Les espoirs et les rêves des jeunes femmes ayant grandi avec le VIH

Bookmark and Share

Reportage

Les espoirs et les rêves des jeunes femmes ayant grandi avec le VIH

11 octobre 2012

Neuf jeunes femmes nées avec le VIH se sont récemment rassemblées au siège de l'ONUSIDA à Genève pour partager leurs expériences et poser les jalons de la poursuite des travaux. Ce rassemblement faisait partie d'un agenda plus vaste de promotion et de protection des droits humains, et plus particulièrement de la santé et des droits sexuels et reproductifs, de toutes les femmes vivant avec le VIH. Voilà le message qu'elles voudraient adresser au monde entier à l'occasion de la toute première Journée internationale des filles.

Nos rêves

Nous sommes la première génération d'enfants nés et ayant grandi avec le VIH. Aujourd'hui, nous sommes des jeunes femmes pleines de rêves pour les communautés dont nous sommes issues et pour le monde que nous voulons créer. Raconter notre histoire est douloureux, mais nous utilisons nos expériences personnelles pour changer, pour agir et pour façonner le monde dans lequel nous vivons.

Bien que possédant un statut particulier, nous grandissons pour devenir des compagnes, des amantes, des mères, des tutrices, des mentors, des professionnelles et des leaders mondiales. Nous voulons nous sentir vivantes et pas juste en vie, et nous avons le droit de vivre des vies à part entière, avec des désirs, des aspirations, une vie sexuelle et des émotions. Pour réaliser nos rêves, nous avons besoin d'un monde juste, protecteur et favorable ; nous refusons de vivre isolées.

Que le monde l'apprécie ou non, nous sommes des êtres sexués et nous avons le droit d'avoir des enfants. Nous voulons pouvoir prendre la responsabilité de nous engager dans des processus longs et difficiles pour tomber enceintes, pour porter nos bébés pendant neuf mois et pour leur donner le jour en toute sécurité, sans problème de santé. Nous sommes déterminées à faire ce qu'il faut pour garder nos enfants en bonne santé et séronégatifs tout au long de leur vie. Pour ce faire, nous avons besoins de soins et de services de santé de qualité, accessibles et constants, qui respectent nos choix et nos décisions. Nous voulons que le VIH disparaisse avec nous.

Nous sommes déterminées à faire ce qu'il faut pour garder nos enfants en bonne santé et séronégatifs tout au long de leur vie. Pour ce faire, nous avons besoins de soins et de services de santé de qualité, accessibles et constants, qui respectent nos choix et nos décisions. Nous voulons que le VIH disparaisse avec nous.

Cristina, Grissel, Kristofina, Juliana, Lweendo, Maryliza, Matilda, Maureen et Yana

Nous vivons dans des communautés marquées par la discrimination et par des préjugés revêtant toutes les formes possibles. Pour commencer, nos structures sanitaires sont saturées de médecins et d'infirmières encore très mal et très peu informés, qui présentent leurs propres préjugés et jugements à notre encontre. Nous voulons que nos familles nous soutiennent et s'investissent dans nos vies. La décision finale de révéler notre statut sérologique nous revient, à nous seules, et non pas à nos familles, partenaires, amis, professionnels de santé ou éducateurs. Même si nous sommes séropositives, nous restons des sœurs, des tantes, des mères et des grand-mères. Ce monde est aveugle et n'est pas conscient que nous grandissons avec le VIH et que nous devenons adultes, et nos communautés, y compris la communauté de la lutte contre le VIH, ne nous ont pas encore acceptées comme des jeunes femmes nées avec le VIH.

Nous méritons d'aimer et d'être aimées. Cet amour doit être libre de tout abus, torture émotionnelle et traitement injuste ; au contraire, nous voulons un amour plein de compromis, de dignité, de compassion, de gentillesse et de responsabilisation. Ensemble, en tant que partenaires, nous pouvons partager la responsabilité de nous protéger mutuellement ; nous ne transmettons pas le VIH à nos partenaires et ils ne nous transmettent pas d'infections sexuellement transmissibles. Par conséquent, nous ne nous contaminons pas mutuellement. Une bonne communication est cruciale pour des relations amoureuses saines, respectueuses et confiantes.

Nous avons des solutions et nous représentons l'avenir. Ensemble, nous gardons la tête haute et nous luttons à l'unisson.

Cristina, États-Unis / Grissel, États-Unis / Kristofina, Namibie / Juliana, Kenya / Lweendo, Zambie / Maryliza, Sud-Soudan / Matilda, Royaume-Uni / Maureen, Royaume-Uni / Yana, Ukraine