Reportage

Première association de personnes vivant avec le sida au Pakistan

24 août 2007

Une nouvelle initiative de l’ONUSIDA au Pakistan vise à faire en sorte que les communautés et le gouvernement écoutent les experts – les personnes vivant avec le VIH – lorsqu’ils prennent des décisions relatives au traitement, aux soins, à l’appui et à la prévention.

20070824_APLHIV_240.jpg
L’association a été lancée lors de la Journée
mondiale sida 2006 avec le soutien de l’ONUSIDA,
de ses Coparrainants des Nations Unies et du
gouvernement pakistanais.
Crédits photographiques : ONUSIDA/J. Moore

Masood, jeune homme de 24 ans, est la dernière recrue de l’une des initiatives les plus récentes de l’ONUSIDA : l’Association of People Living with HIV and AIDS in Pakistan. 

L’association a été lancée lors de la Journée mondiale sida 2006 avec le soutien de l’ONUSIDA, de ses Coparrainants des Nations Unies et du gouvernement pakistanais. L’objectif est de faire en sorte que les personnes vivant avec le VIH soient consultées lorsque des décisions relatives à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui sont prises à l’échelon fédéral et provincial.

En accord avec le principe d’une participation accrue des personnes vivant avec le VIH, tous les membres du comité exécutif de l’association sont séropositifs au VIH. L’association constitue aujourd’hui le premier réseau de personnes vivant avec le VIH au Pakistan et elle leur offre une plate-forme pour s’exprimer d’une même voix.

« D’après mon expérience, la plupart des personnes positives au VIH vivant ici ont de la peine à faire connaître leurs besoins, souvent à cause de la pauvreté et parce que le taux d’illettrisme est élevé et l’information fournie limitée, » confie Masood.

« Ici au Pakistan, le VIH n’est pas considéré comme une priorité et les séropositifs connaissent bien des problèmes relatifs à leur traitement, aux soins et à l’appui, à la stigmatisation et à la discrimination et aux attitudes de la société. »

20070824_ARVs_240.jpg
L’objectif est de fournir une formation aux
techniques de leadership et à l’information sur la
santé, y compris sur l’observance des traitements
antirétroviraux.
Crédits photographiques : ONUSIDA/J. Moore

L’association a déjà commencé à réunir un petit nombre d’ONG et de groupes d’entraide. L’objectif est de fournir une formation aux techniques de leadership et d’information sur la santé, y compris sur l’observance des traitements antirétroviraux.

Avec sa Maîtrise en gestion commerciale obtenue auprès de l’Université de Lahore, Masood les aide à s’organiser sur le plan stratégique, à élaborer des politiques et à réunir des fonds.

Un atelier de renforcement des capacités d’une durée de trois jours a déjà eu lieu, articulé autour des problèmes des personnes vivant avec le VIH au Pakistan et de la manière de mettre en œuvre un groupe d’entraide efficace. Un autre atelier de deux jours, centré sur les connaissances relatives au VIH, a contribué à pré-tester les nouvelles brochures et autres documents d’information produits en urdu et en anglais à l’intention des personnes vivant avec le VIH et à recueillir des réactions à ces matériels.

L’ONUSIDA soutiendra d’autres ateliers dans le pays et prévoit pour cela une collaboration avec l’association des personnes vivant avec le VIH, le gouvernement provincial et fédéral et les organisations de la société civile qui interviennent dans le domaine du sida.

« Nous voulons contribuer à améliorer la vie des gens, leur donner un sentiment d’appartenance, les moyens politiques et le courage nécessaires, » ajoute Masood.

Dans le même temps, l’association veut contribuer à l’objectif national - ‘prévenir une épidémie généralisée au Pakistan en contenant la propagation du VIH et du sida et en éliminant la stigmatisation et la discrimination envers ceux qui sont infectés et affectés’.

20070824_Masood_240.jpg
Masood, jeune homme de 24 ans, est la dernière
recrue de l’une des initiatives les plus récentes de
l’ONUSIDA : l’Association of People Living with
HIV and AIDS in Pakistan
.
Crédits photographiques : ONUSIDA

Le pays présente une épidémie à prévalence concentrée, mais qui s’intensifie. Le Pakistan présente l’un des taux les plus élevés de consommation de drogues injectables au monde (4,5 par habitant et par an) et 64 % des consommateurs de drogues injectables admettent utiliser des aiguilles non stériles. L’utilisation et la réutilisation courantes d’aiguilles non stériles et contaminées contribuent à un taux élevé de transmission du VIH parmi les consommateurs de drogues injectables (10 %). L’Organisation mondiale de la Santé et l’ONUSIDA estiment que la prévalence réelle pourrait atteindre au moins 85 000 (46 000-210 000) personnes.

« Ceci est le premier pas vers une percée dans la lutte contre la stigmatisation et la discrimination, » a déclaré le Dr Aldo Landi, Coordonnateur de l’ONUSIDA dans le pays, lors de la cérémonie de lancement de l’Association of People Living with HIV and AIDS in Pakistan, le 1er décembre 2006. Et d’ajouter que la participation accrue des personnes vivant avec le VIH est nécessaire au niveau à la fois fédéral et provincial. Par-dessus tout, les personnes vivant avec le VIH doivent être traitées avec le plus grand respect de leurs droits humains.

Masood est un hémophile dont la contamination par le VIH est imputable à du sang contaminé. Au Pakistan, près de 50 % des produits sanguins sont contrôlés avant transfusion sanguine et 1,5 million de sachets de sang sont transfusés chaque année. Environ 18 % des personnes vivant avec le VIH au Pakistan ont été infectées de cette manière.

« Je suis très ambitieux car je fais face à la douleur, je la ressens, » explique Masood. « Je veux vraiment faire la différence en aidant les personnes vivant avec le VIH à réaliser combien il est important pour elles d’être impliquées à tous les niveaux. »

« Ce sont elles qui amèneront le changement. Je suis heureux d’être la première goutte d’eau. »




Liens:

Davantage d’informations sur le Pakistan
Visiter le site ONUSIDA sur le Pakistan (en anglais)
Lire le rapport – Implementing the UN learning strategy on HIV/AIDS: Sixteen Case Studies (en anglais)

Reportages connexes