Daw Aung San Suu Kyi, Ambassadrice mondiale de l'ONUSIDA pour la discrimination zéro

Bookmark and Share

Daw Aung San Suu Kyi est l'un des membre fondateurs et l'actuelle Présidente de la Ligne nationale pour la démocratie au Myanmar.

En novembre 2012, Daw Aung San Suu Kyi a accepté de devenir Ambassadrice mondiale de l'ONUSIDA pour la discrimination zéro. À ce titre, elle défend l'élimination de la stigmatisation et de la discrimination. Sa principale préoccupation est que la stigmatisation et la discrimination créent un climat de peur qui empêche les personnes d'accéder aux services anti-VIH vitaux.

Élue en 2012, Daw Aung San Suu Kyi préside le Comité en charge de la primauté du droit, de la paix et de la tranquillité de la chambre basse du Parlement birman (Pyithu Hluttaw). Elle préside également les comités pour le Renouveau de l'Hôpital général de Rangoun et de l'Université de Rangoun.

Célèbre dans le monde entier pour son action en faveur des droits de l'homme, elle a consacré une grande partie de sa vie à lutter pour la démocratie, la dignité et les droits humains. Elle a passé plusieurs dizaines d'années assignée à résidence avant d'être libérée en 2010.

Daw Aung San Suu Kyi a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1991 pour sa lutte pacifique en faveur de la démocratie et des droits de l'homme.

En 2012, elle a été décorée du titre de Commandeur de la Légion d'honneur française. Elle a reçu plus de 130 distinctions dans le monde entier, notamment le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit décerné par le Parlement européen (1991), le Prix Jawaharlal Nehru pour la compréhension internationale remis par le gouvernement indien (1993), le titre de Compagnon de l'Ordre d'Australie remis par le gouvernement australien (1996) et la Médaille d'or du Congrès des États-Unis (2008).

Daw Aung San Suu Kyi est diplômée de l'Université de Delhi, du St. Hugh’s College d'Oxford et de l'Université de Londres.