La prévention pour la vie

Bookmark and Share

Reportage

La prévention pour la vie

25 août 2008

080825_unfpaBelize_200.jpg
Belize: un coordinateur de programme
avec un ancien membre de bande de rue,
aujourd'hui actif dans des programmes de
prévention du VIH et de réduction de la
violence.
Photo: Carina Wint/UNFPA

La prévention du VIH sauve des vies. Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), coparrainant de l’ONUSIDA, vient de publier une brochure de sensibilisation présentant des témoignages et des expériences de personnes et communautés du monde entier qui agissent dans le domaine de la prévention et obtiennent des résultats. Prevention is for Life décrit les efforts de prévention à une échelle humaine et concrète en présentant des témoignages réels et des situations vécues, accompagnées de photos magnifiques.

Ces dernières années, nous avons assisté à une augmentation substantielle des efforts de prévention du VIH, qui donnent aujourd’hui des résultats dans un certain nombre de pays lourdement touchés. Pour autant, l’épidémie de sida n’a nulle part été vaincue : pour deux personnes qui accèdent au traitement, cinq contractent l’infection au VIH. La riposte au VIH est une action à long terme qui doit s’appuyer tout à la fois sur des éléments concrets et indiscutables et sur le respect des droits fondamentaux des personnes.

La brochure s’ouvre sur l’expérience fructueuse au Belize de projets d’éducation par les pairs menés auprès de bandes des rues, grâce auxquels les jeunes acquièrent les compétences voulues pour assumer leurs responsabilités au sein de leur communauté. Aux antipodes, à Moscou, nous rencontrons ensuite Yulia, une jeune maman séropositive confrontée à la stigmatisation et à l’impact sanitaire du VIH, qui nous livre un témoignage empli d’espoir en un avenir meilleur pour la prochaine génération.

080825_unfpaTajik_200.jpg
Tadjikistan: deux jeunes femmes parta-
geant un moment agréable au centre Guli
Surkh, un centre d'acceuil d'une ONG de
Dushanbe, sponsorisé par l'UNFPA.
Photo: Warrick Page/UNFPA/Panos Pictures

Le cas d’un projet de micro-crédit au Tadjikistan met ensuite en lumière le lien existant entre la pauvreté, l’inégalité entre les sexes et la vulnérabilité au VIH. Par l’accès au micro-crédit, les femmes de migrants peuvent obtenir une indépendance financière et subvenir aux besoins de leur famille. Ce récit montre une nouvelle fois combien le VIH est lié aux questions du développement et des droits de l’homme.

Ensuite, nous découvrons les campagnes de sensibilisation et de promotion du préservatif lancées en Chine, à destination de l’immense population de migrants à l’intérieur du pays. En Egypte, ce sont des dispensaires et des services de conseil et test volontaires mobiles qui ont été mis en place pour toucher les personnes exposées à un risque d’exclusion dans les quartiers les plus pauvres du Caire.

Si l’information, le conseil, les services et les moyens prophylactiques tels que les préservatifs masculins et féminins ne représentent pas des concepts révolutionnaires en matière de prévention du VIH, garantir l’accès le plus large possible à ces outils de prévention n’en demeure pas moins un véritable défi. Prevention is for Life montre de manière vivante que ce défi vaut d’être relevé car l’accès à la prévention du VIH permet d’améliorer en profondeur la vie des gens.