Reportage

Premier Forum mondial des Leaders sur le VIH et la tuberculose

09 juin 2008

200806-tbglf-200.jpg
Le Forum mondial des Leaders est
soutenu par l'ONUSIDA, la Banque
mondiale, l'OMS, le Fonds mondial de
Lutte contre le sida, la tuberculose et le
paludisme, ainsi que par le Partenariat
Halte à la Tuberculose, qui tous
coparrainent cette initiative.

Le premier Forum mondial des Leaders sur le VIH et la Tuberculose (TB) se tiendra le 9 juin 2008 aux Nations Unies à New York, et rassemblera des chefs de gouvernement, des hauts responsables du monde des affaires et de la santé publique, des chefs de secrétariat d'institutions des Nations Unies, et des militants.

Cette réunion, approuvée par le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, interviendra à la veille de la Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le sida, qui se déroulera les 10 et 11 juin 2008.

Les orateurs, dont feront partie le Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, et le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l'OMS, passeront en revue les effets des épidémies concomitantes de TB et de VIH, sur la santé, sur la sécurité de l'humanité, et sur le plan socio-économique, et ils demanderont des mesures, un leadership audacieux et une collaboration déterminée, afin d'opposer au VIH et à la TB une riposte efficace.

TB et HIV: une association mortelle

La TB est l'infection qui tue le plus de personnes vivant avec le VIH. Selon les estimations, elle représente une proportion d'un quart de million des décès annuels chez les personnes vivant avec le VIH. Elle est la première cause de décès chez les personnes vivant avec le VIH en Afrique. Sachant que la plupart des décès dus à la TB surviennent chez des adultes en âge de travailler, la co-infection VIH/TB constitue une menace majeure pour le développement économique.

Le VIH et la TB sont si étroitement liés qu'on parle souvent de co-épidémies ou de doubles épidémies qui s'alimentent et se renforcent l'une et l'autre : le VIH active une tuberculose en sommeil chez une personne, qui devient alors contagieuse et à même de transmettre à d'autres le bacille de la TB.

Dernièrement, de nouvelles souches de TB, ultra-résistantes aux médicaments habituels, ont fait leur apparition. La tuberculose ultra-résistante est particulièrement mortelle, car elle est pratiquement impossible à traiter avec les médicaments antituberculeux dont on dispose actuellement. Pour prévenir l'apparition et la propagation de formes de tuberculose à bacilles pharmaco-résistants, il est essentiel d'investir dans les services anti-tuberculeux, d'améliorer au niveau communautaire le système de dépistage des cas ainsi que l'aide au respect des posologies, et de renforcer la lutte contre l'infection.

De plus, les médicaments, les moyens diagnostiques et les vaccins actuellement disponibles ne sont pas adaptés au cas des personnes doublement infectées par le VIH et la TB. Il faut donc créer des outils nouveaux qui marchent en présence de cette co-infection.

Le Forum mondial des Leaders est soutenu par l'ONUSIDA, la Banque mondiale, l'OMS, le Fonds mondial de Lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ainsi que par le Partenariat Halte à la Tuberculose, qui tous co-parrainent cette initiative.

Le Forum lancera très certainement un Appel à l'Action pour une réduction majeure du nombre de décès associés à la co-infection VIH/TB, et les conclusions de cette réunion seront rapportées lors de la Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le sida.

Reportages connexes


Coparrainants:

OMS 


Partenaires:

Partenariat Halte à la Tuberculose (en anglais)


Liens externes:

Site Internet officiel du Forum mondial des Leaders sur le VIH et la TB (en anglais)