L’Organisation internationale du Travail célèbre la Journée mondiale de lutte contre le sida

Bookmark and Share

Reportage

L’Organisation internationale du Travail célèbre la Journée mondiale de lutte contre le sida

03 décembre 2009

20091201_ILO_200.jpg
Chaque année depuis 2006, les responsables de l’OIT se réunissent pour former un ruban rouge humain afin de commémorer la Journée mondiale de lutte contre le sida
Photo: OIT

Le 1er décembre, une centaine de responsables environ se sont réunis pour former un ruban rouge humain afin de commémorer et de célébrer la Journée mondiale de lutte contre le sida au siège de l’Organisation internationale du Travail à Genève.

Ce rassemblement symbolique a été suivi d’une cérémonie animée par Mme Manuela Tomei, Directrice du Programme du BIT sur les conditions d’emploi et de travail. Mme Angelica Ducci, Directrice exécutive, a lu un message de Juan Somvia, Directeur général, qui a souligné à quel point il est important de donner les moyens aux travailleurs séropositifs de conserver leur emploi en éliminant la stigmatisation et la discrimination. Il a de nouveau insisté sur la nécessité d’avoir une approche multidimensionnelle assortie d’un engagement à long terme, de créativité et de diversité pour prévenir la multiplication des infections

Le Dr Sophia Kisting, Directrice du Programme de l’OIT sur le VIH/sida et le monde du travail, n’a pu assister à cet événement du fait de sa participation à un événement spécial organisé à Ouagadougou, Burkina Faso, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida dans le cadre du 1er Symposium africain sur le travail décent ayant pour thème ‘Sortir de la crise’.

20091201_ILO2_200.jpg
Concert de jazz du musicien namibien Jackson Wahengo et de son groupe
Photo: OIT
L’OIT a permis aux personnes vivant avec le VIH de s’exprimer. M. Rodrigo Pascal qui est membre d’UN Plus – groupe de membres séropositifs du personnel du système des Nations Unies – a présenté un témoignage. Il a expliqué qu’UN Plus comptait désormais 170 membres, représentant 28 organismes des Nations Unies dans 43 pays. Il a rappelé le droit au travail des personnes vivant avec le VIH : « Nous avons aussi le droit de conserver nos emplois et d’être promus en fonction de nos compétences et de nos performances ». Il a ajouté : « lorsqu’il existe un accès au traitement, nous pouvons vivre une vie normale, les effets secondaires de la thérapie étant généralement assez gérables. Nous sommes capables de relever des défis comme tous les autres êtres humains ».

La célébration s’est clôturée par un concert de jazz du musicien namibien Jackson Wahengo et de son groupe. M. Wahengo a interprété ses chansons en oshiwambo, sa langue natale. L’une des chansons intitulée Takamifeni (ce qui signifie ‘sois prudent’) est le message d’un père séropositif à son fils.

Chaque année depuis 2006, les responsables de l’OIT se réunissent pour former un ruban rouge humain afin de commémorer la Journée mondiale de lutte contre le sida. L’événement de cette année a marqué la clôture des festivités organisées pour le 90ème anniversaire de l’OIT, huit ans après la création du Programme de l’Organisation internationale du Travail sur le VIH/sida et le monde du travail en 2001.