Le Myanmar s'engage à atteindre zéro nouvelle infection à VIH chez les enfants d'ici 2015

Bookmark and Share

Reportage

Le Myanmar s'engage à atteindre zéro nouvelle infection à VIH chez les enfants d'ici 2015

29 octobre 2012

Le ministre de la Santé du Myanmar, Professeur Dr. Pe Thet Khin et le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé.

Le ministre de la Santé du Myanmar, Professeur Dr. Pe Thet Khin, déclare que son ministère s'engage à travailler vers l'élimination de nouvelles infections à VIH chez les enfants d'ici 2015 et prolonger la vie de leurs mères pour les élever. Le ministre Pe Thet Khin a annoncé cet engagement conjointement avec le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, lors d'une réunion le 27 octobre à Mandalay.

« Le ministre de la Santé est d'avis que d'ici 2015 les enfants du Myanmar peuvent naître sans le sida et leurs mères rester en santé pour les élever », déclare le ministre Pe Thet Khin. « Ce plan est réaliste, réalisable et soutenu par des preuves. Prévenir les nouvelles infections à VIH chez les enfants est un investissement judicieux qui sauve des vies et permet de donner aux enfants un démarrage sain dans la vie. Cela sera réalisé en intensifiant les services de dépistage et en fournissant des médicaments simples et sûrs à toutes les femmes enceintes qui en ont besoin. »

Avec un traitement en début de grossesse jusqu'à la période d'allaitement, le risque de transmission du VIH de la mère vivant avec le VIH à son enfant peut être à moins de 5% Le programme national de lutte contre le sida au Myanmar a graduellement intensifié ses services de prévention du VIH pour les femmes enceintes. En 2011, 84% parmi les quelques 3 700 femmes enceintes vivant avec le VIH ont reçu un traitement antirétroviral pour éviter la transmission du VIH à leurs enfants. Toutefois, moins d'un tiers des femmes enceintes ont actuellement effectué un test de dépistage du VIH. Les autorités de santé du Myanmar prévoient de décentraliser les services de dépistage du VIH pour atteindre plus de femmes enceintes.

Le ministre de la Santé est d'avis que d'ici 2015 les enfants du Myanmar peuvent naître sans le sida et leurs mères rester en santé pour les élever

Le ministre de la Santé du Myanmar, Professeur Dr. Pe Thet Khin

« Je félicite le Myanmar pour son engagement vers une génération sans sida d'ici 2015 », déclare le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé. « Je suis persuadé que si les ressources sont disponibles pour le Myanmar, le pays atteindra son objectif ambitieux et j'appelle tous les donateurs à soutenir le ministère de la Santé. »

M. Sidibé et le ministre Pe Thet Khin ont lancé un appel aux donateurs internationaux et autres partenaires pour collaborer avec le ministère de la Santé du Myanmar afin de maintenir les réalisations obtenues jusqu'à présent et d'élargir l'accès aux services de prévention et de traitement anti-VIH.

Les deux leaders ont également évoqué l'appropriation par le pays et la pérennité des programmes de santé. Le système de santé du Myanmar est actuellement réformé. M. Sidibé a suggéré l'application des « Trois Principes » pour la santé : un plan de santé national évalué ; un mécanisme de coordination du secteur de la santé ; et un système de suivi et d'évaluation national que tous les partenaires de développement suivent.