ONU-Femmes : Une nouvelle voix en faveur de l’égalité

Bookmark and Share

Reportage

ONU-Femmes : Une nouvelle voix en faveur de l’égalité

25 février 2011

La cause de la promotion de l’égalité des sexes et de la réponse aux besoins des femmes et des filles a connu une avancée historique. Une nouvelle entité, ONU-Femmes, a officiellement vu le jour hier dans la salle de l’Assemblée générale de l’ONU en présence de responsables du monde politique, du monde du spectacle, des milieux d’affaires et des médias.

Cette nouvelle entité a pour but de donner une voix dynamique et puissante aux droits des femmes et à l’égalité aux niveaux national, régional et mondial. Elle est également chargée de veiller à ce que le système des Nations Unies respecte ses engagements en matière d’égalité des sexes en créant de nouvelles opportunités pour les femmes et les filles, au cœur de ses programmes.

L’événement, Rendre hommage au passé – Imaginer l’avenir des femmes et des filles, a été organisé par Michelle Bachelet, Directrice exécutive d’ONU-Femmes et ancienne Présidente du Chili.

Le Président de l’Assemblée générale de l’ONU, Joseph Deiss, le Président du Conseil d’administration d’ONU-Femmes et ancien Ministre des affaires étrangères du Nigéria, l’Ambassadeur Joy Ogwu, la militante népalaise Bandana Rana et l’ancienne Commandante d’une unité de police entièrement féminine au Libéria, Rakhi Sahi, ont notamment pris la parole.

Mme Bachelet a expliqué que l’importance d’ONU-Femmes ne devait pas être sous-estimée car « ignorer les droits des femmes signifie que le potentiel social et économique de la moitié de la population est sous-employé ».

« Nous ne pouvons plus accepter de vivre dans un monde où les jeunes filles sont retirées des écoles et contraintes de se marier précocement, où les possibilités d’emploi pour les femmes sont limitées et où la menace de violence sexiste est une réalité quotidienne, à la maison, dans la rue, à l’école et au travail », a-t-elle déclaré.

« Je me réjouis de travailler avec ONU-Femmes qui constituera une voix puissante pour les femmes et les filles et aidera à faire avancer la riposte au sida », a déclaré le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, qui a participé à cet événement. « Grâce au travail d’équipe et aux objectifs communs, le mouvement de lutte contre le sida et le mouvement de promotion de la femme pourront fortement réduire l’impact du VIH sur les femmes et leurs familles. »

Garantir que les besoins des femmes sont satisfaits ne bénéficie pas uniquement aux femmes mais à la société dans son ensemble car cela révèle un potentiel caché. Toutefois, l’inégalité des sexes demeure largement répandue et les femmes sont souvent victimes de discrimination, se voient parfois refuser l’accès à l’éducation et aux services de santé et disposent généralement de moins de ressources que les hommes. De nombreuses femmes sont aussi victimes de violences qui les rendent vulnérables au VIH si elles ne peuvent pas prendre de décisions relatives à leur santé et à leur protection contre le virus.

Le travail d’ONU-Femmes, dont le mandat est de grande envergure, devrait avoir d’importantes retombées sur l’amélioration de la vie des femmes du monde entier.

Le documentaire vidéo intitulé Les droits des femmes de 1911 à 2011 a été diffusé lors du lancement d’ONU-Femmes.