Reportage

La prévention du VIH par le jeu : un partenariat public-privé au Gabon

03 décembre 2012

De jeunes Gabonais jouant au jeu de société interactif « Vie2Jeune ».
Photo : Aiducators4life

Selon le Ministère de la Santé du Gabon, seulement 1 jeune Gabonais sur 2 âgé de 15 à 24 ans possède des connaissances étendues sur le VIH, dans un pays où le taux de prévalence chez les jeunes de cette classe d'âge est d'environ 4,8 %, et où 15 % des jeunes ont des rapports sexuels avant l'âge de 15 ans.

Dans le cadre d'une action visant à révolutionner la prévention du VIH au Gabon, en collaboration avec l'organisation non gouvernementale Aiducators4life, le gouvernement gabonais et l'UNICEF, Shell Gabon a lancé un outil innovant visant à stimuler les débats sur le VIH chez les jeunes (de plus de 13 ans) dans le pays.

« Shell est réellement engagé pour endiguer la propagation du VIH dans ce pays », a déclaré le Directeur général de Shell Gabon, Adrian Drewett, qui a officiellement présenté le jeu de société le 3 décembre au Lycée Paul Indjendjet Gondjout de Libreville.

Ce nouvel outil est un jeu de société interactif appelé « Vie2Jeune ». Tenant compte de la culture et des coutumes gabonaises, le jeu fournit des informations pertinentes pour les jeunes sur des sujets tels que les rapports sexuels protégés, les infections sexuellement transmissibles, diverses choses à savoir sur le VIH, les grossesses chez les adolescentes et la discrimination envers les personnes vivant avec le VIH. Environ 60 cartes d'information et 60 cartes de questions sont ainsi utilisées pour jouer.

Il s'agit d'une approche très directe et très ludique pour apprendre des choses sur le VIH

Mme Inge Tack, Coordonnatrice de l'ONUSIDA au Gabon

Ce jeu de société avait déjà été introduit avec succès en Zambie en 2009. La nouvelle version en français a été conçue par Aiducators4life en coopération avec un enseignant français en biologie et un professeur de français. Le jeu a été approuvé par des experts médicaux et testé à grande échelle dans des écoles de Libreville et de Gamba.

Le format divertissant du jeu le rend facile à accepter par de nombreuses cultures et groupes de personnes, notamment dans les régions où le taux d'alphabétisation est faible. « Il s'agit d'une approche très directe et très ludique pour apprendre des choses sur le VIH », explique la Coordonnatrice de l'ONUSIDA au Gabon, Mme Inge Tack. « Lors des tests réalisés, nous avons remarqué que cette méthode était très efficace, mais aussi très différente des méthodes actuellement employées dans les écoles ».

Shell Gabon va financer un millier de ces jeux pour les établissements d'enseignement secondaire de Gamba et Libreville. L'objectif à terme est que toutes les écoles secondaires gabonaises reçoivent ce jeu, dont l'utilité éducative vient d'être reconnue par le Ministère gabonais de l'Éducation. Le jeu sera distribué à partir de janvier 2013.