Reportage

“Art et sida” reçoit des sculptures de Keith Haring

27 novembre 2008

20081127_blue_200.jpg
Ahead of World AIDS Day 2008, two sculptures by Keith Haring have come to UNAIDS to join the “Art for AIDS” collection. Credit: UNAIDS

En prologue à la Journée mondiale sida 2008, deux sculptures de Keith Haring sont venues s’ajouter à la collection ‘Art et sida’ de l’ONUSIDA. L’œuvre symbolique et poignante de cet artiste a contribué à la sensibilisation au sida dans le monde.

Le siège de l’ONUSIDA à Genève a reçu mercredi deux nouvelles œuvres pour sa collection ‘Art et sida’. Il s’agit de deux sculptures de l’artiste et activiste célèbre Keith Haring, qui ont été prêtées à l’ONUSIDA par la Fondation Keith Haring.

Au cours de sa trop brève existence (1958-1990), Keith Haring a produit des œuvres à un rythme phénoménal pour toucher, partout dans le monde, un public qui transcende les différences d’appartenance ethnique, de nationalité, de genre, d’âge et d’orientation sexuelle. Il a utilisé ses symboles devenus iconiques—le chien qui aboie, le bébé radieux, le danseur et le cœur—pour encourager la réflexion et le dialogue autour de problèmes sociaux et politiques.

Les éléments humanistes de son œuvre lui ont permis de communiquer de manière pratiquement universelle. C’est pourquoi, les dessins de Haring ont été utilisés dans de nombreuses campagnes de sensibilisation sociale, dont la prévention du sida, l’alphabétisation, la cause des enfants avec l’UNICEF et la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud.

20081127_red_200.jpg
Haring enlisted his imagery during the last years of his life to generate activism and awareness about AIDS. Credit: UNAIDS

Haring a été diagnostiqué séropositif au VIH en 1988. En 1989, il a créé la Fondation qui porte son nom, avec pour mandat de fournir des fonds et des images aux organisations sida et aux programmes en faveur des enfants, et d’élargir l’audience de l’œuvre de Haring grâce à des expositions, des publications et l’utilisation autorisée de ses pièces. Au cours des dernières années de sa vie, Haring s’est appuyé sur ses œuvres pour parler de sa propre maladie et susciter activisme et intérêt en faveur de la lutte contre le sida.

Son art a toujours été le reflet de sa conscience sociale, mais dans ses dernières années, il a consacré un grand nombre de ses œuvres à sensibiliser le public aux questions entourant le VIH et les droits des homosexuels.

La Collection ‘Art et sida’ de l’ONUSIDA a pour but de  reconnaître le rôle joué par l’art dans la riposte au sida. Les pièces de la collection ont été choisies pour encourager la réflexion et le dialogue autour de certains des problèmes les plus difficiles dans le domaine du sida. Axée dans un premier temps sur l’art africain contemporain, la collection s’est enrichie pour comprendre 60 œuvres de qualité muséale, grâce à la participation d’artistes, de collectionneurs et de donateurs du monde entier.

Reportages connexes


Liens externes:

Keith Haring

Fondation Keith Haring