Microbicides 2008 se clôture en Inde

Bookmark and Share

Reportage

Microbicides 2008 se clôture en Inde

27 février 2008

20080303_Panel_200.jpg
La conférence internationale biennale
Microbicides 2008 s'est tenue du 24 au 27
février à New Delhi, avec pour thème
« Des efforts en direction de la prévention
du VIH ».
Photo : Microbicides 2008.

La conférence internationale biennale Microbicides 2008 s’est clôturée le mercredi 27 février à New Delhi.
La conférence scientifique a été ouverte dimanche par le Ministre de l’Union pour la Santé et le Bien-être de la famille, le Dr Anbumani Ramadoss.

Plus de 1100 chercheurs, agents de santé publique, organisations communautaires et de plaidoyer se sont rassemblés pour une réunion de quatre jours afin de débattre de la recherche et de la mise au point d’un microbicide sûr, efficace et abordable que les femmes pourraient utiliser pour prévenir la transmission du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles.

La réunion se tenait dans le contexte d’une année de résultats mitigés pour les essais cliniques d’un candidat microbicide. Un essai de sulfate de cellulose a été interrompu prématurément pour des raisons liées à son innocuité, tandis que le Carraguard, un candidat microbicide qui avait achevé des essais de Phase III à grande échelle, a été reconnu sûr mais n’est pas efficace pour la prévention du VIH. Ces résultats étaient inattendus mais l’ensemble des conclusions ont permis de faire la lumière sur les différentes pistes de recherche.   

La manifestation s’est achevée sur une note positive et d’espoir. S’exprimant lors de la cérémonie de clôture, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, le Dr Peter Piot, a reconnu que la recherche sur les microbicides avait traversé une période difficile, mais s’est focalisé sur les progrès réalisés jusqu’ici sur le terrain.

Soulignant combien il est vital de dépasser ces difficultés et important de vaincre les obstacles, le Dr Piot a déclaré dans son discours que « La mise au point d’un microbicide efficace sera une avancée cruciale dans la riposte au sida. Offrir aux femmes une technique de prévention du VIH qu’elles puissent utiliser elles-mêmes ne sera pas loin de représenter une révolution. »


Le programme de la conférence était supervisé par un comité consultatif scientifique international et comprenait des séances plénières, des présentations sur des travaux de recherche originaux, des tables rondes, des symposiums et des réunions satellites et des présentations et expositions d’affiches. Une large gamme de sujets ont été discutés en suivant quatre pistes simultanées.

20080303_PP_200.jpg
Le Dr Piot a déclaré dans son discours
« La mise au point d’un microbicide
efficace représentera une avancée
cruciale dans la riposte au sida. Offrir aux
femmes une technique de prévention du
VIH qu’elles puissent utiliser elles-mêmes
ne sera pas loin d’être une révolution. »

Sur la piste ‘Sciences de base’, les sujets comprenaient notamment des mises à jour sur le processus d’essais relatifs aux produits candidats actuels et émergents, les dernières connaissances sur la transmission du VIH, la découverte de médicaments, les progrès en matière de formulations.

Sur la piste ‘Clinique’, les enseignements tirés des études de cohortes ont été étudiés ainsi que les conclusions des essais de Phases I, II et III. L’impact d’autres essais de méthodes de prévention du VIH figurait parmi les autres thèmes abordés.

La piste ‘Sciences sociales’ passait en revue les outils de recherche dans le domaine des sciences du comportement et des sciences sociales, l’acceptabilité, les leçons tirées de la gestion de l’interruption des essais de méthodes de prévention du VIH dans plusieurs pays et le rôle des hommes dans l’utilisation des microbicides.

Sous ‘Communauté et plaidoyer’, plusieurs aspects de l’engagement communautaire dans des essais ont été examinés, notamment la gestion des attentes du résultat des essais par les parties prenantes et l’importance des partenariats pour la recherche sur le VIH.

Plusieurs discussions croisées ont également eu lieu, qui étudiaient les enjeux, les expériences et les enseignements tirés..

C’est la première fois que la réunion se tenait dans la région asiatique. Des réunions avaient eu lieu à Washington DC en 2000, à Anvers en 2002, à Londres en 2004, et au Cap en 2006. Chaque occasion permet aux chercheurs et aux militants de mieux comprendre les enjeux de la mise au point de microbicides.

Toutes les personnes présentes cette semaine à New Delhi espéraient que d’ici à la prochaine conférence de 2010, nous serons arrivés à un réel tournant sur la voie de l’offre d’un microbicide sûr, efficace et abordable qui pourrait faire la différence dans la vie des femmes.

Pour de plus amples informations, veuillez vous rendre sur le site web de Microbicides 2008 www.microbicides2008.com