La riposte au sida renforcée par les entreprises au Népal

Bookmark and Share

Reportage

La riposte au sida renforcée par les entreprises au Népal

24 mai 2011

Le très honorable Premier ministre Jhala Nath Kanal et M. Kush Kumar Joshi, président de la FNCCI, dévoilent le logo de la coalition des entreprises contre le sida.
Photographie : ONUSIDA

La riposte au sida au Népal a été renforcée avec le lancement d’une coalition nationale des entreprises pour lutter contre le sida (BCAN). La coalition regroupe de nombreuses entreprises népalaises du secteur privé, des dirigeants, des créateurs et des industriels qui œuvrent main dans la main pour riposter au sida.

Le lancement de cette coalition par la Fédération des chambres de commerce et d'industrie népalaises (FNCCI) a pour objectif de réduire les infections au VIH au sein de la population active du pays. La coalition des entreprises devrait permettre la mise en place d’un environnement favorable à la fourniture de soins et de traitement pour les employés et leurs familles vivant avec et affectés par le VIH.   Cette coalition s'emploiera à réduire la stigmatisation associée au VIH de manière à ce que les personnes vivant avec le VIH ne souffrent pas de traitement discriminatoire sur le lieu de travail et dans la société » affirme M. Kush Kumar Joshi, président de la FNCCI.

À l'occasion de l’événement qui a eu un grand retentissement en mai à Katmandou, le très honorable M. Jhala Nath, Premier ministre népalais et président du Conseil national de lutte contre le sida, a salué le secteur des entreprises en tant que partenaire incontournable : « Le gouvernement népalais exprime sa profonde reconnaissance et gratitude à l'égard de  l’initiative des entreprises de s'engager et contribuer à riposter au VIH dans le pays. Cette part importante de la riposte soutenue par les entreprises contribuera au développement social du Népal ».

Le gouvernement népalais exprime sa profonde gratitude à l'égard de l'initiative des entreprises de s'engager et de contribuer à la riposte au VIH du pays

Jhala Nath, Premier ministre népalais et président du Conseil national de lutte contre le sida

Créée par le chef d'entreprise M. Rajendra Khetan, qui dirige également le Forum des dirigeants sur le sida pour la région Asie-Pacifique (APLF), et qui travaille depuis de nombreuses années à placer la question du sida en meilleure position dans le calendrier des secteurs politique, social et des entreprises, la FNCCI-BCAN compte déjà plus de 1 500 membres à travers le pays. Ces dirigeants du secteur privé ont indiqué s’être engagés à mettre en place des programmes de prévention, de traitement et de soins liés au VIH pour  contribuer à offrir un environnement sain et compétitif à leurs employés et à leurs familles, notamment ceux appartenant aux principaux groupes affectés.

Au Népal, la prévalence du VIH chez les adultes est estimée à 0,4%, mais le pays compte également une épidémie concentrée où la prévalence du VIH parmi les populations clés affectées s'élèverait à plus de 5%. Selon les derniers rapports nationaux, plus de 85% des nouveaux cas de VIH signalés se produiraient au sein des populations âgées de 16 à 45 ans, soit le groupe d’âge le plus économiquement actif.

« Pour les entreprises et la nouvelle coalition des entreprises, la meilleure façon d'agir le plus rapidement possible est de protéger leurs ressources les plus inestimables - c'est-à-dire, leurs employés. Pour ce faire, la coalition investit dans le bien-être et le moral de ses employés et des communautés, et investit dans la croissance et le développement durables du Népal » indique Marlyn Borromeo, coordonnatrice pays de l’ONUSIDA.

Les entreprises faisant partie de la coalition s'engagent avant tout à garantir l'application de la Politique nationale sur le VIH/sida sur le lieu de travail, laquelle met en lumière la nécessité d'accroître les ressources et les mesures du secteur privé pour lutter contre le sida, et l'importance de protéger les employés et leur familles vivant avec le VIH.

Mme Sita Shashi, présidente de Srijanshil Mahila Samuha, une organisation de femmes vivant avec le VIH au Népal, fait part de l'engagement accru des entreprises népalaises à la riposte au VIH dans le pays, et déclare : « Nous sommes convaincues que les entreprises peuvent apporter des changements positifs ; assurer l'accès à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui liés au VIH sur le lieu de travail ; appuyer les possibilités d'émancipation économique des femmes vivant avec le VIH dans les communautés et promouvoir l'acceptation des personnes vivant avec le VIH ainsi que leur familles ».