Sur la ligne de front : le rapport donne un aperçu des progrès réalisés et des obstacles rencontrés dans le mise en œuvre de la Résolution 1308 du Conseil de Sécurité

Bookmark and Share

Reportage

Sur la ligne de front : le rapport donne un aperçu des progrès réalisés et des obstacles rencontrés dans le mise en œuvre de la Résolution 1308 du Conseil de Sécurité

19 mai 2011

Crédit : UN Photo/Marie Frechon

Le programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) et le Département des opérations du maintien de la paix des Nations Unies (DPKO) ont co-publié Sur la ligne de front : une revue des programmes qui s’attaquent au VIH chez les casques bleus et les agents des services en uniformes entre 2005 et 2010 . Ce rapport donne un aperçu des progrès réalisés et des obstacles rencontrés dans la mise en œuvre de la Résolution 1308 et servira de base lors de la réunion du Conseil de Sécurité du 7 Juin qui devra délibérer sur les progrès réalisés par rapport à la résolution.

En 2000, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté la Résolution 1308 en pleine période critique de la riposte mondiale contre le SIDA. C’était la première fois dans son histoire que le Conseil de Sécurité adoptait, à l’unanimité, une résolution touchant une question de santé publique ainsi que ses implications par rapport à la paix et à la sécurité internationales.

La résolution a reconnu que la violence et l’instabilité sociétales exacerbaient la propagation du VIH et que, si rien n’était fait, cette propagation du VIH était de nature à constituer une menace contre la paix et la sécurité internationales. Elle demande à l’ONUSIDA et au Département des opérations de maintien de la paix d’élaborer des stratégies et des programmes spécifiques au VIH dans le contexte des opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Il existe clairement de nouvelles opportunités permettant de consolider les progrès réalisés et de relever de nouveaux défis. L’impératif d’une exploration plus approfondie du lien de causalité entre le SIDA et l’insécurité n’est également plus à démontrer

Michel Sidibé, Directeur Exécutif de l’ONUSIDA et Alain Le Roy, Sous-secrétaire Général chargé des Opérations de Maintien de la Paix des Nations Unies

Le rapport constate que d’importants progrès ont été réalisés en matière d’offre d’accès aux services de prévention du VIH, du traitement, des soins et du soutien pour toutes les couches de la société, y compris les casques bleus et le personnel des services en uniforme. Toutefois, au cours des 10 dernières années, l’explosion des crises et des conflits à travers le monde a donné un nouveau visage à ces défis et imposé le besoin d’une nouvelle riposte contre le SIDA dans le contexte des actions des Nations Unies afin de prévenir les conflits, garantir la sécurité et consolider la paix.

Dans leur introduction commune, Michel Sidibé, directeur Exécutif de l’ONUSIDA et Alain Le Roy, sous-secrétaire général chargé des opérations de maintien de la paix des Nations Unies ont souligné : « Il existe clairement de nouvelles opportunités permettant de consolider les progrès réalisés et de relever de nouveaux défis. L’impératif d’une exploration plus approfondie du lien de causalité entre le SIDA et l’insécurité n’est également plus à démontrer. »