Reportage

Tuberculose/VIH – des épidémies étroitement liées

21 juin 2007

Le Dr Chakaya Muhwa a fait état des travaux engagés par le Gouvernement kenyan pour établir des directives claires en matière de mesures recommandées et de structures organisationnelles efficaces alors que les cas de tuberculose liés au VIH sont en augmentation dans de nombreuses régions d’Afrique. Ces directives arrivent à point nommé : la tuberculose est devenue un problème sérieux de santé publique au Kenya, aggravé par l’apparition de souches de tuberculose résistantes aux médicaments qui rendent la maladie beaucoup plus difficile et beaucoup plus chère à traiter.

Dans sa présentation intitulée “TB/HIV: Integration of Services and Stopping the Newest Epidemic” (Tuberculose/VIH : intégrer les services et arrêter les nouvelles formes de l’épidémie), le Dr Chakaya a indiqué que les programmes de lutte contre la tuberculose et le VIH devaient travailler main dans la main en raison du lien évident entre ces deux maladies. Il a rappelé à quel point il était important de traiter toutes les maladies associées au VIH et qu’il convenait d’améliorer les systèmes de santé. Il a aussi signalé qu’il fallait baser les besoins en ressources humaines sur des normes de dotation en personnel et non sur une évaluation de la charge de travail. Il a également insisté sur la nécessité d’avoir connaissance des meilleures pratiques pour lutter de manière appropriée contre les infections par le VIH et la tuberculose. « Des pratiques de lutte inappropriées contre les infections favorisent la transmission du VIH et de la tuberculose », a-t-il déclaré. Les programmes de lutte contre la tuberculose doivent être renforcés et mieux coordonnés aux programmes de lutte contre le VIH.




Liens:

Davantage d’informations sur la Réunion des personnes chargées de la mise en œuvre de la lutte contre le VIH/sida

Reportages connexes