elle s’efforcera d’inviter les dirigeants internationaux, nationaux et locaux à combattre les injustices liées à l’inégalité entre les sexes », a-t-il ajouté.
La forte mortalité des femmes en âge d’avoir des enfants est liée à l’impossibilité pour elles d’avoir accès à des services de santé de qualité en matière de sexualité et de reproduction.
Pour son nouveau rôle en tant qu’Ambassadrice itinérante de l’ONUSIDA, Mme Lennox sera aux côtés de M. Sidibé à Washington, du 7 au 9 juin, pour participer à la conférence 2010 sur « Les femmes donnent la vie » et à la conférence 2010 de la Coalition mondiale des entreprises. Elle utilisera ces deux tribunes pour plaider en faveur d’un mouvement mondial spécifique aux besoins et à la promotion des femmes et des filles afin de réduire leur exposition au VIH.