UNITAID : Cinq ans d'innovation en matière de santé apportent une nouvelle approche et des nouveaux médicaments aux marchés des pays en développement

Bookmark and Share

Reportage

UNITAID : Cinq ans d'innovation en matière de santé apportent une nouvelle approche et des nouveaux médicaments aux marchés des pays en développement

08 mai 2012

En Cinq ans d'innovation pour une meilleure santé, UNITAID souligne une série de succès qui a ouvert la voie à des médicaments moins chers et meilleurs dans les pays en développement.

Grâce à des initiatives innovantes pilotées et l'apport d'un financement pour la santé mondiale au courant des cinq dernières années, UNITAID a eu un impact spectaculaire sur des millions de vies, utilisant des approches de marché créatives pour augmenter l'accès au traitement et au diagnostic du VIH, du paludisme et de la tuberculose.

Dans son dernier rapport d'avancement, Cinq ans d'innovation pour une meilleure santé, UNITAID, établie en 2006, souligne une série de succès qui a ouvert la voie à des interventions en matière de santé plus ciblées et plus efficaces. Cela semble être particulièrement critique dans le climat économique actuel où les manques de financement de santé sont de plus en plus apparents.

Selon Denis Broun, le Directeur exécutif de l'UNITAID, l'organisation « est devenue un acteur clé dans l'architecture de la santé mondiale et un moteur de l'agenda mondial pour l'accès aux médicaments pour les pauvres. »

Les enfants vivant avec le VIH ont largement bénéficié de l'approche d'UNITAID qui a créé un nouveau marché pour les médicaments anti-VIH amis des enfants, y compris des formulations en une gélule unique. En 2006, l'organisation a commencé à investir dans des médicaments anti-VIH et des tests de diagnostic pédiatriques en Afrique, en Asie et dans les Caraïbes.

Par le passé, les quelques antirétroviraux existants pour les enfants étaient chers, difficiles à stocker et exigeaient jusqu'à 18 doses au goût peu plaisant par jour. Avec l'initiative Clinton d'accès à la santé, UNITAID a utilisé des « achats regroupés » dans 40 pays pour générer suffisamment de demandes et ainsi faire baisser les prix. Les réductions de prix jusqu'à 80% ont été obtenues et quelques 400 000 enfants vivant avec le VIH sont maintenant traités selon ce système, à savoir trois quarts du total mondial.

Dr Mwiya Mwiya, de l'University Teaching Hospital Paediatric Centre of Excellence de Zambie a noté une nette différence, « En 2005 nous nous sentions impuissants en tant que médecins car les enfants mouraient. En 2011, nous savions clairement quel était le chemin parcouru avec des formulations et des tests adaptés pour les enfants. Nous savons maintenant que nous pouvons faire la différence. »

De nombreux adultes vivant avec le VIH ont également vu leurs vies s'améliorer. UNITAID a sécurisé les réductions de prix jusqu'à 60% pour les antirétroviraux clés de seconde intention de manière à ce que 100 000 personnes par an, pour lesquelles les médicaments de première intention ont échoué, peuvent changer vers un traitement anti-VIH plus puissant. Avant 2006 de tels médicaments étaient trop chers dans les pays à faible revenu.

Dans les cinq premières années de son existence, UNITAID est devenue un acteur clé dans l'architecture de la santé mondiale et un moteur de l'agenda mondial pour l'accès aux médicaments pour les pauvres

Denis Broun, Directeur exécutif, UNITAID

L'accès à des médicaments qui sauvent la vie a également été facilité par la création d'UNITAID, en 2010, de la Communauté de brevets pour les médicaments. En encourageant les détenteurs de brevets d'accorder une licence à leur propriété intellectuelle, les fabricants de génériques peuvent produire des versions de grande qualité de médicaments low cost. Elle agit en tant que « guichet unique », qu'il s'agisse des licences nécessaires ou encore des partenariats pour le développement des produits pour fabriquer le médicament. En juillet 2011, la Communauté de brevets a signé un accord de référence avec Gilead Sciences, une société biopharmaceutique, pour cinq médicaments contre le VIH couvrant plus de 100 pays.

Par ailleurs, les interventions d'UNITAID ont abouti au dépistage du VIH sur plus de huit millions de femmes enceintes et 800 000 d'entre elles diagnostiquées séropositives ont été traitées pour stopper la transmission de l'infection à VIH à leurs enfants. UNITAID a financé des installations de laboratoire avancées pour détecter la tuberculose pharmacorésistante dans les huit pays les plus touchés. Elle est également le plus grand pourvoyeur de fonds du dispositif pour les médicaments contre le paludisme (AMFm) dont l'objectif est de rendre disponible aux personnes qui en ont le plus besoin aujourd'hui les traitements contre le paludisme les plus efficaces.

L'une des sources clé de financement, qui représente environ 65% du revenu d'UNITAID, a été l'introduction d'une faible taxe sur les billets d'avion. Cela peut aller de 1 à 40 US$ et est ajouté à une taxe d'aéroport existante avec quelques uns ou tous les fonds allant à UNITAID. À ce jour, 1,3 milliard US$ a été levé par le biais de cette initiative qui a été mise en place par neuf pays : Cameroun, Chili, Congo, France, Madagascar, Mali, île Maurice, Niger et République de Corée.

UNITAID explore également de nouveaux moyens pour collecter des ressources. Une possibilité pour le futur est la taxe sur les transactions financières sur les actions, obligations et produits dérivés qui pourrait, selon l'organisation, rapporter des milliards de dollars par an.

D'après le rapport, l'effet de répercussion des réalisations de base d'UNITAID, comme les réductions de prix et l'introduction de nouveaux médicaments, est ressenti dans tout le monde en développement quand les marchés se transforment pour que les médicaments soient efficaces pour les pauvres.