Ouverture de la 18ème Conférence internationale sur le sida à Vienne

Bookmark and Share

Reportage

Ouverture de la 18ème Conférence internationale sur le sida à Vienne

16 juillet 2010

20100716_open_200

La XVIIIe Conférence internationale sur le sida (SIDA 2010) débutera à Vienne le 18 juillet. C’est une année charnière pour la riposte au sida car elle coïncide avec une impulsion majeure en faveur de l’élargissement de l’accès à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en rapport avec le VIH – 2010 étant l’année cible fixée par des pays pour parvenir à l’accès universel aux services de prise en charge du VIH et l’année du dixième anniversaire de l’engagement pris par les nations en faveur des objectifs du Millénaire pour le développement dont l’importance est historique.

Le ralentissement de l’activité financière internationale et la médiocrité des perspectives économiques mondiales menaçant de grever les investissements publics, l’événement espère contribuer à maintenir la riposte au VIH au premier plan des préoccupations et offre une opportunité pour démontrer à quel point il est important de poursuivre les investissements dans la lutte contre le virus pour atteindre des objectifs de santé et de développement plus larges.

« Des droits – ici et maintenant »

SIDA 2010 a pour thème général « Des droits – ici et maintenant ». Cette expression met en évidence que la protection des droits humains est une condition préalable fondamentale à une riposte efficace contre le VIH – que ce soit en faisant participer directement des personnes vivant avec le virus ou des groupes spécifiques, tels que les femmes et les filles, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les consommateurs de drogues injectables, les professionnel(le)s du sexe ou les jeunes.

SIDA 2010 fournira un forum multidisciplinaire pour mettre en place des réseaux et partager des informations liées aux nouvelles recherches et aux programmes et politiques basés sur le concret. La manifestation offre une opportunité aux nombreuses parties prenantes qui participent à la lutte contre le VIH pour faire le point sur la situation de l’épidémie, évaluer les récents développements scientifiques et les leçons tirées, et décider collectivement de la voie à suivre à l’avenir.

Épidémies de VIH en Europe orientale et en Asie centrale

Se déroulant à Vienne, SIDA 2010 focalisera l’attention sur le développement des épidémies en Europe orientale et en Asie centrale où l’on estime à 1,5 million le nombre de personnes vivant avec le VIH en 2008, ce qui représente une augmentation de 66 % par rapport à 2001. La prévalence du VIH dans la région progresse aussi et l’on enregistre des épidémies graves et en plein développement en Ukraine et dans la Fédération de Russie.

L’un des faits marquants de la riposte au sida dans la région est le taux élevé de couverture des services de prévention de la transmission mère-enfant du VIH. En décembre 2008, ce taux dépassait 90 % en Europe orientale et en Asie centrale.

Il reste toutefois difficile d’atteindre bon nombre des personnes exposées à un risque élevé d’infection à VIH. La consommation de drogues injectables est le principal mode de transmission du virus dans cette région. On estime à 3,7 millions le nombre de consommateurs de drogues injectables et, globalement, à un sur quatre le nombre de séropositifs parmi ceux-ci. Les informations concrètes dont nous disposons donnent à penser que les consommateurs de drogues injectables de la région sont souvent les moins susceptibles de bénéficier d’un traitement antirétroviral.

La prévention de la transmission sexuelle du VIH sera également en bonne place de l’ordre du jour des réunions de la conférence. Comme le virus est de plus en plus fréquemment transmis aux partenaires sexuels des consommateurs de drogues, de nombreux pays de la région voient aussi l’épidémie initialement concentrée parmi les consommateurs de drogues injectables se transformer en une épidémie de plus en plus caractérisée par une transmission sexuelle significative.

L’ONUSIDA à Vienne

L’ONUSIDA publiera en direct des mises à jour tout le long de la conférence via le blog UNAIDS @ Vienna, Twitter et Facebook. La semaine prochaine, des entretiens avec des militants et des participants portant sur leur vision de la conférence et de la riposte au sida seront également diffusés sur YouTube.

Partenaires de Vienne

La conférence est organisée tous les deux ans et représente le plus important regroupement de personnes qui travaillent à la riposte au sida, notamment des décideurs, des personnes vivant avec le VIH et des représentants de la société civile.

Parmi les partenaires régionaux et locaux, citons l’hôte – la ville de Vienne, le gouvernement de la République d’Autriche, l’Austrian AIDS Society, Aids Hilfe Wien, East Europe & Central Asia Union of PLHIV, European AIDS Clinical Society et la Commission européenne.

Les partenaires internationaux incluent l’ONUSIDA et ses coparrainants (l’OMS et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), le Réseau international d’organisations d’entraide et de lutte contre le sida, le Réseau mondial des personnes vivant avec le VIH/sida, la Communauté internationale des femmes vivant avec le VIH/sida, l’Alliance mondiale des Unions chrétiennes féminines et la Coalition des communautés vulnérables des Caraïbes.