Reportage

ICASA 2008 : Visites du Directeur exécutif de l’ONUSIDA et de la Princesse Mathilde, Représentante spéciale de l’ONUSIDA, axées sur la santé maternelle et les jeunes

06 décembre 2008

20081206_exdHRH1_200.jpgAt the Centre de Santé Roi Baudouin, Dr Piot and Princess Mathilde met with staff who shared an overview of the health centre’s services. Dakar, 6 December 2008.
Credit: UNAIDS/Jacky D. Ly

Tout en participant à l’ICASA 2008 au Sénégal, le Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l’ONUSIDA et S.A.R. la Princesse Mathilde de Belgique, Représentante spéciale de l’UNICEF et de l’ONUSIDA, ont consacré la journée du 6 décembre à prendre connaissance, sur le terrain, des avancées réalisées et des difficultés rencontrées à Dakar en matière de services de prévention et de traitement du VIH, notamment pour les femmes, les enfants et les jeunes.

En partenariat avec l’UNICEF, le Gouvernement belge, le bureau régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique occidentale et centrale et le bureau de l’ONUSIDA au Sénégal, le Dr Piot et la Princesse Mathilde ont visité ensemble des centres de santé recevant l’appui de l’UNICEF où ils ont rencontré des responsables de la santé, des médecins, des mobilisateurs communautaires et des personnes vivant avec le VIH.

Centre de Santé Roi Baudouin

20081206_exdHRH2_200.jpg
Located in Guédiawaye, on the outskirts of Dakar, this district centre is a main provider of gynaecology, obstetric, and paediatric services, and receives support on maternal and child health from UNICEF.
Credit: UNAIDS/Jacky D. Ly

Au Centre de Santé Roi Baudoin, le Dr Piot et la Princesse Mathilde ont rencontré des membres du personnel, qui ont brièvement présenté les services du centre de santé, et ont bavardé avec des patients et leur famille. Situé à Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar, ce centre de district est l’un des principaux pourvoyeurs de services gynécologiques, obstétriques et pédiatriques. Il reçoit un soutien de l’UNICEF en matière de santé maternelle et infantile. Il fournit aussi un traitement antirétroviral à plus de 300 personnes vivant avec le VIH. Des services de conseil et de test volontaires, ainsi que des services de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant y sont proposés. La tuberculose étant l’une des principales causes de décès chez les personnes vivant avec le VIH en Afrique subsaharienne, le Centre Roi Baudoin fournit des traitements contre la coinfection VIH-tuberculose.

Centre Conseil pour Adolescents – un environnement ouvert

La deuxième visite du Dr Piot et de la Princesse Mathilde a été pour le Centre Conseil pour Adolescents (CCA), situé non loin de là. Il s’agit d’un point d’accès important qui permet d’atteindre les jeunes grâce à tout une gamme de services de prévention, de soins et de soutien en matière de VIH. Ce Centre travaille en lien avec le Centre de santé et veille à ce que les jeunes ayant besoin d’un traitement puissent y avoir accès.

Ce centre fournit des traitements pour d’autres infections sexuellement transmises. En tant que centre de consultation sans rendez-vous pour les jeunes, le CCA est un environnement ouvert où les jeunes se sentent à l’aise pour demander des informations relatives à la santé sexuelle et reproductive sans craindre d’être stigmatisés ou jugés. Le CCA de Guédiawaye a été le premier centre du genre au Sénégal : il en existe désormais 13 autres dans tout le pays.

Autosuffisance

Le Dr Piot et la Princesse Mathilde ont terminé leur visite conjointe ONUSIDA/UNICEF au Centre régional de recherche et de formation du Centre Hospitalier Universitaire de Fann, institution de recherche et de formation existant depuis longtemps au Sénégal. Depuis 2007, ce Centre a fourni des traitements contre le VIH à plus de 3 500 personnes dans le besoin.

L’autosuffisance est l’une des caractéristiques de ce Centre. Il s’y trouve un potager où poussent les aliments nécessaires pour répondre aux besoins nutritionnels des patients. Par le biais de ses réseaux national, régional et international, le Centre partage et reçoit des informations sur le VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles. On a expliqué au Dr Piot et à la Princesse Mathilde les contours d’un futur projet de bibliothèque médicale virtuelle qui permettrait d’atteindre davantage de personnes par le biais d’Internet.

Reportages connexes

Liens externes:

Site officiel de l’ICASA 2008