De l’intention à l’action en Ethiopie

Bookmark and Share

Reportage

De l’intention à l’action en Ethiopie

25 novembre 2008

20081116_ethiopia1_200.jpg
The Ethiopian Business Coalition against HIV/AIDS (EBCA), GTZ Engineering Capacity Building Program, the World Bank Institute and the Rapid Results Institute implemented a pilot programme to achieve rapid HIV results within businesses in Ethiopia in 100 days.

Une entreprise peut être découragée à la simple idée de mettre en place, sur le lieu de travail, des programmes sur le VIH. En Ethiopie, des partenaires ont expérimenté un outil de gestion conçu pour restructurer les politiques sous forme d’objectifs à court terme et obtenir rapidement des résultats concrets.

La Coalition des entreprises éthiopiennes contre le VIH/sida (EBCA), le Programme de renforcement des capacités en ingénierie de la GTZ, l’Institut de la Banque mondiale et le Rapid Results Institute ont mis en place un programme pilote permettant d’obtenir, en cent jours, des résultats relatifs au VIH au sein des entreprises en Ethiopie.

Aux mois de mars et d’avril 2008, 180 membres du personnel de douze sociétés et six membres de l’EBCA ont participé à des ateliers sur l’obtention rapide de résultats (Rapid Results Approach, RRA) dans le cadre des programmes de leurs entreprises sur le VIH. Ces formations ont permis aux dirigeants et aux employés de ces sociétés d’identifier les domaines d’intervention en matière de VIH, de se donner des objectifs ambitieux et d’élaborer des plans de travail.

Tadesse Tekallign, de la société Crown Cork and Can Share, est persuadé de la valeur de cette initiative. « Le projet pilote donne lieu à la création de meilleures pratiques en matière de VIH dans le secteur privé éthiopien. Les sociétés trouvent leurs propres solutions et s’attaquent rapidement aux problèmes afin d’obtenir des résultats très efficaces. »

Réalisation de leurs objectifs

20081116_ethiopia3_200.jpg
In March and April 2008, 180 staff from twelve companies, together with six members of EBCA, attended workshops in “Rapid Results Approach” (RRA) for their business HIV programmes.

Dans les trois mois qui ont suivi la formation, l’EBCA a apporté un soutien de proximité aux sociétés en les appelant régulièrement, en participant à des réunions hebdomadaires et en aidant à l’établissement de partenariats avec des organisations non gouvernementales et des associations pouvant fournir certains services aux sociétés.

L’engagement du personnel des sociétés était impressionnant et les avancées réalisées conséquentes. Toutes les sociétés ont atteint et dépassé leurs objectifs dans la période impartie.

En Ethiopie, dix entreprises ont participé au programme pilote de 2008 et leurs objectifs pour les cent jours suivants étaient comme suit :

Alkyd Resin Share Company
Offrir des services de conseil et de test volontaires (CTV) à 50 % des employés de la société.

Crown Cork and Can Share Company
Maintenir le soutien nutritionnel et financier offert aux employés vivant avec le VIH (six personnes) au même niveau.

East Africa Holding Company
Offrir des services de CTV à 45 % des personnes employées par des sociétés d’Afrique de l’Est basées à Addis-Abeba.

Emergency Relief Transport
Offrir des services de CTV à 20 % des travailleurs.

Kaliti Construction
Offrir des services de CTV à 95 % des employés.

Kaliti Metal
Offrir des services de CTV à 85 % des employés de la société.

Mugher Cement
Offrir des services de CTV à 20 % des employés basés à Addis Abeba.

Prefabricated Building Parts Production Enterprise
Offrir des services de CTV à 700 employés au moins et construire un centre de CTV.

Total Ethiopia
Offrir un service de CTV à 30 % des employés et des membres de leur famille.

Durabilité

Après le programme pilote, un atelier sur le partage des données d’expérience et la durabilité a été organisé à l’intention des sociétés y ayant participé. L’EBCA poursuit son travail de suivi et continue d’apporter son soutien afin que les sociétés appuient la mise en œuvre de leur programme sur le VIH.

Etape suivante

L’EBCA, la Fondation africaine pour le renforcement des capacités, l’Institut de la Banque mondiale et le Rapid Results Institute ont récemment lancé la deuxième étape de la RRA dans dix autres sociétés éthiopiennes :

  1. Coffee Processing
  2. Comet Transport
  3. Ethiopian Electric Power Corporation
  4. Faffa Food Share Company
  5. G7
  6. Kokeb Flour and Pastas
  7. National Alcohol and Liquor
  8. National Mining
  9. National Motor Corporation
  10. Nyala Insurance

Rapid Results Approach (RRA)

Il s’agit d’un outil de gestion conçu pour apporter des résultats rapides et significatifs dans un délai maximum de cent jours. En mettant l’accent sur les résultats, il est le point de départ d’efforts importants de changement et participe à leur mise en œuvre. Il est fondé sur la conviction que la meilleure façon de renforcer les capacités est de fournir aux personnes un soutien en temps réel lorsqu’elles travaillent à la réalisation d’un objectif ambitieux et vital pour l’organisation sur le long terme.

Au-delà de l’obtention de résultats à court terme et de la formation au travail de groupe, cette approche vise à créer des capacités locales permettant d’entreprendre des changements complexes à grande échelle. Elle permet d’aider les sociétés à restructurer leurs projets les plus ardus sur le VIH/sida, conçus sur le long terme, sous forme d’initiatives à court terme obtenant des résultats rapides. Cette approche fournit par ailleurs aux chefs d’entreprise des compétences et des savoir-faire nouveaux en matière d’encadrement, de formation d’équipes et d’obtention rapide de résultats quantifiables.

Regina Castillo, Directrice des partenariats avec le secteur privé à l’ONUSIDA, a déclaré : « L’ONUSIDA est très heureux de soutenir l’initiative Résultats rapides en Ethiopie. Cette approche visant à établir un plan d’action mettant vivement l’accent sur l’obtention de résultats rapides constitue un excellent modèle pour le secteur privé et l’aide à mieux s’engager dans la riposte au sida. »

Cette approche a aussi porté ses fruits dans le cadre de programmes relatifs au VIH et à la santé reproductive au Kenya, en Sierra Leone et à Madagascar.