Financement des OMD liés à la santé

Bookmark and Share

Reportage

Financement des OMD liés à la santé

22 septembre 2010

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, lors de son intervention à la session Global Funds Champions for Global Health dans le cadre du Sommet 2010 des Nations Unies sur les OMD (New York). Photo: ONUSIDA/Hamilton

Le mardi 21 septembre, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a organisé un événement intitulé « Champions for Global Health - Financing the health related MDGs » (Champions pour la santé à l'échelle mondiale. Financement des OMD liés à la santé). La réunion cherchait à sensibiliser les dirigeants du monde réunis pour le Sommet sur les OMD aux liens entre un Fonds mondial intégralement financé et la réalisation des OMD liés à la santé.

Des ministres des pays donateurs et bénéficiaires, des leaders du secteur privé, des fondations, des organisations religieuses et internationales se sont retrouvés lors de cette réunion.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, a déclaré : « Le Fonds mondial est devenu le canal de financement de la santé le plus puissant du 21e siècle. Je suis ici pour manifester clairement l'engagement de l'ONUSIDA en faveur d'un Fonds mondial intégralement financé. Toutefois, nous tous, les gouvernements, la société civile, les médias et les individus engagés, détenons une part de responsabilité pour mettre un terme à l'épidémie de sida. »

L'année 2010 sera une année décisive pour la santé internationale car il s'agit de l'année où les gouvernements donateurs vont s'engager pour le financement du Fonds mondial et des programmes pour la période 2011 à 2013. Cette réunion a permis aux pays donateurs et aux organisations du secteur privé de dévoiler publiquement leurs engagements en matière de financement du Fonds mondial avant la réunion de reconstitution des ressources qui aura lieu les 4 et 5 octobre à New York et qui sera présidée par le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon.

Dr. Margaret Chan, Directeur général de l'OMS, et Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, à la session Global Funds Champions for Global Health dans le cadre du Sommet 2010 des Nations Unies sur les OMD (New York). Photo : ONUSIDA/Hamilton

Selon les estimations, près de 2,8 millions de personnes ont accès à un traitement grâce aux fonds fournis par le Fonds mondial, soit plus de la moitié des personnes qui bénéficient du traitement aujourd'hui. Ceci étant dit, il existe près de 10 millions de personnes vivant avec le VIH qui ont un besoin urgent du traitement.  Cinq nouvelles personnes sont infectées par le VIH pour deux personnes qui obtiennent l'accès au traitement.

De nouvelles données publiées par l'ONUSIDA montrent que les nouvelles infections ont reculé de plus de 25 % dans 22 pays parmi les plus touchés par le sida dans l'Afrique sub-saharienne. Avec près de 5,2 millions de personnes recevant un traitement antirétroviral, les décès liés au sida sont également en baisse.

« Ensemble, nous pouvons atteindre notre objectif si le Fonds mondial et ses partenaires disposent des ressources suffisantes pour continuer à soutenir les progrès remarquables enregistrés dans la riposte au sida au cours de ces quelques dernières années » a souligné Michel Sidibé. Il a également indiqué que  : « Si nous ne parvenons pas à offrir les ressources nécessaires, nous pourrions perdre les gains engrangés ainsi que l'inspiration et la dynamique pour des millions de personnes. »