Reportage

Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA se rend à Vienne en préparation à la XVIIIème Conférence internationale sur le sida

08 avril 2010

Michel Sidibe and Alois Stoger
Alois Stöger, Ministre de la Santé, (à droite) a rencontré Michel Sidibé,  Directeur exécutif de l’ONUSIDA à Vienne le 7 avril 2010. Photo: ONUSIDA

Lors de sa visite officielle à Vienne, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a rencontré de hauts représentants gouvernementaux autrichiens, notamment le Ministre de la Santé, Alois Stöger, la Conseillère municipale pour la Santé publique et les Affaires sociales de la ville de Vienne, Sonja Wehsely, et plusieurs ambassadeurs, dont S.E. Mme Irène Freudenschuss-Reichl, Directrice générale de la Direction pour la Coopération au développement du Ministère autrichien des Affaires étrangères, et S.E. Mme Brigitte Öppinger-Walchshofer, Directrice générale de l’Agence autrichienne du développement.

Cette visite, qui a confirmé le récent renforcement des liens entre l’ONUSIDA et l’Autriche, survient à un moment opportun puisque l’Autriche accueillera la XVIIIème Conférence internationale sur le sida à Vienne, du 18 au 23 juillet 2010.

Lors de sa rencontre avec le Ministre de la Santé, Alois Stöger, M. Sidibé a salué le soutien que l’Autriche apporte à la préparation de cette conférence et souligné que l’ONUSIDA souhaitait que cet événement marque un tournant dans la riposte à l’épidémie, en particulier dans les débats qui portent sur le sida et ses liens étroits avec les droits de l’homme, la question des populations migrantes et les violences à l’égard des femmes. Il a encouragé l’Autriche à jouer un rôle-moteur, en qualité de pays-hôte, dans la prévention contre le VIH en Europe de l’Est et en Asie centrale, notamment contre l’augmentation des coinfections liées à la tuberculose. Le sida, a-t-il ajouté, offre l’occasion de réaliser des avancées dans des domaines plus larges de la santé et du développement, par l’intégration des services liés au VIH dans les services de santé généraux, lesquels incluent notamment le traitement de la tuberculose, la santé sexuelle et la santé reproductive.

20100407_Sonja-Wehsely_200.jpg
La Conseillère municipale pour la Santé publique et les Affaires sociales de la ville de Vienne, Mme Sonja Wehsely (à droite) et le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé discutent sur la prochaine Conférence internationale sur le sida qui aura lieu à Vienne. La rencontre a eu lieu le 7 avril 2010. Photo: ONUSIDA

Lors d’une réunion avec la Conseillère municipale pour la Santé publique et les Affaires sociales de la ville de Vienne, Mme Sonja Wehsely, M. Sidibé a rendu hommage à la capitale autrichienne pour son travail hautement professionnel dans la prévention contre le VIH. À l’approche de la Conférence sur le sida, il a signalé que ce rendez-vous viennois « ne doit pas seulement être un pont entre l’Est et l’Ouest, mais également entre les riches et les pauvres », tout en offrant une occasion de réunir les minorités. La Conseillère municipale a souligné l’importance de la visibilité de la conférence, laquelle doit démontrer que « la ville de Vienne prend le parti de la solidarité ». M. Sidibé a exposé ses priorités : l’élimination définitive de la transmission de la mère à l’enfant, le renforcement de la prévention et l’objectif « zéro nouvelle infection ». Cet entretien a également porté sur la participation, pour la première fois, de l’ONUSIDA au Life Ball (« Bal de la vie ») qui aura lieu à Vienne le 17 juillet 2010. Ce bal, qui est la plus grande manifestation de charité en Europe, vient en aide aux personnes qui vivent avec le VIH et a lieu tous les ans depuis 1993.

Lors de ses discussions avec de hauts représentants du Ministère des Affaires étrangères et de l’Agence autrichienne du développement, M. Sidibé a mis en exergue la qualité de la coopération qui unit depuis toujours l’ONUSIDA et l’Autriche et a souhaité de tout cœur le renforcement de ces liens en encourageant l’Autriche à devenir un bailleur de fonds assidu de l’ONUSIDA.

Lors de son séjour à Vienne, M. Sidibé a également été reçu par l’Alliance autrichienne d’action contre le VIH et le sida, une association qui regroupe plus de quarante organisations non-gouvernementales autrichiennes agissant pour accroître l’engagement de leur pays dans la riposte au sida. M. Sidibé a souligné qu’il était important de réorienter les stratégies de l’agenda sur le sida, face à la nécessité d’une révolution de la prévention et au soutien apporté à l’activisme de la société civile. Il a espéré que la conférence de Vienne sur le sida soit un pont vers le prochain sommet sur les OMD qui aura lieu en septembre 2010.

Reportages connexes


Liens externes:

XVIIIème Conférence internationale sur le sida (en anglais)