Reportage

Le journalisme responsable à l'honneur au Bangladesh

14 mars 2008

20080314-mediaaward1-200.jpg
Les primés lors de la cérémonie de remise des récompenses pour les médias organisée au Bangladesh par l'ONUSIDA, le 13 mars 2008. Photo ONUSIDA

Au Bangladesh, le 13 mars, quatre journalistes ont été primés pour leur contribution exceptionnelle à la riposte au sida lors de la toute première cérémonie de remise des récompenses aux médias de l'ONUSIDA au Bangladesh.

La prévalence du VIH au Bangladesh est faible. De ce fait, le niveau de connaissances et de sensibilisation concernant cette maladie est relativement bas au sein de la population générale, et les personnes vivant avec le VIH sont fortement à la stigmatisation et à la discrimination sociales.

C'est pourquoi le bureau de l'ONUSIDA au Bangladesh, en collaboration avec le Forum national des médias sur le VIH et le sida, a souhaité créé une tribune pour encourager le journalisme responsable et soucieux de l'éthique dans sa couverture des questions relatives au VIH ; et récompenser ceux qui défendent les droits des personnes infectées et affectées par le VIH.

“Les médias au Bangladesh comme ailleurs ont la responsabilité majeure de ne pas contribuer à une culture de discrimination, et pour cela, de ne pas perpétuer les stéréotypes" a déclaré le Coordonnateur de l'ONUSIDA dans ce pays, Dan Odallo. “Les journalistes primés offrent un exemple excellent de journalisme sensé et éclairé.”

Le premier prix dans la catégorie Presse écrite nationale a été attribué à la journaliste d'investigation Mme Qurratul-An Tahmina, pour sa série en trois parties "Le Bangladesh face au risque de sida". Qurratul-An Tahmina braque les projecteurs depuis plusieurs années par le biais des médias sur les droits humains et sur d'autres problématiques sociales majeures.

L'autre gagnant est "Radio Today", qui a obtenu le premier prix dans la catégorie Médias électroniques, pour une annonce d'intérêt général facile à retenir diffusée dans le cadre d'une émission sur la prévention du VIH.

 

20080314-mediaaward3-200.jpg
Panel d'invités à la cérémonie de remise des récompenses aux médias. Photo ONUSIDA

Le Directeur général de la Santé, Dr S. M. Mustafa Anower, a souligné l'importance du rôle des médias dans la riposte au sida. "Au Bangladesh, 60% des gens accèdent à la majeure partie de l'information par la presse ou par les médias électroniques ; les médias constituent donc un outil puissant pour la lutte contre le VIH et le sida", a-t-il déclaré.

L'Honorable conseiller, Ministre de la Santé et de la Protection de la famille, le Dr A M M Shawkat Ali, a invité à renforcer la formation des journalistes dans les régions rurales, de sorte qu'un journalisme responsable soit proposé à tout le monde au Bangladesh.

“La sensibilisation doit toujours commencer au niveau communautaire, en véhiculant des messages simples, faciles à comprendre", a-t-il affirmé. Sachant que le taux d'alphabétisation au Bangladesh est de seulement 53%, ses paroles prennent tout leur sens.

Militante APLF, la chanteuse Runa Lailor a félicité la Standard Charted Bank de son soutien financier à cette cérémonie de récompenses et de sa collaboration partenariale à la lutte contre le sida. Elle a formulé l'espoir de voir cette initiative au service de la responsabilité sociale inciter d'autres journalistes à revenir plus souvent sur les problématiques associées au sida.

L'ONUSIDA au Bangladesh envisage d'organiser tous les ans la cérémonie de remise de récompenses aux médias.

Reportages connexes


Liens externes:

Site Internet de l'ONUSIDA au Bangladesh (en anglais)