Le président fidjien s'engage dans la riposte contre le sida

Bookmark and Share

Reportage

Le président fidjien s'engage dans la riposte contre le sida

27 août 2011

Le directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, et le président fidjien, Ratu Epeli Nailitikau, en pleine discussion à l'occasion de l'ICAAP 10.
Photo : ONUSIDA/Kim

À  l'occasion d'une réunion avec le président fidjien le 27 août, le directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, a félicité le dirigeant fidjien et son gouvernement pour les amendements récents apportés au Décret 2011 sur le VIH/sida du pays. Adoptés officiellement le 25 août, les amendements suppriment les restrictions de déplacements liées au VIH et garantissent une meilleure protection des droits des personnes vivant avec le VIH.

« Monsieur le Président, les Nations Unies saluent la décision claire et courageuse qu'a prise votre gouvernement en début de semaine visant à lever les restrictions de déplacements pour les personnes vivant avec le VIH », a déclaré M. Sidibé. « Le monde entier a besoin d'une voix telle que la vôtre. Je tiens à vous remercier sincèrement et vous féliciter pour vos efforts dans la riposte mondiale contre le sida. »

En désignant le sida comme un « problème humanitaire majeur », le président Ratu Epeli Nailitikau a déclaré qu'il s'engageait non seulement à prévenir les nouvelles infections au VIH mais aussi à travailler avec les personnes vivant avec le VIH et leurs familles.

« Je ne vois pas de cause plus noble que le sida », a souligné le président Nailitikau. « Dans l'histoire des îles Fidji, nous avons perdu un tiers de notre populations à cause de la rougeole ; des générations entières de la communauté ont péri. La grippe a eu le même effet dévastateur. Avec une population de 800 000 habitants seulement, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus de personnes. C'est cela qui régit mon engagement. »

Monsieur le Président, les Nations Unies saluent la décision claire et courageuse qu'a prise votre gouvernement en début de semaine visant à lever les restrictions de déplacements pour les personnes vivant avec le VIH

Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA

Le bureau de l'ONUSIDA dans la région Pacifique travaille actuellement avec le gouvernement fidjien pour mettre en oeuvre les recommandations de la Réunion de haut niveau sur le sida de l'Assemblée générale des Nations Unies de juin 2011. Les thèmes clés incluent l'élimination des nouvelles infections au VIH chez les enfants, la garantie d'un accès à des services anti-VIH aux principales populations affectées et la mise en application du Décret fidjien sur le VIH/sida récemment modifié.

D'après les chiffres du gouvernement, la couverture des services pour prévenir les nouvelles infections au VIH chez les enfants aux îles Fidji est faible. Si des progrès ont été faits pour étendre les services anti-VIH aux populations à plus haut risque d'infection au VIH, la stigmatisation et la discrimination restent des obstacles majeurs à l'accès.

À l'occasion de l'ICAAP 10, le président fidjien a présidé une session sur la riposte au sida dans la région Pacifique. Les participants ont discuté du rôle des organisations confessionnelles et des jeunes dans la riposte au sida, ainsi que de l'importance de fournir un environnement juridique approprié pour protéger les droits des personnes vivant avec et touchées par le VIH.