Reportage

La Directrice générale de l’UNICEF lance le manuel « Savoir pour sauver » lors d’une visite au Lesotho

12 avril 2010

Une version de ce reportage a été initialement publiée sur unicef.org

20100412_UNICEF_260_3_200.jpg
Ann M. Veneman rencontre des patients dans un dispensaire pour enfants, dont la construction, à Maseru, au Lesotho, a été financée par le Baylor College of Medicine et Bristol-Myers Squibb. Le dispensaire offre des soins pédiatriques et familiaux contre le VIH ainsi que des traitements pour les jeunes enfants et leurs proches.  Photo: © UNICEF Lesotho/2010/Barbadoro.

Lors de la visite qu’elle a récemment effectuée au Lesotho, la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, a lancé le manuel Savoir pour sauver, un guide offrant aux familles et aux communautés locales des informations sur la prévention contre la mortalité, les maladies, les blessures et les violences affectant les femmes et les enfants.

« L’Éducation est la clé de la santé », a déclaré Mme Veneman. « En ayant recours à des messages simples, le manuel Savoir pour sauver entend apporter des connaissances essentielles aux parents et aux responsables d’enfants, lesquels se trouvent en première ligne lorsqu’il faut les protéger contre toute maladie ou tout mal. »

Une diffusion mondiale

Quelque quinze millions d’exemplaires de Savoir pour sauver ont été distribués depuis sa première édition en 1989. Le nombre de ses lecteurs est innombrable. Le manuel est co-publié par l’UNICEF, l’OMS, le PAM, l’UNESCO, le FNUAP, le PNUD, l’ONUSIDA et la Banque mondiale. Il propose des conseils pratiques sur la grossesse, la naissance, les principales maladies infantiles, la croissance de l’enfant, ses apprentissages initiaux, la coresponsabilité parentale, la protection de l’enfant, les soins et l’assistance à l’enfant.

Un nouveau chapitre sur la protection de l’enfant

Le manuel comprend un nouveau chapitre sur les actions à mener contre le VIH. Il encourage le dépistage précoce des enfants ainsi que l’adhérence efficace aux traitements et thérapies antirétrovirales prescrits. La plupart des enfants vivant aujourd’hui avec le VIH ne reçoivent ces traitements qu’après l’âge de cinq ans, lorsqu’il est parfois déjà malheureusement trop tard. La moitié des bébés nés avec le VIH meurent avant l’âge de deux ans s’ils ne bénéficient pas d’un traitement.

« Au Lesotho, un enfant sur dix n’atteint pas l’âge de cinq ans, principalement à cause du sida et de maladies évitables comme la pneumonie ou la diarrhée qui sont aggravées par la malnutrition », a déclaré Mme Veneman. « Le manuel Savoir pour sauver peut contribuer à combler le manque d’informations et réduire le nombre de décès évitables chez des millions de jeunes enfants. »

Le manuel contient aussi un nouveau chapitre sur la protection générale de l’enfant. Il fournit des informations sur la manière de préserver les enfants de tout comportement et toute pratique violents ou dangereux.

« Les garçons et les filles doivent être protégés contre la violence et les abus », a souligné la Directrice générale. « Le seul fait de protéger les enfants, en leur permettant de grandir dans un environnement sain et d’atteindre leur plein potentiel, peut rompre le cycle de la pauvreté. »

Reportages connexes

Un plus grand investissement dans les services de sages-femmes est nécessaire pour sauver des millions de femmes et de nouveau-nés
03 juin 2014
Des progrès constants pour sauver la vie des mères
06 mai 2014
Les femmes du Kenya s'unissent pour élargir l'accès à la santé maternelle et infantile
26 mars 2014

Coparrainants:

Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Programme Alimentaire Mondial (PAM)  

Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)

Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP)

Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Banque mondiale


Partenaires:

Unite for Children, Unite against AIDS (en anglais)


Reportages:

Le Fonds mondial prévoit que l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH d’ici à 2015 appelée de ses vœux par l’ONUSIDA est réalisable (8 mars 2010)

Un rapport de l’ONU montre qu’il faut progresser dans le dépistage et le traitement du VIH pour les enfants et les mères (30 novembre 2009)

Davantage de nourrissons protégés contre le VIH alors que s’élargit l’accès aux médicaments antirétroviraux pour prévenir la transmission mère-enfant (30 septembre 2009)

Un diagnostic et un traitement précoces préservent les nourrissons d’une mort liée au sida (27 mai 2009)


Contact:

Roshan Khadivi,
UNICEF New York
Tél: + 1 212 326 7270, rkhadivi@unicef.org  


Publications:

Savoir pour sauver (en anglais)

Children and AIDS, Fourth Stocktaking Report, 2009 (pdf, 5.04 Mb.) (en anglais)

Children and AIDS, Fourth Stocktaking Report, 2009: Summary (pdf, 781 Kb.) (en anglais)