Un ardent défenseur des droits de l’homme et militant engagé dans la lutte contre le VIH est nommé Rapporteur spécial des Nations Unies

Bookmark and Share

Reportage

Un ardent défenseur des droits de l’homme et militant engagé dans la lutte contre le VIH est nommé Rapporteur spécial des Nations Unies

11 juillet 2008

20080702_AnandGrover_vertic.jpg
Anand Grover, responsable de l'
unité VIH/sida du Collectif des
Avocats (Inde) et membre du Groupe
de Référence de l'ONUSIDA sur
le VIH et les droits de l'homme.

M. Anand Grover, responsable de l’Unité VIH/sida du Collectif des Avocats (Inde) et membre du Groupe de référence de l’ONUSIDA sur le VIH et les droits de l’homme, vient d’être nommé par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies Rapporteur spécial sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint.

Défenseur bien connu et de longue date des droits de l’homme et militant engagé dans la lutte contre le VIH, Anand Grover exerce son métier d’avocat auprès de la Haute Cour de Bombay et de la Cour Suprême d’Inde. Il a plaidé dans de nombreuses affaires concernant les droits des personnes vivant avec le VIH, y compris les droits des professionnel(le)s du sexe et lors du premier procès associant VIH et droit du travail en Inde.

M. Grover travaille en étroite collaboration avec l’ONUSIDA sur les droits et les questions juridiques en rapport avec le VIH depuis de nombreuses années et ses compétences ont été une ressource inestimable pour le Programme. A cet égard, il siège au sein du Groupe de référence de l’ONUSIDA sur le VIH et les droits de l’homme qui conseille le Programme commun sur la manière de renforcer l’engagement et les capacités des gouvernements, de la société civile et du secteur privé pour protéger et promouvoir les droits de la personne dans le contexte du VIH. A la demande du gouvernement indien, M. Anand Grover et l’Unité VIH/sida du Collectif des Avocats ont préparé un projet de loi sur le VIH qui devrait être présenté au Parlement cette année.

M. Grover succède à M. Paul Hunt qui était Rapporteur spécial depuis 2002, année de la création de ce poste qu’il a occupé pendant la durée maximum de son mandat de six ans. M. Paul Hunt est également membre du Groupe de référence de l’ONUSIDA sur le VIH et les droits de l’homme. Lors de ses visites de pays et dans ses rapports au Conseil des droits de l’homme, M. Hunt s’est illustré comme ardent défenseur des droits de la personne dans le contexte du VIH.

Mme Susan Timberlake, Conseillère principale de l’ONUSIDA en matière de lois et de droits de l’homme, considère que l’engagement du Programme commun aux côtés des Rapporteurs spéciaux constitue un moyen important pour attirer l’attention sur les problèmes de non respect des droits de l’homme en rapport avec le VIH à travers le monde et dans tous les pays.

« Nous sommes très heureux de la nomination d’Anand Grover au poste de Rapporteur spécial sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint. Inlassable défenseur des droits de l’homme et militant de la lutte contre le VIH, il poursuivra sans aucun doute les travaux novateurs initiés par son prédécesseur, Paul Hunt. Nous espérons travailler en étroite collaboration avec lui pour garantir la jouissance pleine et entière des droits de l’homme et des libertés fondamentales qui est essentielle si nous voulons réussir à éradiquer le VIH ».

Rapporteurs spéciaux

Les Rapporteurs spéciaux sont des experts indépendants qui exercent leurs fonctions à titre personnel et reçoivent le soutien du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH). Ils réalisent des missions dans les pays à l’invitation de ceux-ci ou sur la base d’une invitation permanente. Pendant ces visites sur le terrain, ils évaluent la situation générale des droits de l’homme ainsi que des questions spécifiques entrant dans leur mission respective. Ils rencontrent les autorités nationales et locales, y compris les juges et les parlementaires, l’agence nationale chargée des droits de l’homme, les organismes des Nations Unies et d’autres agences intergouvernementales, les médias et des victimes de violations des droits de l’homme.

Sur la base de leurs observations, ils présentent des conclusions et des recommandations dans des rapports publics à l’intention du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et des gouvernements concernés. Les Rapporteurs spéciaux ont également pour mission de s’occuper des cas individuels de violation des droits de l’homme qu’ils orientent directement vers le Ministre des Affaires étrangères du pays concerné.

Vous trouverez plus d’informations sur la mission du Rapporteur spécial sur le droit de toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale susceptible d’être atteint (y compris des rapports de missions de pays et des synthèses des communications aux gouvernements) sur le site Internet duHCDH(en anglais)