Les États-Unis font preuve d'un engagement ferme et courageux dans la riposte au sida

Bookmark and Share

Reportage

Les États-Unis font preuve d'un engagement ferme et courageux dans la riposte au sida

03 décembre 2013

Alors que les dirigeants internationaux se réunissent aux États-Unis pour réaffirmer leurs engagements à l'occasion de la conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (le Fonds mondial), l'ONUSIDA appelle à donner à cet événement une issue positive pour veiller à ce que personne ne soit laissé de côté.

Les États-Unis accueillent cette importante conférence de reconstitution des ressources, lesquelles permettront d'assurer le financement des programmes de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme du Fonds mondial de 2014 à 2016. À la veille de la réunion, le Président des États-unis, Barack Obama, a souhaité la bienvenue aux responsables internationaux lors d'une réception exceptionnelle organisée à la Maison blanche à Washington DC.

À cette occasion, le Président a annoncé que les États-Unis avaient accompli, voire même dépassé sur certains points, les objectifs fixés par le Plan présidentiel américain d'aide d'urgence à la lutte contre le sida (PEPFAR). Ces objectifs, définis en 2011, portaient notamment sur l'ouverture de l'accès au traitement antirétroviral pour 6 millions de personnes vivant avec le VIH. Le Président Obama a annoncé que les États-Unis aidaient actuellement 6,7 millions de personnes à accéder à ce traitement vital.

En tant que représentant du pays hôte, le Président Obama a également appelé les autres responsables internationaux à soutenir pleinement les efforts mondiaux pour mettre fin à l'épidémie de sida et déclaré que les États-Unis donneront 1 dollar pour 2 dollars promis au Fonds mondial par les autres donateurs sur les trois prochaines années (soit jusqu'à 5 milliards de dollars).

Déclarations

« Les États-Unis d'Amérique resteront le leader mondial de la lutte contre le VIH. Nous serons à vos côtés tout au long de ce parcours jusqu'au jour où nous saurons que toutes les femmes et tous les hommes pourront se protéger de l'infection ; le jour où toutes les personnes vivant avec le VIH pourront accéder aux traitements qui prolongent leur vie ; le jour où plus aucun enfant ne naîtra avec le VIH et où nous aurons réussi à accomplir, après tout ce temps, ce qui autrefois restait difficile à imaginer : une génération sans sida. »

Barack Obama, Président des États-Unis

« Des engagements accrus de la part de nos partenaires du Fonds mondial devraient apporter davantage de confiance... Je me sens extrêmement encouragé par la hausse des investissements du Royaume-Uni, du Danemark, de la Norvège, de la Suède et du Canada, ainsi que de l'Allemagne et de la France. Tous ont étendu leur haut niveau d'engagement. Si tout le monde suit, nous pourrons en faire encore plus pour relever ce défi. »

John Kerry, Secrétaire d'État des États-Unis

« Solidarité, tolérance et résultats, telles sont les valeurs du leadership mondial sur le sida. L'engagement sans faille du Président Obama augmente les chances de parvenir à une génération sans sida dans un avenir proche. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA