Reportage

Sida : faire passer le message

17 janvier 2007

20060117_love_340x.jpg

Un couple s’embrasse sur un escalier – la légende « s’embrasser » glisse sur l’écran de la télévision. Une femme enceinte touche son ventre avec tendresse et le texte « aimer » apparaît en surimpression. Des femmes, des hommes, des garçons, des filles, des amants, des familles – ils sont tous représentés dans un spot télévisé de 30 secondes destiné à faire passer des messages sur le sida sur le thème « toujours, protégez-vous et protégez ceux que vous aimez ».

Ce message de sensibilisation venu d’Argentine et produit en 2004 n’est qu’un exemple parmi les quelque 200 spots télévisés réunis dans une anthologie spéciale sur DVD marquant 10 années de messages d’intérêt public dans la région des Amériques, produite par l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS).

20060117_big_logo_340x.jpg

Ce double DVD, intitulé “VIHdeo America”, présente des spots produits entre 1995 et 2005 en vue de partager des informations, des récits et des expériences liés à l’usage de la télévision dans les campagnes sur le VIH et de contribuer à encourager de nouvelles approches en matière de communication sur le sida.

De l’Argentine au Venezuela, du Chili à l’Uruguay, la compilation comprend des exemples de 24 pays et elle est en premier lieu destinée aux personnes qui s’occupent de communication dans le domaine du sida. Dans un aide-mémoire spécial qui accompagne les DVD, les producteurs notent qu’ils espèrent que cette compilation aidera les communicateurs de toute la région à analyser et évaluer tout ce qui a été produit au cours des 10 dernières années, afin d’améliorer encore les campagnes futures à la télévision.

 

20060117_borat_340x.jpg

« Dans notre région, les pays organisent pratiquement chaque année des campagnes de lutte contre le VIH dans les médias. Des affiches et des brochures circulent parfois, mais les spots télévisés traversent rarement les frontières car la télévision n’est généralement diffusée que sur le territoire national. Les pays voisins n’ont souvent aucune idée de ce que d’autres pays ont élaboré pour la télévision. ‘VIHdeo America’ contribue à rompre ce silence, » explique Paulo Lyra de l’OPS, qui a participé à la production des DVD. « La télévision est un médium très coûteux, notamment dans les pays qui doivent payer leur temps d’antenne. Il est donc impératif d’apprendre à en faire le meilleur usage possible pour communiquer sur le sida à l’avenir, » ajoute-t-il. Les producteurs de VIHdeo America notent que l’anthologie n’a pas pour but de devenir une vitrine des meilleures pratiques et ils soulignent même qu’une analyse critique des spots, notamment certaines des premières productions, est absolument nécessaire pour garantir que les messages d’intérêt public sur le VIH à la télévision sont bénéfiques plutôt que néfastes.

 

20060117_love_safely2_340x.jpg

« Si la communication peut avoir un effet positif, elle peut aussi alimenter la stigmatisation et la discrimination. Par exemple, certains des plus anciens spots font appel à la peur ou semblent montrer du doigt les ‘groupes vulnérables’. Nous devons faire preuve d’esprit critique pour déterminer si les spots plus récents ont renoncé à cette tradition et, en se fondant sur ces expériences, comment nous pouvons faire en sorte que les annonces à venir combattent la discrimination et parviennent aux personnes qui en ont le plus besoin, » explique Lyra.

Avec des titres tels que ‘Love Safely’ (Aimez en toute sécurité), ‘Welcome to Condom Country’ (Bienvenue au pays du préservatif) et ‘Know AIDS-NO AIDS’ (Connaître le sida = pas de sida) les clips contenus dans l’anthologie présentent toute une palette de scénarios et de situations. Tous les spots sont sous-titrés en anglais et en espagnol. Certains sont très sérieux, d’autres s’appuient sur l’humour pour faire passer leur message. « Le Brésil, par exemple, a produit une série hilarante intitulée ‘Braulio’ qui dépeint un homme qui converse avec son pénis. Il date de 1995 et était, pour l’époque, tout à fait révolutionnaire. Mais ils l’ont fait et c’est devenu un exemple de ce que peuvent accomplir les communicateurs sida pour élargir leurs horizons, » conclut Lyra.

“La communication peut être un outil très efficace dans la riposte au sida. L’analyse de ce qui a ou non fonctionné ces dernières années peut aider les communicateurs à trouver des moyens plus importants et plus efficaces de faire passer les bons messages, » déclare Annemarie Hou, Chef des Affaires publiques et de la Communication à l’ONUSIDA.

Le DVD “VIHdeo America” peut être obtenu auprès de l’Organisation panaméricaine de la Santé. Pour d’autres renseignements, veuillez consulter le site www.paho.org/vihdeoamerica (en anglais et espagnol)



Photos: vihdeoamericas/PAHO

Reportages connexes