Reportage

En Pologne l’accent est mis sur le VIH et la famille

04 décembre 2007

20071204_poland_145.jpg

Cette année, le Sommet mondial de la famille, qui s’est tenu à Varsovie (Pologne) du 26 au 29 novembre, a accordé au VIH une place importante. Si la question du sida a été débattue lors des sommets précédents, c’est la première fois que l’impact du VIH sur les familles figure dans la déclaration finale.

La Directrice exécutive adjointe de l’ONUSIDA, Deborah Landey, a participé au Sommet et a prononcé le discours d’ouverture d’une séance plénière consacrée au VIH. Elle y a souligné l’importance de traiter du VIH dans le contexte de la famille, et fait remarquer que “de nos jours, plus de 33 millions de personnes sont infectées par le VIH. Cependant leur infection a des répercussions sur la vie de dizaines de millions d’autres personnes – les familles, partenaires et amis qui finissent, en tout état de cause, par vivre eux aussi avec le VIH.”

Pendant son séjour à Varsovie, Deborah Landey a aussi prononcé un discours de bienvenue à la 14e Conférence nationale de Pologne sur le sida, et fait l’éloge de la Pologne pour sa lutte contre le VIH tout en reconnaissant qu’il était nécessaire de poursuivre l’action dans ce domaine. Mme Landey a également eu l’occasion de rencontrer un certain nombre de responsables des actions nationales contre le sida.



Liens:

Lire le discours de la Directrice exécutive adjointe de l’ONUSIDA au Sommet mondial de la famille (pdf, 36,1 Kb) (en anglais)
Se rendre sur le site du Sommet mondial de la famille (en anglais)
Lire le discours de la Directrice exécutive adjointe de l’ONUSIDA à la 14e Conférence nationale de Pologne sur le sida (pdf, 75,4 Kb) (en anglais)

Reportages connexes