Reportage

L’ICASA 2008 se termine sur un appel à une meilleure prise en compte des jeunes

07 décembre 2008

20081207_close_200.jpg
Ms Souadou N'Doye

L’ICASA 2008 s’est terminée le 7 décembre sur un message fort : les jeunes, en particulier ceux qui vivent avec le VIH, sont indispensables à la riposte au sida en Afrique. La cérémonie de clôture a débuté par une allocution d’une jeune sénégalaise, Mme Souadou N’Doye. Elle a parlé au nom de tous les jeunes Africains et a instamment prié l’assistance de veiller à ce que les jeunes soient associés à l’élaboration des programmes de lutte contre le VIH.

Elle a demandé aux gouvernements et aux partenaires de recourir aux talents des jeunes de chaque pays. Elle a souligné que, sans les jeunes, la riposte au sida était incomplète. « Tout ce qui est fait pour nous, sans nous, agit contre nous », a-t-elle déclaré.

Le Professeur Souleymane M’Boup, président du Comité d’organisation de l’ICASA 2008, a exprimé toute sa gratitude aux organisateurs et aux participants venus du monde entier assister à la conférence sur le sida en Afrique. Il a manifesté sa profonde satisfaction de savoir que toutes les personnes touchées par le VIH étaient présentes à la conférence et disposaient d’une plate-forme pour exposer leurs préoccupations, aussi bien les femmes vulnérables que les professionnel(le)s du sexe, les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes ou les migrants. Il a déclaré que la mosaïque formée par les participants était la preuve de la réussite de la 15ème édition de l’ICASA. Plus important encore, le Professeur M’Boup a déclaré qu’il s’était rendu compte, ces cinq derniers jours, que « l’Afrique [avançait] et que l’énergie et l’espoir [étaient] partout ». Il a conclu en demandant aux participants de rentrer chez eux avec le message suivant : la riposte de l’Afrique au sida doit avancer.

Mettre l’accent sur les minorités sexuelles, davantage associer les jeunes ainsi que les chefs religieux et militaires et améliorer de toute urgence les programmes de prévention du VIH étaient des thèmes récurrents dans l’ensemble des séances de la Conférence. L’une des questions transversales était le besoin de financement à long terme, défini comme un aspect crucial du développement humain en Afrique, en particulier pour une riposte efficace et durable au sida.

20081207_close2_200.jpg
The closing ceremony of ICASA 2008, Dakar, 7 December 2008

A l’occasion de la cérémonie de clôture, les organisateurs de l’ICASA ont décerné des prix à des leaders actifs dans la lutte contre le sida. Le Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l’ONUSIDA, le Dr Michel Kazatchkine, Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et le Dr Meskerem Grunitzky-Bekele, Directeur de l’Equipe ONUSIDA d’appui aux régions pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale, font partie des personnes auxquelles le Dr Safiatou Thiam, ministre sénégalais de la Santé et de la Prévention, a remis ces prix.

Reportages connexes

Liens externes:

Site officiel de l’ICASA 2008