Reportage

Le nombre des personnes sous traitement atteint 2 millions

17 avril 2007

20070417_newdelhi_240.jpg
De gauche à droite : M. K. K. Abraham, Président,
Réseau indien des personnes vivant avec le
VIH/sida, Dr Myo Zin Nyunt, spécialiste VIH/sida du
Bureau régional de l’UNICEF pour l’Asie du Sud,
Katmandou, Mme K. Sujatha Rao, Secrétaire
adjointe et Directrice générale, Organisation
nationale de lutte contre le sida, New Delhi,
Dr Poonam Khetrapal Singh, Directeur régional
adjoint, Bureau régional de l’OMS pour l’Asie du
Sud-Est, Dr Teguest Guerma, Directeur adjoint,
Département VIH/sida, Siège de l’OMS, Genève,
Dr Denis Broun, Coordonnateur ONUSIDA pour
l’Inde, New Delhi, pendant la présentation du
rapport à New Delhi.

L’OMS, l’ONUSIDA et l’UNICEF ont présenté un nouveau rapport sur l’intensification des actions prioritaires de lutte contre le sida dans le secteur de la santé. Ce rapport, présenté à Londres, Genève, New Delhi et Buenos Aires le 17 avril, montre qu’à la fin 2006, plus de deux millions de personnes vivant dans des pays à revenu faible et intermédiaire avaient accès à un traitement antirétroviral. Cela correspond à une augmentation de 54 % par rapport au nombre de personnes sous traitement en 2005, à savoir 1,3 million.

Le rapport fournit également une vue d’ensemble des progrès mondiaux dans un certain nombre d’autres domaines prioritaires du secteur de la santé, tels que la prévention de la transmission mère-enfant, le conseil et test volontaires, les interventions à l’intention des populations les plus exposées au risque d’infection et le lien entre VIH et tuberculose.

« Les progrès significatifs mis en évidence dans ce rapport eu égard à l’élargissement et à l’intensification de l’accès au traitement représentent un pas en avant pour de nombreux pays dans la réalisation de leur objectif ambitieux qu’est l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien du VIH », a déclaré le Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Cependant, les chiffres les plus récents du rapport indiquent également qu’il reste encore beaucoup à faire », a-t-il ajouté.

20070417_medsonflorr_240.jpg
Dans toutes les régions du monde, les pays
enregistrent des progrès considérables en matière
d’amélioration de l’accès au traitement du VIH.
Photo : ONUSIDA/O. O'Hanlon.

Le rapport met en lumière un certain nombre de domaines clés dans lesquels les efforts engagés pour élargir et intensifier les services sont insuffisants, notamment la fourniture de traitements antirétroviraux pour prévenir la transmission mère-enfant du VIH (11 % seulement des femmes enceintes séropositives recevaient un traitement en 2006), l’accès aux services de prévention et de soins pour les consommateurs de drogues injectables, et les services de conseil et de dépistage destinés aux personnes vivant avec le VIH (le rapport souligne que 12 % seulement des hommes et 10 % seulement des femmes vivant en Afrique subsaharienne ont connaissance de leur statut sérologique VIH).

Le Directeur général de l’OMS, le Dr Margaret Chan, a déclaré : « Pour réussir, il nous faut des programmes nationaux ambitieux et une bien plus grande mobilisation mondiale et responsabilisation ».

20070417_pillsonpaper_240.jpg
La nécessité d’accroître les efforts pour accélérer la
prévention, le diagnostic et le traitement des
maladies liées au VIH chez les enfants est
soulignée dans le rapport.
Photo : ONUSIDA/A.Gutman.

Parmi les recommandations énoncées dans le rapport, évoquons la nécessité d’accroître les efforts pour accélérer la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies liées au VIH chez les enfants. Bien que le nombre d’enfants recevant un traitement ait augmenté de 50 % par rapport à l’an dernier, seuls 15 % des enfants qui ont besoin d’un traitement en reçoivent effectivement un.

« Les enfants restent les grands oubliés de la pandémie de sida », déclare Ann Veneman, Directrice exécutive de l’UNICEF, « et trop d’enfants ne bénéficient toujours pas de traitements qui pourraient leur sauver la vie ni ont accès à d’autres services essentiels ».

Le rapport présente aussi des informations actualisées sur les progrès en matière de fixation des objectifs pour un accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien – accès en faveur duquel les Etats Membres de l’Organisation des Nations Unies se sont engagés lors de la Rencontre de haut niveau sur le sida qui s’est tenue à New York en 2006. D’après le rapport, plus de 90 pays avaient fixé des objectifs, 81 pour le traitement et 84 pour au moins une action de prévention.

En tant que coparrainant de l’ONUSIDA, l’OMS a entrepris de suivre et d’évaluer les interventions du secteur de la santé au niveau mondial pour intensifier l’action en vue de l’accès universel, et de publier des rapports annuels. Le premier rapport de ce type s’intitule : Vers un accès universel – Etendre les interventions prioritaires liées au VIH/sida dans le secteur de la santé. 



Liens:

Lire le communiqué de presse (pdf, 93,1 Kb)

Télécharger le rapport complet (pdf, 5,26 Mb)

Télécharger une documentation sur le sujet (pdf, 99,6 Kb) (en anglais)

Consulter le site Internet de l’UNICEF

Reportages connexes