Reportage

Sauvegarder l’avenir – plaider pour les enfants

12 avril 2007

20070412_girls_asia_300.jpg
D’après les dernières estimations, il y a chaque jour près de
1 800 nouvelles infections à VIH et 1 400 décès dus à des
maladies liées au sida chez les enfants de moins de 15 ans.
Photo : ONUSIDA/S.Noorani.

Partout dans le monde, la riposte au sida enregistre des progrès significatifs – l’engagement politique et financier est plus important que jamais et l’accès à des programmes efficaces de prévention et de traitement du VIH s’élargit dans un nombre croissant de pays.

Mais il arrive encore trop fréquemment que les enfants n’en profitent pas. Malgré les prémices d’une amélioration, les enfants demeurent toujours largement ignorés par les ripostes politiques nationales et internationales à la pandémie de sida.

D’après les dernières estimations, il y a chaque jours près de 1 800 nouvelles infections à VIH chez les enfants de moins de 15 ans et plus de 6 000 chez les jeunes de 15 à 24 ans. Chaque jour, 1 400 enfants de moins de 15 ans meurent de maladies liées au sida.

En réponse à la nécessité d’intensifier de toute urgence l’action ciblant les enfants et les jeunes, le Secrétariat de l’ONUSIDA et l’UNICEF (coparrainant de l’ONUSIDA) ont réuni récemment à Bruxelles (Belgique) un groupe de 40 porte-parole et militants représentant des organisations, des initiatives de sensibilisation, des coalitions et des réseaux nationaux et mondiaux pour définir un programme de plaidoyer commun pour atteindre l’objectif d’une toute première ‘génération sans sida’. Se faisant l’écho des points de vue des différentes régions du monde – et des communautés locales à l’arène mondiale – le groupe s’est dit très préoccupé du fait que la vie, les droits et le potentiel de millions d’enfants à travers le monde sont compromis par les effets dévastateurs du VIH.

20070412_school_africa_300.jpg
L’accès de tous les enfants à une éducation fondamentale
générale, de qualité et gratuite est le garant d’une ‘génération
sans sida’.
Photo : ONUSIDA/L.Taylor.

Pendant trois jours, les membres du groupe ont collaboré à la définition d’un cadre pour le changement et la mobilisation politiques en faveur des intérêts des enfants dans un monde affecté par le VIH. L’éducation, la prévention du virus, le traitement, la protection sociale et le financement ont été recensés comme étant cinq composantes nécessaires du programme pour un plaidoyer efficace sur le thème enfants et VIH.

Concernant l’éducation, le groupe a souligné la nécessité de militer pour un accès à une éducation fondamentale générale, de qualité et gratuite pour tous les enfants, en accordant une attention particulière aux besoins des filles, et en veillant à ce que les écoles jouent un rôle efficace dans les domaines de la prévention du VIH, de la protection et de la prise en charge des enfants dans les sociétés affectées par le sida.

Pour prévenir les nouvelles infections parmi les jeunes et les enfants, le groupe a insisté sur la nécessité de plaider de toute urgence pour un renforcement des programmes de prévention du VIH qui ciblent spécifiquement les jeunes et les enfants, en mettant l’accent sur l’éducation sexuelle, le renforcement de l’autonomie des filles et la promotion de l’égalité des sexes.

20070412_2boys_300.jpg
Le plaidoyer sera essentiel pour aider à ce que les fonds soient
utilisés efficacement au bénéfice des enfants et des jeunes les
plus nécessiteux. Photo : ONUSIDA/L. Alyanak.

Il a été souligné qu’une approche intégrée et centrée sur la famille de la prise en charge et du traitement, et la fourniture de médicaments, diagnostics et services de santé d’un coût abordable étaient fondamentales pour prévenir l’infection à VIH chez les enfants et assurer l’accès au traitement à tous ceux d’entre eux qui en sont atteints.

Pour progresser en direction d’une protection sociale complète des enfants affectés par le sida et des autres enfants vulnérables, le groupe a insisté sur le fait que le plaidoyer doit être axé sur une prévention de la stigmatisation et de la discrimination, en fournissant aux familles et aux communautés les ressources nécessaires pour préserver le bien-être des enfants et en garantissant un accès aux services et aux soins essentiels à tous les orphelins et enfants vulnérables.

Concernant tous les programmes et toutes les actions à l’intention des enfants et des jeunes, le groupe a fait valoir qu’il était crucial d’assurer un financement complet et durable de ceux-ci. Le plaidoyer sera essentiel pour contribuer à garantir des allocations de fonds expressément stipulés dans les budgets nationaux et internationaux de développement et de lutte contre le sida , et faire en sorte que les fonds soient effectivement utilisés pour atteindre les enfants et les jeunes les plus nécessiteux.

La participation active des jeunes – pour construire des alliances plus larges et donner à d’autres l’envie de les suivre – constitue une composante centrale de toutes les actions de plaidoyer en faveur d’une ‘génération sans sida’.

20070412_russian_children_3.jpg
La participation active des jeunes est essentielle pour toutes les
actions de plaidoyer en faveur d’une ‘génération sans sida’.
Photo : ONUSIDA/L.Taylor.

« Les participants au Sommet étaient résolus, stimulés et enthousiastes à l’idée de plaider en faveur d’une ‘génération sans sida’ », indique Jennifer Delaney, Directrice exécutive de Global Action for Children. « Ce fut la première étape de la participation d’ambassadeurs de la cause, de gouvernements, du secteur public et de la société civile à la réalisation d’un objectif essentiel ».

Le groupe de plaidoyer élabore maintenant une stratégie unificatrice sur les cinq principaux domaines d’action - stratégie qui constitue le point de départ d’un mouvement social visant à mieux aider les enfants affectés par le VIH. La stratégie inclura des mesures politiques qui peuvent être mises en œuvre aux niveaux national, régional et international.

“« Nous nous engageons tous à travailler avec toute la célérité requise, avec courage et détermination, pour que ces objectifs deviennent une nouvelle réalité pour les enfants et les jeunes. Il convient de libérer les générations futures du sida et leur épargner ainsi ses effets dévastateurs », a déclaré As Sy, Directeur de la Communication et des Relations extérieures de l’ONUSIDA.




Liens:

Télécharcher - Enfants et sida: Un raport global (pdf, 3,49 Mb) (en anglais)

Consulter le site Internet Unite for Children, Unite against AIDS (en anglais)

Reportages connexes