Reportage

Renforcer le partenariat avec la Coalition mondiale des entreprises

23 février 2009

Director
(from left)Le 3 février 2009, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a rencontré John Tedstrom, Président de la Coalition mondiale des entreprises contre le sida, la tuberculose et le paludisme.
Photo: UNAIDS

Le 3 février 2009, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a rencontré pour la première fois John Tedstrom, Président de la Coalition mondiale des entreprises contre le sida, la tuberculose et le paludisme (GBC). Lors de la réunion, M. Sidibé a expliqué sa vision et ses priorités pour l’ONUSIDA et le bien-fondé d’engager davantage le secteur privé dans l’intensification de l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH. Ils ont également discuté de certains moyens spécifiques de renforcer le partenariat en cours entre l’ONUSIDA et la GBC.

La réunion a été suivie d’une session téléphonique avec plus de 40 compagnies de la GBC provenant de divers secteurs de l’industrie. Ces ‘Connexions GBC’ visent à offrir aux membres de la GBC une occasion d’apprendre au contact des leaders d’opinion dans le domaine du sida, de la tuberculose et du paludisme, et de débattre avec eux.

Au cours des conversations téléphoniques, Michel Sidibé a encouragé les compagnies à se concentrer sur cinq thèmes importants : intensifier la prévention de la transmission mère-enfant ; accroître les efforts de lutte contre la tuberculose parmi les personnes vivant avec le VIH ;  pousser la recherche préventive ; développer de nouveaux médicaments ; et établir des plateformes de plaidoyer efficaces.

M. Sidibé a souligné la nécessité de renforcer et d’élargir les initiatives existantes dans l’industrie tout entière, de catalyser de nouveaux partenariats public-privé, et d’insister davantage auprès des bureaux de pays pour qu’ils créent des partenariats plus étroits avec des compagnies sur le terrain. Michel Sidibé a également lancé un appel fort et urgent à toutes les entreprises afin qu’elles mobilisent des ressources humaines et financières pour intensifier l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH. Les sociétés membres de la GBC ont exprimé leur intérêt pour la recherche préventive et pour l’objectif consistant à sauver les mères et les bébés comme des étapes clés et nécessaires sur la voie de l’accès universel.

Le VIH et le lieu de travail

Les compagnies multinationales ainsi que les petites et moyennes entreprises jouent un rôle essentiel dans la riposte au sida. Comme deux personnes sur trois vivant avec le VIH se rendent chaque jour à leur travail, le lieu de travail est l’un des contextes les plus efficaces pour agir contre l’épidémie. Les structures et installations existantes peuvent être utilisées pour offrir des services de prévention, de soins et d’appui, tandis que les systèmes de communication de l’entreprise déjà en place sont idéaux pour diffuser des informations sur le VIH. Les programmes sur le lieu de travail permettent également d’atteindre des populations oubliées par le système de santé publique (par ex., les travailleurs migrants) ou peuvent s’étendre de manière positive aux communautés alentour.

Les programmes sur le lieu de travail peuvent contribuer à assurer une large participation des travailleurs car l’implication de ces derniers engendre la responsabilisation, moins de crainte face à la discrimination, une plus grande confiance dans les messages de prévention, et une acceptation plus élevée des services tels que le dépistage et le traitement.

L’ONUSIDA et le secteur privé
 
L’ONUSIDA est convaincu que le secteur privé a un rôle vital à jouer dans la riposte au sida et a contribué à établir plus de 30 coalitions nationales d’entreprises sur le sida à travers le monde, en aidant à fournir des ressources, une assistance technique et un levier politique au niveau national.

Le Programme commun a également forgé de nouveaux partenariats à travers toute une diversité de secteurs de l’industrie, tels que le mécanisme pharmaceutique et diagnostique Sherpa qui a favorisé des engagements clés de la part de 17 compagnies (par ex., Abbott, Aspen, Gilead, GSK, Merck, Pfizer, Ranbaxy) pour accroître l’accès au traitement, ou l’initiative hôtelière au Mexique qui a rassemblé 40 hôtels autour d’une campagne de prévention du VIH et la mise en œuvre de politiques de lutte contre le VIH sur le long terme, etc.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Regina Castillo, Chef des Partenariats avec le secteur privé à l’ONUSIDA, courriel : castillor@unaids.org ou Marie Engel, Conseillère en partenariats, courriel : engelm@unaids.org

Reportages connexes


Reportages:

De l’intention à l’action en Ethiopie (25 novembre 2008)

Les coalitions d’entreprises d’Amérique latine et des Caraïbes réunies pour la première fois au Brésil (13 octobre 2008)

Le Secrétaire général des Nations Unies réunit les compagnies pharmaceutiques à New York (9 octobre 2008)

The Life Initiative – Hotels addressing AIDS (23 July 2008)


Liens externes:

Coalition mondiale des entreprises contre le sida, la tuberculose et le paludisme (GBC) (en anglais)


Contact:

Regina Castillo, Chef des Partenariats avec le secteur privé, ONUSIDA
Courriel: castillor@unaids.org

Marie Engel, Conseillère en partenariats
Courriel: engelm@unaids.org