Le cricket et la campagne de sensibilisation au VIH prennent la route à bord du bus « Let’s talk » au Sri Lanka

Bookmark and Share

Reportage

Le cricket et la campagne de sensibilisation au VIH prennent la route à bord du bus « Let’s talk » au Sri Lanka

21 septembre 2012

La tournée ‘Parlons-en’ ‘Think Wise’, soutenue par l'ONUSIDA, prête à quitter Colombo avec ses jeunes volontaires.
Photo : P. Deshapriya

Un bus arborant des messages sur le VIH, des rubans rouges et les visages des stars mondiales du cricket parcourt plus d'une centaine de sites au Sri Lanka, avec un système d'arrêt à la demande. Ce bus transporte de jeunes volontaires et fait partie de la campagne de sensibilisation au VIH « Let's talk » (« Parlons-en »), organisée autour du tournoi mondial de cricket Twenty20 qui a lieu du 18 septembre au 7 octobre au Sri Lanka.

Ce bus fait partie intégrante du partenariat entre l'ONUSIDA, l'UNICEF et l'International Cricket Council (ICC), appelé ‘Think Wise’ (« Réfléchissez »), et est en route depuis fin août. Cette initiative fait appel au prestige du cricket pour atteindre des milliers de jeunes au Sri Lanka, en leur donnant des informations sur le VIH et en les invitant à parler du sida.

Le message de Kumar Sangakkara, champion de cricket et ardent défenseur de ‘Think Wise’, sert de slogan à cette tournée et est affiché sur les côtés du bus : « Quand tu connais les faits, tu sais ce que tu fais. Informe-toi. Protège-toi contre le VIH. »

Alors que le bus stoppe à l'un des arrêts prévus, de jeunes volontaires énergiques saluent les passants avec de la musique et des danses, et organisent des activités comme du cricket de rue et un quizz sur le VIH. Ce dernier est récompensé par des lots tels que des billets pour la finale du Twenty20 et, comme les autres activités, est destiné à aider à promouvoir les messages clés en matière de prévention du VIH et de lutte contre la discrimination.

Les interactions de la tournée démontrent clairement que les connaissances du public sur le VIH sont encore très faibles, ce qui signifie que le bus et la riposte au sida ont encore un long voyage à effectuer au Sri Lanka

Hans Billimoria, responsable de l'équipe de la tournée

« Des programmes d'éducation par les loisirs sont réellement nécessaires, car ils permettent de toucher les jeunes et principalement ceux qui sont le plus exposés au risque », déclare Paba Deshapriya, volontaire sur la tournée ‘Think Wise’, alors qu'elle invite les jeunes qui attendent à signer un guichet géant en marque de soutien à l'équipe du Sri Lanka qui participe au tournoi Twenty20. En même temps, elle leur présente des rubans rouges et des informations sur les services anti-VIH auxquels ils peuvent accéder dans leur secteur.

« Les interactions de la tournée démontrent clairement que les connaissances du public sur le VIH sont encore très faibles, ce qui signifie que le bus et la riposte au sida ont encore un long voyage à effectuer au Sri Lanka », précise M. Hans Billimoria, responsable de l'équipe de la tournée.

Sous l'égide globale de la campagne ‘Think Wise’, la tournée de ce bus est le résultat d'un partenariat national très vaste au Sri Lanka, avec notamment l'ONUSIDA, l'UNICEF, l'Association pour la planification familiale du Sri Lanka, le Programme national de lutte contre le VIH et les IST, le National Youth Council, l'organisation communautaire Grassrooted et des organisations locales de jeunes. Cette initiative vise non seulement à donner des informations claires et actualisées sur le VIH, à dissiper les mythes sur le sida et à combattre la stigmatisation à l'encontre des personnes vivant avec le VIH, mais aussi à mettre les personnes en liaison avec les services anti-VIH locaux, notamment en termes de dépistage et de conseils sur le VIH, de traitement et d'appui.

Malgré une prévalence relativement faible du VIH dans le pays (moins de 0,1 %), la stigmatisation et la discrimination envers les personnes vivant avec le VIH et les communautés les plus touchées sont élevées et constituent un obstacle majeur à la riposte au VIH. Des études nationales laissent à penser que de nombreuses personnes parmi les plus exposées au risque d'infection repoussent leurs tests de dépistage du VIH et donc la mise en route d'un traitement éventuel parce qu'elles s'inquiètent des implications d'une séropositivité au VIH et de la confidentialité de leur état sérologique.

Sur la tournée ‘Think Wise’, les participants « signent le guichet » pour affirmer leur soutien à l'équipe de cricket du Sri Lanka qui participe au tournoi mondial Twenty20 et leur solidarité envers les personnes qui vivent avec le VIH.
Photo : P. Deshapriya

Selon le Dr Nimal Edirisinghe, Directeur du Programme national de lutte contre le VIH et les IST du Sri Lanka : « C'est une opportunité idéale car la campagne met activement en relation les jeunes et les services de prévention et de traitement du VIH. »

Le Coordonnateur de l'ONUSIDA au Sri Lanka, M. David Bridger, estime quant à lui que l'objectif d'une génération sans sida est à notre portée. « C'est pourquoi, dans l'ensemble de la campagne ‘Think Wise’, nous déclarons : ‘Parlons-en – Informez-vous – Protégez-vous’, pour encourager un dialogue ouvert sur le sexe, la diversité sexuelle, les risques et les méthodes de prévention du VIH », affirme-t-il.

Alors que le bus poursuit sa tournée à travers le Sri Lanka, d'autres activités de lutte contre le VIH en rapport avec la campagne ‘Think Wise’ seront organisées pendant le tournoi Twenty20. Ces activités intègreront notamment la diffusion d'une annonce de service public lors de chaque match, le port de rubans rouges par les joueurs à l'occasion des demi-finales et des événements interactifs entre les joueurs de cricket des équipes des Indes occidentales et d'Afrique du Sud et les jeunes.