Amis UN + lancé au Libéria

Bookmark and Share

Reportage

Amis UN + lancé au Libéria

19 décembre 2012

Le lancement de "Amis UN +" au bureau de pays de l'ONUSIDA à Monrovia.
Photo : ONUSIDA

Les Nations Unies au Libéria ont rejoint le Mozambique, le Swaziland, le Rwanda et le Ghana en lançant les « Amis UN + » comme partie prenante de ses efforts pour parvenir à un environnement de travail sans stigmatisation pour tout le personnel des Nations Unies vivant avec le VIH et leurs familles.

UN + est un groupe mondial de personnel des Nations Unies vivant avec le VIH qui compte plus de 200 membres de par le monde émanant des différentes agences de l'ONU. Ses membres militent pour des questions concernant le personnel vivant avec le VIH comme l'accès aux soins de santé, la garantie de non-discrimination basée sur le statut sérologique et le maintien de la confidentialité.

Malgré les efforts de défense qu'UN + a fait à ce jour, de nombreux membres du personnel vivant avec le VIH craignent toujours encore de parler de leur statut sérologique. L'initiative des amis est ainsi destinée à fournir un environnement favorable au personnel vivant avec le VIH pour tous les membres du personnel des Nations Unies, peu importe leur statut sérologique. Elle a pour vocation d'être un forum par lequel les besoins du personnel séropositif et ceux se souciant de familles et d'amis séropositifs peuvent être articulés et abordés.

La création de « Amis UN + » a été proposée et approuvée par un Groupe thématique des Nations Unies au Libéria, basée sur des rapports démontrant que 21 sur 300 membres du personnel des Nations Unies étaient testés séropositifs entre 2009 et 2012. Cette prévalence au VIH (17%) est significativement plus élevée que la prévalence nationale au VIH au Libéria, actuellement de 1,5%.

« Amis UN + » mettra en place plusieurs activités pour le personnel vivant avec le VIH, y compris des événements et des campagnes pour sensibiliser la communauté des Nations Unies autour de la stigmatisation et de a discrimination autour du VIH ainsi que des groupes d'appui pour le personnel vivant avec le VIH. Le groupe sera également partenaire avec le réseau national de personnes vivant avec le VIH pour aborder les questions concernant le personnel vivant avec le VIH comme l'accès au traitement du VIH.

Le lancement de « Amis UN + » a eu lieu au bureau de pays de l'ONUSIDA à Monrovia et a réuni plus de 70 invités, y compris le coordonnateur résident, à savoir le coordonnateur résident de l'ONUSIDA, les Chefs des agences des Nations Unies au Libéria, les représentants de la Commission nationale sur le sida et les organisations de la société civile ainsi que les membres des familles du personnel des Nations Unies.

Sensibiliser les membres du personnel des Nations Unies sur toutes les formes de stigmatisation et de discrimination en relation avec le VIH aidera nos collègues vivant avec le VIH à surmonter leurs craintes de répercussions potentielles en révélant leur séropositivité au travail

Dr Betru Woldesemayat, le coordonnateur résident de l'ONUSIDA au Libéria

La coordonnatrice résidente des Nations Unies, Madame Esperance Fundira, décrit l'initiative comme une instance clé par laquelle les Nations Unies peuvent renouveler leur engagement pour fournir des ressources financières et humaines au personnel vivant avec le VIH. D’après elle, cela donne une occasion de renforcer la campagne anti-stigmatisation au Libéria et œuvrer vers un environnement de travail sans stigmatisation pour le personnel des Nations Unies.

Dr Betru Woldesemayat, le coordonnateur résident de l'ONUSIDA au Libéria, a qualifié le lancement des Amis UN + comme étant une étape significative dans la riposte au sida au Libéria, surtout dans ses efforts sur le terrain pour réduire la stigmatisation et la discrimination au sein et à l'extérieur des Nations Unies. « Sensibiliser les membres du personnel des Nations Unies sur toutes les formes de stigmatisation et de discrimination en relation avec le VIH aidera nos collègues vivant avec le VIH à surmonter leurs craintes de répercussions potentielles en révélant leur séropositivité au travail », dit-elle.

Avant le lancement, l'ONUSIDA et l'ONU avec nous ont rencontré la commission nationale sur le sida et le réseau national des personnes vivant avec le VIH (LIBNET+) pour identifier les façons de toucher plus d'employés vivant avec le VIH au Libéria, pour leur fournir l'appui et créer un environnement favorable pour eux et leurs familles.