Reportage

Session extraordinaire du sommet de l’ANASE sur le sida

13 janvier 2007

20060113_asean_340x.jpg

Photo: J.Carual-PCPO

« Le sida n’est pas une tempête passagère, mais une menace à long terme pour le développement et la sécurité nationale en Asie, » souligne le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) dans un rapport soumis le samedi 13 janvier à l’occasion de la ‘Session extraordinaire sur le VIH/sida’ du 12e Sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE).

Un rapport spécial émanant du Directeur exécutif de l’ONUSIDA, le Dr Peter Piot, sur la situation des épidémies de sida à travers le monde et dans la région de l’ANASE, ainsi que sur les défis auxquels sont confrontés les pays, a été présenté aux chefs d’Etat des 10 pays de l’ANASE en vue de la Session extraordinaire. C’est la première fois qu’un organe externe est invité à donner une information au Sommet des chefs d’Etat sur le sida.

L'Asie se situe au deuxième rang mondial pour ce qui est du nombre de personnes vivant avec le VIH et sa part de l'épidémie mondiale est en augmentation. Selon les estimations récentes, la région de l'ANASE – qui comprend le Brunei Darussalam, le Cambodge, l'Indonésie, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, la République démocratique populaire lao, Singapour, la Thaïlande et le Viet Nam – connaît l'épidémie la plus grave de l'Asie. On estime qu’en 2006, 1,6 million de personnes vivaient avec le VIH dans la région de l'ANASE et dans certains pays, 1,5% au moins de tous les adultes vivent avec le VIH.

Le rapport de l'ONUSIDA souligne que « Nous en sommes encore dans les premières phases de l'épidémie en Asie et nous devons redoubler d'efforts et les maintenir – ne pas baisser la garde. Le fait le plus inquiétant pour les pays de l’ANASE, c’est que le sida affecte les segments les plus productifs des populations, c’est-à-dire les travailleurs et les travailleuses qui représentent les forces vives du développement économique de la région, » note le rapport.

Affirmant que le sida est ‘l’un des enjeux les plus déterminants de notre temps’, le rapport de l’ONUSIDA souligne la menace que constitue le sida pour la réalisation de presque tous les objectifs du Millénaire pour le développement dans la région. L’ONUSIDA a toutefois déclaré qu’il y avait des opportunités de mettre en place une riposte à l’épidémie sur le long terme.

La participation significative des organisations à assise communautaire et de la société civile – en particulier les personnes vivant avec le VIH – dans les ripostes nationales au sida doit également représenter une priorité. L’importance du leadership personnel des chefs d’Etat en matière de sida a été soulignée. « La menace du sida ne s’éloignera pas dans un an ou dans cinq ans. [L’ONUSIDA] et le monde se tournent vers vous, pour demander votre leadership continu sur le sida, » déclarait le rapport.

Le rapport faisait état des progrès marquants réalisés par un certain nombre de pays de la région pour s’assurer que les communautés les plus vulnérables, notamment les jeunes, les professionnel(le)s du sexe et leurs clients, les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes et les consommateurs de drogues injectables, soient prioritaires dans les ripostes nationales au sida. A court terme, il faut de toute urgence accroître la portée et la taille des programmes visant à atteindre les personnes les plus exposées au risque d’infection dans la région. Parallèlement, ces programmes doivent prendre en considération les moteurs des épidémies au sein des pays, tels que les inégalités entre les sexes, l’homophobie et la stigmatisation liée au VIH.

La Session extraordinaire 2007 de l'ANASE sur le sida a été organisée en application d’une résolution passée au 7 ème Sommet de l'ANASE, tenu au Brunei Darussalam en novembre 2001 au cours duquel les chefs d'Etat et de gouvernement de l'ANASE avaient convenu d'organiser une « Session extraordinaire sur le VIH et le sida » en parallèle avec le 12 ème Sommet de l'ANASE en 2007, afin de démontrer l'engagement de l'ANASE dans la lutte contre le sida et d'encourager les ripostes régionales à prendre des mesures urgentes.

Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, le Dr Peter Piot , et le Directeur exécutif adjoint de l'ONUSIDA, Deborah Landey, ont participé au Sommet de l'ANASE et suivi la Session extraordinaire.

A la suite de la Session extraordinaire, les chefs d’Etat de l’ANASE ont adopté une Déclaration sur le sida, affirmant qu’ils s’engageaient à fixer des priorités pour les programmes nationaux de lutte contre le sida, à les diriger et les renforcer pour faire en sorte que les politiques et programmes soient adaptés aux personnes les plus exposées et qui en ont le plus besoin dans la région. « [Cette Déclaration] fera partie pour toujours de l'histoire et du langage de l'ANASE, » a déclaré le porte-parole de l'ANASE, l'ambassadeur des Philippines en Malaisie, Victoriano Lecaros.

Dans le cadre de la Session extraordinaire, le Secrétaire général de l'ANASE, M. Ong Keng Yong, a présenté son propre rapport aux chefs d'Etat réunis à Cebu. Il y observe que « l'engagement du leadership et la volonté politique sont essentiels pour relever les enjeux que représente la propagation du VIH et du sida ». Le Secrétaire général Ong a signalé aux dirigeants de l’ANASE les progrès effectués depuis 2001. Il a également exposé les principaux domaines d’action pour la période 2006-2010 par le biais d’un plan de travail opérationnel pour le troisième programme régional de l’ANASE sur le VIH et le sida.

« Les ripostes futures de l’ANASE comprendront des initiatives multisectorielles, et des partenariats plus étroits avec le secteur privé, la société civile, et les personnes vivant avec le VIH, » a-t-il déclaré. Il a souligné les éléments clés de la Déclaration sur le sida et il a attiré l’attention sur « l’engagement en matière d’intégration du VIH dans les priorités du développement afin de réduire à la fois l’impact du développement sur la transmission du VIH et l’impact de l’épidémie de VIH sur le développement, conformément aux engagements de l’ANASE en faveur des objectifs du Millénaire pour le développement et de la décision de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2006 ».

 



Liens:

Lire les engagements de l'ANASE sur le sida (anglais uniquement)
Lire le communiqué de presse de l'ONUSIDA "pour une riposte au sida sur le long terme, un leadership décisif s'impose" Southeast Asia’ ( enfresru )
Lire le rapport du Directeur exécutif de l'ONUSIDA au Chefs d'Etat de l'ANASE (anglais uniquement)
Visiter le site du 12ème sommet de l'ANASE
Visiter le site du Secrétariat de l'ANASE
Faits et chiffres sur le sida dans la région de l'ANASE (anglais uniquement)

Reportages connexes