L'ONU soudée dans la solidarité avec les personnes touchées par le séisme en Haïti

Bookmark and Share

Reportage

L'ONU soudée dans la solidarité avec les personnes touchées par le séisme en Haïti

14 janvier 2010

20100114_haiti_200.jpg

En tant qu'institution des Nations Unies, l'ONUSIDA fait part de sa solidarité avec les personnes touchées par le séisme dévastateur qui a frappé la capitale Port-au-Prince la semaine dernière.

Dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon a réitéré le soutien de l'ONU à Haïti et aux personnes touchées par cette catastrophe naturelle. S'exprimant à Port-au-Prince, M. Ban a assuré que les opérations de secours et de recherche des personnes ensevelies dans les décombres se poursuivaient.

Alors que s'intensifie l'aide d'urgence avec la distribution de nourriture, d'eau et de tentes par l'ONU et ses partenaires, le Secrétaire général des Nations Unies a insisté sur l'importance d'une coordination des opérations.

« Mes pensées les plus sincères vont à l'ensemble des Haïtiens en ces temps difficiles », a déclaré M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « Comme l'a souligné le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, la communauté internationale se doit de soutenir Haïti pendant cette crise et sur le long terme. »

Vendredi 15 janvier, l'ONU a lancé un  appel éclair pour un montant de 600 millions de dollars, décrivant le soutien nécessaire pour commencer à faire face au désastre que le pays a subi. Cela comprend le soutien apporté à la riposte nationale au sida et la prestation de services de prévention, de traitement, de prise en charge et d'appui en matière de VIH.

La famille des Nations Unies a également été touchée par le séisme et se trouve toujours dans l'incertitude concernant la situation de nombre de ses employés. L'ONUSIDA a retrouvé l'ensemble du personnel de son bureau local et a promis d'apporter son soutien pendant la crise.

Dans l'incertitude, les services de maintien de la paix et d'appui sur le terrain de l'organisation mondiale utilisent les sites de réseaux sociaux Facebook et Twitter pour maintenir les familles, amis et collègues des employés des Nations Unies informés de l'évolution de la situation en Haïti.