L'ONUSIDA s'engage à soutenir les réseaux de femmes vivant avec le VIH pour faire progresser les programmes de lutte contre le cancer du col de l'utérus

Bookmark and Share

Reportage

L'ONUSIDA s'engage à soutenir les réseaux de femmes vivant avec le VIH pour faire progresser les programmes de lutte contre le cancer du col de l'utérus

03 juillet 2013

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, au cours du Sommet des Premières dames d'Afrique, Investir dans les femmes : pour une Afrique plus forte. Dar-es-Salaam, Tanzanie, 3 juillet 2013.
Photo : ONUSIDA/S.Lewis

Dans le cadre de son engagement au sein de l'initiative Ruban rose Ruban rouge (RRRR), Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, a promis de soutenir l'action dynamisatrice de l'initiative RRRR, notamment par le biais d'une aide de 100 000 dollars US sur trois ans visant à promouvoir l'engagement des femmes vivant avec le VIH dans la conception et la mise en œuvre des programmes dans les pays du RRRR.

« Dans une approche centrée sur les personnes, nous pouvons garantir que les femmes disposent d'un accès holistique aux services de santé essentiels », a déclaré M. Sidibé. « L'ONUSIDA est fier de jouer ce rôle de catalyseur en soutenant les réseaux de femmes vivant avec le VIH afin d'attirer l'attention et de pousser à l'action. »

En collaboration avec des partenaires locaux, l'ONUSIDA soutiendra l'engagement au niveau des communautés dans les pays du RRRR afin de garantir que les services de lutte contre le VIH et le cancer du col de l'utérus soient intégrés dans une approche globale de la santé des femmes et d'aider à diminuer la stigmatisation et la discrimination qui sont souvent un frein à l'accès des femmes aux soins et à l'appui nécessaires.

Dans une approche centrée sur les personnes, nous pouvons garantir que les femmes disposent d'un accès holistique aux services de santé essentiels. L'ONUSIDA est fier de jouer ce rôle de catalyseur en soutenant les réseaux de femmes vivant avec le VIH afin d'attirer l'attention et de pousser à l'action

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

M. Sidibé a émis ces remarques à l'occasion du Sommet des Premières dames d'Afrique, soutenu par le George W. Bush Institute et intitulé Investir dans les femmes : pour une Afrique plus forte. Ce sommet met en avant le rôle fondamental joué par les Premières dames pour défendre les intérêts des femmes et des filles, présente des exemples de réussite et de meilleures pratiques en la matière et encourage les partenariats public-privé qui donnent des résultats durables.

Lors de son intervention au cours du Sommet, le Président Bush a souligné qu'« Il n'y a rien de plus important que de sauver des vies humaines ». Il a ensuite ajouté : « Nous ne pouvons pas protéger les femmes du VIH et les laisser mourir du cancer du col de l'utérus ».

L'initiative Ruban rose Ruban rouge (RRRR) est un partenariat innovant qui mobilise des investissements publics et privés dans le domaine de la santé sociale pour la lutte contre le cancer du sein et du col de l'utérus, deux des principales causes de décès dû au cancer chez les femmes, en Afrique subsaharienne et en Amérique latine. Ruban rose Ruban rouge œuvre pour étendre la disponibilité des services vitaux de dépistage du cancer du col de l'utérus et de traitement et d'information sur le cancer du sein, notamment pour les femmes qui vivent avec le VIH. Les partenaires de financement incluent le George W. Bush Institute, le Plan présidentiel américain d'aide d'urgence à la lutte contre le sida (PEPFAR), Susan G. Komen for the Cure et l'ONUSIDA.