Reportage

Chine : L’ONUSIDA récompense une réelle capacité de mobilisation

17 juillet 2007

20070717_panelistsfront_240.jpg
L’ONUSIDA salue les progrès accomplis par la Chine dans sa riposte au sida en remettant des prix spéciaux au Vice-ministre de la Santé, le Dr Wang Longde et au Professeur Zhang Beichuan de l’Université de Qingdao, pour leur mobilisation en matière de sida.

L’ONUSIDA tenait aujourd’hui à saluer les progrès accomplis par la Chine dans sa riposte au sida en remettant des prix spéciaux au Vice-ministre de la Santé, le Dr Wang Longde et au Professeur Zhang Beichuan de l’Université de Qingdao, pour leur mobilisation en matière de sida.

Au cours d’une cérémonie organisée à Beijing, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, le Dr Peter Piot, a félicité le Dr Longde et le Professeur Beichuan pour le dévouement et l’engagement dont ils font preuve afin d’aider la Chine à maîtriser son épidémie de sida et à mettre en place une riposte multisectorielle à long terme.

« Lors de mes visites dans les pays, je ne cesse de constater à quel point une mobilisation ferme et déterminée contribue à faire avancer la riposte au sida, » a-t-il déclaré.

« Aujourd’hui, c’est pour moi un honneur de remettre ces récompenses à deux véritables pionniers, qui ont été à l’avant-garde de la riposte au sida dans ce pays et ont encouragé les autres à les suivre, » a-t-il ajouté.

« Dans le domaine de la lutte contre le sida, une telle capacité de mobilisation est essentielle à la maîtrise du processus épidémique et à l’attention portée par les décideurs et le grand public sur les défis posés par le sida, » a rappelé le Dr Piot.

Le Dr Wang Longde est Vice-ministre de la Santé en Chine depuis 1995. Il a obtenu son diplôme auprès de l’Académie chinoise des Sciences médicales avant de devenir Directeur du Bureau sanitaire de la Province de Gansu. Le Dr Wang Longde a contribué à faire de la riposte au sida une priorité dans son pays. Il a notamment œuvré en faveur d’une approche multisectorielle et encouragé tout un éventail de partenaires à s’associer à la riposte nationale.

20070717_beichuant_240.jpg
Le Professeur Zhang Beichuan prend la parole devant les représentants du gouvernement, des Nations Unies et des ONG, des personnes vivant avec le VIH et de la presse, après s’être vu décerné un prix par le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, le Dr Peter Piot.

Le Professeur Zhang Beichuan de l’Université de Qingdao et membre du Comité national d’experts sur le sida a entrepris des travaux innovants afin d’accentuer la sensibilisation au VIH parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, de combattre la stigmatisation et la discrimination à l’encontre des personnes exposées à un risque élevé d’infection à VIH et d’élaborer des programmes ciblés de prévention du VIH. Le Professeur Beichuan traite de questions liées au sida depuis le milieu des années 1980, date à laquelle il a lancé des programmes d’éducation sexuelle. Au début des années 1990, il a entamé des recherches sur l’homosexualité, publiant son premier article en 1994, dans lequel il soulevait également la question du sida parmi les hommes adeptes de rapports sexuels avec des hommes. Le Professeur Beichuan a réalisé l’une des premières interventions à grande échelle sur le VIH parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes en Chine.

La cérémonie de remise des prix ONUSIDA a eu lieu dans le cadre d’une visite d’une semaine entreprise par le Directeur exécutif de l’ONUSIDA en vue de s’informer de la manière dont le pays intensifie et mène sa riposte au sida. La mission a rayonné dans la province du Henan, l’une des plus touchées par le sida – où elle a notamment visité le comté de Shangcai et la capitale de la province, Zhengzhou. Au terme de cette mission au Henan, le Dr Piot s’est rendu dans la capitale chinoise, Beijing.

Durant son voyage, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA a insisté sur plusieurs questions essentielles, au nombre desquelles la nécessité de poursuivre et de pérenniser l’engagement et les initiatives associés à la lutte contre le sida, l’importance des programmes ciblés de prévention du VIH destinés aux personnes les personnes les plus exposées au risque de contamination et la nécessité de poursuivre la lutte contre la stigmatisation et la discrimination liées au sida en Chine.

20070717_panelistsside_240.jpg
De g à dr : Le Professeur Zhang Beichuan, le Dr
Wang Longde, Vice-ministre de la Santé, le
Directeur exécutif de l’ONUSIDA, le Dr Peter Piot,
et le Coordonnateur de l’ONUSIDA dans le pays,
Joel Rehnstrom.

« Je suis convaincu que la Chine peut poursuivre l’intensification de sa riposte au sida, en ciblant ses programmes sur les personnes qui en ont le plus besoin, en s’appuyant sur la participation des personnes vivant avec le VIH et ‘en faisant travailler l’argent disponible’ - de sorte que les fonds destinés au sida soient utilisés de la manière la plus efficace et la plus rentable. Il est encore trop tôt pour le dire, mais la Chine pourrait bien être sur la voie de la maîtrise de son épidémie de sida », a ajouté le Dr Piot.

L’ONUSIDA soutient les efforts engagés pour contrôler l’épidémie de sida en Chine depuis plus de dix ans. Dans le cadre de sa mission, le Dr Piot a également abordé la question du maintien de l’appui des Nations Unies à la Chine et présenté le nouveau ‘Programme commun des Nations Unies sur le sida’ formulé pour le pays. Ce programme comprend une claire répartition des tâches entre les organismes du système des Nations unies associés à la lutte contre le sida et il vise à assurer la cohésion du message délivré par les Nations Unies dans le domaine du sida. 

« Au fur et à mesure de l’évolution de la riposte de la Chine, la riposte de l’ONU se développe de même. Une meilleure coordination nous permettra à tous d’être plus efficaces. Nous nous réjouissons de soutenir la Chine dans sa riposte au sida et de collaborer avec elle à l’expansion de la riposte mondiale au sida, en Afrique tout particulièrement, » a conclu le Directeur exécutif de l’ONUSIDA.




Liens:

Lire le communiqué de presse  (pdf, 29,4 Kb) (en anglais)
Lire aussi l’article sur la visite des représentants de l’ONUSIDA en Chine – Le partenariat est au cœur de la riposte au sida de la Chine
Davantage d’informations sur la Chine
Consulter le site Internet chinois de l’ONUSIDA (en anglais)

Reportages connexes