Société civile et Réunion de haut niveau sur le sida 2011

L’Assemblée générale, dans sa résolution A/Res/65/180 (10 décembre 2010), a prévu une réunion de haut niveau du 8 au 10 juin 2011 afin d’examiner de manière approfondie les progrès réalisés depuis l’adoption en 2001 de la déclaration d’engagement sur le VIH/sida, puis en 2006 de la déclaration d’engagement sur le VIH/sida, ainsi que pour promouvoir l’engagement continu des dirigeants dans une importante riposte mondiale au sida.

L’année 2011 marque les trente années d’existence de l’épidémie du sida, le dixième anniversaire de la session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU sur le VIH/sida, qui a fait date et dont a découlé la déclaration d’engagement, et enfin le cinquième anniversaire de la réunion de haut niveau de 2006 au cours de laquelle l’engagement d’accès universel a été pris. Les dates butoirs pour atteindre les objectifs sur lesquels les États membres se sont accordés en 2001 et en 2006 ont expirées à la fin de l’année 2010.

La réunion de haut niveau de 2011 marquera donc un tournant dans la riposte mondiale au sida. Elle fournira une occasion décisive, non seulement pour examiner les progrès réalisés afin de lutter contre l’épidémie, mais également pour identifier les écarts qui perdurent et les défis qui restent à relever, ainsi que pour organiser le plan à suivre pour poursuivre la riposte. Ce sera de surcroît l’occasion de positionner, de manière ferme, le sida dans le contexte mondial de la santé et du développement, notamment au regard des objectifs du millénaire pour le développement.

La réunion de haut niveau aboutira à une nouvelle « déclaration concise et orientée vers l’action qui réaffirmera et complètera la déclaration d’engagement sur le VIH/sida et la déclaration politique sur le VIH/sida afin de guider et de surveiller la riposte au VIH/sida au-delà de 2010 » (paragraphe 19 de la résolution 65/180). La déclaration sera négociée par les États membres au cours des mois qui précéderont la réunion de haut niveau.

Audition de la société civile en avril 2011

La réunion de haut niveau inclura des séances plénières et jusqu’à cinq réunions-débats thématiques. Une audition interactive informelle avec la société civile aura lieu deux mois plus tôt, en avril 2011.

L’audition interactive informelle avec la société civile, qui aura lieu sur un jour, sera présidée par le Président de l’Assemblée générale et organisée avec la participation active de personnes vivant avec le VIH et avec ladite société civile. Des représentants des États membres, de l’État observateur et des observateurs, des organisations non gouvernementales ayant un statut de consultants auprès du Conseil économique et social, diverses organisations de la société civile ayant été invitées ainsi que du secteur privé, seront présents. L’objectif de cette audition est de créer un espace dans lequel la société civile, les ONG ainsi que le secteur privé puissent interagir avec les États membres et apporter leur contribution à l’examen approfondi qui sera mené. Un résumé de l’audition sera préparé par le président de l’Assemblée générale ; il sera publié en tant que document de l’Assemblée Générale avant que la réunion de haut niveau n’ait lieu.

Arrangements proposés pour l'audition informelle interactive de la société civile de la Réunion de haut niveau GA sur le sida (8 avril 2011, New York)

Participation de la société civile

L’Assemblée générale a également exigé qu’une liste des représentants pertinents de la société civile, « en particulier les associations de personnes vivant avec le VIH, les organisations non gouvernementales, y compris les organisations de femmes et de jeunes, de filles, de garçons, d’hommes, les organisations basées sur la croyance, ainsi que le secteur privé, en particulier les entreprises pharmaceutiques et les représentants des personnes actives, notamment en se basant sur les recommandations de l’ONUSIDA, et en tenant compte du principe de représentation géographique équitable, soit soumise aux États membres afin qu’ils l’examinent et n’émettent aucune objection sur la décision finale que l’Assemblée prendra sur la participation de ces personnes lors de la réunion de haut niveau et dans les réunions-débats thématiques » (paragraphe 14 de la résolution 65/180).

Afin de faciliter l’implication de la société civile lors de la réunion de haut-niveau et de veiller à ce que ce processus soit ouvert, transparent et participatif, le président de l’Assemblée générale, en partenariat avec l’ONUSIDA et suite aux nominations effectuées par le comité de sélection de la société civile, a établi un Groupement de la société civile comprenant des représentants de la société civile et du secteur privé. Ce groupement aidera, entre autres, à déterminer le format, le thème et le programme de l’audition avec la société civile, ainsi qu’à identifier ceux qui prendront la parole lors de l’audition avec la société civile, des séances plénières et des réunions-débats thématiques qui se tiendront lors de la réunion de haut niveau.

Par ailleurs, l’ONUSIDA travaille en étroite collaboration avec une coalition plus large d’organisations de la société civile en vue de soutenir la société civile et les groupes communautaires afin qu’ils puissent maximaliser l’impact de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur le sida qui aura lieu en 2011. Cela inclut de créer des liens importants avec les examens menés au niveau régional sur l’accès universel, ainsi que d’encourager le dialogue entre les partenaires, tant au niveau national que régional. Étant donné que l’accès au bâtiment des Nations Unies lors de la réunion de haut niveau sera extrêmement limité en raison des contraintes d’espaces résultant des travaux en cours dans le bâtiment, les organisations de la société civile sont encouragées à orienter leurs efforts sur le dialogue avec leur gouvernement respectif par rapport au déroulement de cet évènement et d’essayer d’y participer en qualité de membres de leur délégation nationale respective.

Pour toute information supplémentaire, merci de contacter csp@unaids.org

Demande pour la réunion de haut niveau et/ou l’audition avec la société civile

Pour demander à assister à la réunion de haut niveau et/ou à l’audition avec la société civile, vous devez consulter le site internet du DAES et compléter le formulaire de demande en ligne relatif à la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur le VIH/sida 2011. Vous trouverez ce formulaire de demande en ligne en cliquant sur le lien hypertexte suivant ou en entrant cette adresse dans votre moteur de recherche : http://esango.un.org/event/hlmaids.jsp

* La date butoir pour les demandes de participation émanant des organisations de l’ECOSOC et qui ne font pas partie de l’ECOSOC est fixée au 18 février 2011. Aucune demande ne sera prise en considération après cette date.

Demande pour prendre la parole lors de la réunion de haut niveau et/ou de l’audition avec la société civile

Pour demander à prendre la parole soit à la réunion de haut niveau, soit à l’audition avec la société civile :
1) D’abord, complétez le formulaire de demande en ligne concernant la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur le VIH/sida sur le site du DAES.
2) Ensuite, complétez le Formulaire de demande pour prendre la parole lors de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur le VIH/sida 2011 / l’audition avec la société civile et envoyez-le par courriel à HLM-CShearing@unaids.org

*La date butoir pour les demandes pour prendre la parole est fixée au 18 février 2011. Aucune demande ne sera prise en considération après cette date.

Documents liés et informations générales

Liens

* Veuillez noter que tous les détails relatifs aux organisations qui soumettront ce formulaire seront partagés avec le personnel des Nations Unies, avec le groupement de la société civile impliqué dans l’organisation de l’examen ainsi qu’avec les États membres. Les informations concernant les personnes qui seront proposées pour prendre la parole seront également partagées.

High level meeting RHC Ad