L'ambassadeur itinérant Hong Myung-bo salue les efforts de la Thaïlande en matière de VIH

Bookmark and Share

Reportage

L'ambassadeur itinérant Hong Myung-bo salue les efforts de la Thaïlande en matière de VIH

29 octobre 2012

L'ambassadeur itinérant de l'ONUSIDA, M. Myung-Bo Hong (second de gauche) était accompagné par ses deux fils pendant sa visite en Thaïlande : Jeongmin, 12 ans (à gauche) et Seongmin, 14 ans, à côté de Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA.
Photo : ONUSIDA

La star du football coréen, Hong Myung-bo, un ambassadeur international itinérant de l'ONUSIDA, a décrit sa visite de recherche en matière de VIH en Thaïlande cette semaine comme une « révélation » et une occasion extraordinaire pour apprendre.

« J'ai eu l'occasion de découvrir par moi-même l'incroyable travail que l'ONUSIDA et ses partenaires réalisent en Thaïlande et dans toute l'Asie, » déclare M. Hong qui a joué dans l'équipe nationale de football de Corée du Sud dans 4 coupes du monde consécutives (1990-2002), et actuellement entraîneur de l'équipe de football olympique.

« Un match de football dure 90 minutes, et même si vous menez la première mi-temps, vous pouvez encore perdre le match, » commente M. Hong en ajoutant « Nous ne pouvons nous permettre de perdre la balle » en termes de sensibilisation au VIH.

Pendant sa mission de 5 jours, M. Hong a visité des organisations communautaires et rencontré les membres des populations les plus exposées à l'épidémie de VIH nationale, y compris les professionnelles du sexe à la Empower Fondation, une organisation non gouvernementale qui protège les droits des professionnelles du sexe.

Mr Hong s'est engagé à partager les impressions et les temps forts de la visite dès son retour en Corée du Sud avec les parties prenantes et souligner l'importance de la responsabilité partagée et du financement continu pour la riposte au sida. Lors de sa rencontre avec le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, à Bangkok, il lui a fait part de son plan d'organiser un match de football de bienfaisance en décembre pour lever des fonds destinés aux projets liés au sida dans la région.

Le pouvoir du sport est impressionnant et peut être un facteur de changement, surtout pour les jeunes. M. Hong est une voix incontestable pour responsabiliser les jeunes afin qu'ils se protègent eux-mêmes du VIH et pour répondre à la stigmatisation et à la discrimination très répandues à l'encontre des personnes vivant avec et touchées par le VIH.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

« Le pouvoir du sport est impressionnant et peut être un facteur de changement, surtout pour les jeunes, » déclare M. Sidibé qui était en Thaïlande dans le cadre de sa mission officielle de trois jours en Asie du Sud-Est. « M. Hong est une voix incontestable pour responsabiliser les jeunes afin qu'ils se protègent eux-mêmes du VIH et pour répondre à la stigmatisation et à la discrimination très répandues à l'encontre des personnes vivant avec et touchées par le VIH. »

Au cours de sa visite en Thaïlande, M. Hong a participé à une séance d'entrainement de football destinée aux entraineurs, organisée par le Comité national olympique de Thaïlande et l'Institut d'éducation physique.

Tout au long de sa visite en Thaïlande, M. Hong était accompagné de ses deux fils, Seongmin Hong, 14 ans et Jeongmin, 12 ans. Lors de la réunion avec M. Sidibé, Seongmin a remis au Directeur exécutif un don de 3 000 US$ qui a été récolté lors d'une exposition d'art en faveur du sida.

M. Sidibé a applaudi l'initiative de ce jeune : « Voilà un geste de soutien très fort. Des efforts comme les tiens démontrent que nous pouvons être universels, tolérants, ouverts et compatissants, que nous pouvons tous travailler ensemble pour stopper le VIH. »