Réunion annuelle du Forum économique mondial

Bookmark and Share

Reportage

Réunion annuelle du Forum économique mondial

24 janvier 2007

20070123_wef_logox178.jpg

Quelque 2400 personnes sont arrivées à Davos, Suisse, pour l’ouverture de la réunion annuelle du Forum économique mondial 2007. Cette année, les leaders présents représentent les niveaux les plus élevés, puisqu’ils comptent plus de 800 PDG, Présidents et Présidentes ainsi que 24 chefs d’Etat et de gouvernement. Le grand thème de la réunion de cette année, ‘Modeler l’agenda mondial, l’équation changeante du pouvoir’ est axé notamment sur des questions politiques et socio-économiques.

Le programme suivra quatre grandes lignes qui figurent largement à l’ordre du jour mondial en 2007, à savoir ‘Economie : nouveaux moteurs’ et ‘Géopolitique : nécessité de nouveaux mandats’ ainsi que ‘Entreprise : diriger dans un monde interconnecté’ et ‘Technologie et société : identité, communauté et réseaux’.

Le Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l’ONUSIDA, sera présent à Davos pour rencontrer de nombreux représentants des entreprises, des fondations et de la société civile et il participera à diverses sessions, dont un panel portant sur le sida en 2025, qui examinera divers scénarios sur l’évolution possible de l’épidémie. Parmi les thèmes clés, on peut noter l’impact des activités à grande échelle dans le domaine de la prévention du VIH, l’efficacité des approches actuelles du traitement du sida et la centralisation de la distribution de l’information relative au sida.

Lors de ses dernières éditions, le Forum économique mondial de Davos a contribué à placer le sida aux premiers rangs de l’ordre du jour politique comme de celui du monde des affaires. En 2006, la star du rock Bono a lancé une nouvelle initiative commerciale destinée à créer une marque durable et profitable – Product RED – qui a pour but de générer des fonds pour lutter contre le sida en Afrique.

Le sida et la pauvreté étaient en tête de l’ordre du jour à la réunion de 2005 où le Président français Jacques Chirac a demandé l’instauration d’une taxe internationale de solidarité en vue de réunir des fonds pour combattre le sida et le Premier Ministre britannique, Tony Blair, a instamment prié les participants de placer la pauvreté et le sida en Afrique au premier rang de leurs préoccupations.
En 2001, le milliardaire des logiciels informatiques Bill Gates s’est engagé à donner 100 millions de dollars à l’Initiative internationale pour le vaccin contre le sida et a mis au défi les leaders mondiaux du monde des affaires de suivre son exemple et de donner des fonds pour la recherche d’un vaccin contre le sida.

Nelson Mandela, dans son discours poignant au Forum de 1997, a affirmé que le sida pouvait être vaincu et a demandé à la communauté internationale de « se rassembler dans un partenariat social pour la santé et la prospérité, à l’aube du nouveau millénaire ».

Cette année, la plupart des 223 sessions, ateliers, panels, déjeuners et dîners seront interactifs afin d’encourager la collaboration pour résoudre les problèmes. Cette approche a également pour but d’encourager les principaux leaders du monde des affaires, de la politique, des organisations confessionnelles et non gouvernementales à s’engager à modeler les plans d’action mondiaux et régionaux, ainsi que ceux de l’industrie.

La réunion 2007 du Forum économique mondial sera l’occasion, pour les leaders influents dans divers domaines, de débattre de leurs préoccupations et de créer les communautés efficaces et novatrices nécessaires pour trouver de nouvelles solutions.



Liens:

Consultez le site web du Forum économique mondial (en anglais)
Lire 'BUSINESS and AIDS: Winning some fights but loosing the battle' du Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l'ONUSIDA (en anglais uniquement)