La Norvège encouragée à poursuivre son engagement en faveur de la riposte au sida

Bookmark and Share

Reportage

La Norvège encouragée à poursuivre son engagement en faveur de la riposte au sida

14 janvier 2011

Durant sa visite en Norvège, Michel Sidibé a rencontré Villa Kulild, Directrice générale de l'Agence norvégienne de développement (NORAD) (à gauche) et l'ancien Ambassadrice itinérant de l'ONUSIDA Sigrun Møgedal, qui a été récemment distinguée par la Norvège pour sa contribution à la riposte mondiale au sida.
Source : Agence norvégienne de coopération au développement

La Norvège soutient de longue date la riposte au sida et fait figure de pionnière pour les questions de sida à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières. Elle est de plus en plus présente sur le continent africain par le soutien qu’elle apporte à diverses problématiques liées au VIH, la plus notable d’entre elles étant probablement la prévention au VIH.

Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a rencontré des partenaires clés de la riposte norvégienne au sida afin de souligner qu’il est important que la lutte contre le sida demeure à la première place des programmes de santé et de développement.

Au cours de la première journée de sa visite de deux jours en Norvège, M. Sidibé a rencontré Erik Solheim, le Ministre de l’Environnement et du Développement international, pour le remercier personnellement du leadership et du soutien de son pays, et mettre en lumière les résultats concrets produits par les investissements collectifs dans la riposte au sida.

Les actions courageuses et les choix judicieux ont sauvé des vies. Les engagements et les investissements dans la riposte au sida ont permis de réduire de près de 20 % le nombre des nouvelles infections au VIH ces dix dernières années, et d’abaisser de 20 % également celui des décès liés au sida ces cinq dernières années.

Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé

« Les actions courageuses et les choix judicieux ont sauvé des vies », a déclaré M. Sidibé. « Les engagements et les investissements dans la riposte au sida ont permis de réduire de près de 20 % le nombre des nouvelles infections au VIH ces dix dernières années, et d’abaisser de 20 % également celui des décès liés au sida ces cinq dernières années. Si nous poursuivons cet engagement, nous pourrons bâtir sur les gains obtenus et sauver un plus grand nombre de vies. »

Le Ministre Erik Solheim s’est fait l’écho de l’importance que revêt la poursuite du soutien à la riposte au sida. « De grandes avancées ont eu lieu ces dix dernières années. Il convient cependant de ne pas faire preuve de complaisance. La lutte est loin d’être gagnée », a-t-il indiqué.

M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA, a rencontré M. Erik Solheim, le Ministre norvégien de l’Environnement et du Développement international, à Oslo, le 13 janvier 2011.
Source : Le Ministère norvégien de l’Environnement

Lors de cet entretien, le Ministre Erik Solheim a indiqué à M. Sidibé que la Norvège estimait que les initiatives de développement menées en Afrique devaient impérativement soutenir les programmes de lutte contre le VIH. Il a également annoncé que la Norvège s’apprêtait à accroître de 20 % sa contribution annuelle au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en 2011 – en reconnaissance de l’importance de l’accroissement des ressources destinées à la lutte contre le VIH.

En 2009, pour la première fois, la Norvège a alloué 1 % de son produit national brut à l’aide au développement international, et s’est engagée à maintenir ce taux en 2011, malgré le climat économique actuel. Le pays a également annoncé une aide d’1,5 milliard NOK sur dix ans pour renforcer les systèmes de santé des pays en développement qui joueront un rôle central dans l’avancement de la riposte au sida.

Lors de la deuxième journée de sa visite, M. Sidibé rencontrera des représentants norvégiens aux Ministères de l’Environnement et des Affaires étrangères.