Actualité

L'ONUSIDA et la Société africaine pour la médecine biologique formalise un partenariat pour améliorer le dépistage du VIH en laboratoire et son accès

09 décembre 2013

L'ONUSIDA et la Société africaine pour la médecine biologique (ASLM) ont signé le 8 décembre un protocole d'accord pour améliorer ensemble l'accès au dépistage du VIH et renforcer les systèmes de santé dans toute l'Afrique.

L'objectif de la collaboration est d'améliorer l'accès à des diagnostics du HIV et de la tuberculose peu chers, précis et simples afin de garantir l'efficacité à long terme et la qualité d'un traitement antirétroviral qui est essentiel pour atteindre les objectifs de l'initiative de traitement ONUSIDA pour 2015.

L'ASLM s'est engagée pour soutenir les efforts afin d'étendre l'accès aux diagnostics essentiels par sa vision stratégique d'ici 2020 : renforcer le développement des ressources humaines de laboratoire, améliorer la certification de laboratoire, harmoniser les systèmes réglementaires et renforcer les réseaux de laboratoires nationaux et régionaux.

Déclarations

« Nous devons assurer que les personnes vivant avec le VIH aient accès à des services de laboratoire de qualité en Afrique. Nous continuons d'échouer pour les enfants car nous ne disposons pas d'une capacité adéquate de diagnostics et de laboratoires. Le dépistage du VIH doit être plus simple, plus rapide, plus économique et disponible partout de manière à ce que nous puissions livrer rapidement des traitements vitaux à nos communautés. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Déclarations

« Coordonner les efforts sur la base de bonnes pratiques est essentiel pour élaborer des programmes de lutte contre le VIH efficaces. Une mise en œuvre efficace peut produire des bénéfices significatifs pour des millions de patients sans accès au dépistage du VIH et améliorera de manière significative l'efficacité du traitement du VIH et les services de prévention. »

Tsehaynesh Messele, Président de l'ASLM