Reportage

L’ONUSIDA et la KfW Entwicklungsbank reconduisent leur accord de coopération

06 novembre 2008

20081106_KfWlogo_200.jpg
L'ONUSIDA et la KfW Entwicklungsbank (KfW) ont signé un nouvel accord sur l’élargissement de leur coopération

Quatre ans après la signature du premier accord de coopération relatif à l’appui à la riposte au sida en Amérique centrale et aux Caraïbes, l’ONUSIDA et la KfW Entwicklungsbank (KfW) ont signé un nouvel accord sur l’élargissement de leur coopération à certaines régions d’Afrique.

Le premier accord entre l’ONUSIDA et la KfW, qui finance des programmes de développement au nom du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), a été signé en juillet 2004. Celui-ci était axé sur le renforcement des efforts de prévention du VIH dans plusieurs pays d’Amérique centrale et des Caraïbes tels que le Honduras, El Salvador, le Guatemala, la République dominicaine, Haïti et la Guyane. Parmi les initiatives lancées, il y a eu la distribution de préservatifs à des prix abordables et des campagnes de marketing social visant à promouvoir les changements de comportement.

Rien qu’en 2006, grâce à cette coopération, plus de 20 millions de préservatifs subventionnés ont été distribués et vendus dans la région. En outre, les programmes de marketing social relatifs à l’utilisation du préservatif ont atteint, d’après les estimations, près de 750 000 personnes, principalement les groupes risquant le plus d’être infectés.

La reconduction de l’accord pour la période 2008-2011 permettra d’élargir les efforts entrepris pour prévenir le VIH et améliorer la santé génésique en Afrique occidentale et centrale.

« Notre premier accord de coopération a permis à l’ONUSIDA et à la KfW de fournir un accès à des préservatifs de qualité à un prix raisonnable et de promouvoir la sensibilisation au VIH par le biais de diverses campagnes. Ces efforts de prévention ont fait changer les choses dans les pays où nous avons travaillé », a déclaré Michel Sidibe, Directeur exécutif adjoint de l’ONUSIDA.

Conservant l’esprit du précédent cadre de travail, l’ONUSIDA continuera de fournir des conseils techniques aux initiatives entreprises et de faciliter la coordination entre les différents acteurs. La KfW renforcera les initiatives régionales et fera respecter la transmission régulière d’informations. En coopération avec l’ONUSIDA, le KfW encouragera le suivi des initiatives afin d’en améliorer la transparence et de détecter les possibilités et les difficultés existantes

« L’amélioration de la coopération entre l’ONUSIDA et la KfW Entwicklungsbank est porteuse de sens, car l’Afrique est de loin le continent le plus touché par l’épidémie », a déclaré Bruno Wenn, premier Vice-président de la KfW pour l’Afrique subsaharienne. « Les activités de l’ONUSIDA et de la KfW rendront la riposte au sida plus efficace en Afrique et ailleurs. »

A propos de KfW
La Banque allemande de développement finance des programmes de développement dans les pays et les régions partenaires au nom du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement. Entre 2001 et 2007, 443 millions d’euros ont été consacrés à la santé sexuelle et génésique, ainsi qu’à la prévention du VIH.

A propos de l’ONUSIDA
L’ONUSIDA est un projet novateur des Nations Unies qui rassemble les efforts et les ressources du Secrétariat de l’ONUSIDA et de dix organisations du système des Nations Unies dans la riposte au sida. Basé à Genève (Suisse), le Secrétariat est présent sur le terrain dans plus de 80 pays. L’action cohérente du système des Nations Unies sur le sida au niveau des pays est coordonnée par le biais des groupes thématiques des Nations Unies et des programmes communs sur le sida. Les Coparrainants sont les suivants : le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’ONUDC, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Rendez-vous sur le site Web de l’ONUSIDA : www.unaids.org  

Reportages connexes


Liens externes:

La banque allemande de développement